Prolifération d’auto-gares fantômes à Bamako : Un danger pour la population.

1
Sotrama

Marqué par une crise sécuritaire, institutionnelle et économique depuis plus d’une année, notre pays sort tout bonnement la tête de l’eau. Ainsi, pour restaurer la confiance entre les citoyens il faut nécessairement la sécurité. Chose qui échappe actuellement aux autorités. Bamako et ses environs sont bondés d’auto-gares fantômes. Pour se rendre compte,  il suffit de faire un tour dans les quartiers. Conséquence des bus sans papiers valables transportent nos citoyens qui sont nombreux à être victimes d’accidents mortels en ces temps-ci.

 

Dans notre pays, rien ne va plus. Car le peuple malien est exposé à toute sorte de danger. Ainsi, ce peuple qui est de plus en plus inquiet au sujet de sa sécurité, sa santé, doute  présentement de l’efficacité du gouvernement actuel. Avec ce gouvernement, rien n’est en ordre, nous dit un passager d’un car qui dit être abandonné par un bus à quelques kilomètres de Bamako.

Cet autre usager pense que, le ministre de l’équipement et des transports est responsable de la prolifération de ces gares fantômes. Cela parce que depuis son arrivée au département rien de concret n’a été fait par lui pour sécuriser les passagers qui sont à la merci des transporteurs véreux.

Le comportement du ministre face à la prolifération des gares routières dans la ville ne peut s’expliquer que par deux choses nous indique un transporteur : l’incompétence ou la corruption.

Selon d’autres interlocuteurs, les autorités ne songent qu’à se protéger et à conserver leurs fauteuils.

Pour d’autre c’est une manière de faire les marchés parallèles, selon nos sources les décideurs sont complices de ces opérateurs économiques véreux. Toujours confirment nos sources ce monsieur roule pour ses seuls intérêts, d’ailleurs précise la même source, le fameux ministre ne maîtrise pas le domaine. C’est pourquoi il n’est pas rare de voir les gares fantôme pousser à travers nos villes.

En tout cas, ce que l’on peut dire, c’est que ce monsieur n’a plus sa place dans le prochain gouvernement.

  Yacouba Dembélé  

Source: La Boussole  

PARTAGER

1 commentaire

  1. Le ministre de l'Equipement et du Transp.n'est pas à la hauteur de nos atteintes car ce n'est pas donné à tout le monde d'être responsable d'une structure donc si lui même sait bien qu'il peut pas qu'il dégage et un compétent viendra prendre la rélève l'Etat est une continuité à bon entendeur salut

Comments are closed.