Tension à l’aéroport de Bamako-Sénou : Après la trêve accordée au PM, la PDG procède à des mutations des syndicalistes

0
1

Suite à la demande du Premier ministre, le collectif des femmes des aéroports du Mali et le syndicat ont arrêté leurs manifestations contre la concession de l’aéroport Bamako-Sénou et la nomination d’un nouveau PDG à la tête de la structure.
Mais contre toute attente, la PDG, Mme Thiam Aya Diallo, est en train de procéder  à des mutations de syndicalistes des aéroports du Mali. Pourtant, les textes de l’UNTM (Union nationale des travailleurs du Mali) n’admettent pas la mutation d’un syndicaliste pour raison de revendication syndicale. Le secrétaire général de l’UNTM, Siaka Diakité, a toujours lutté contre ce phénomène qui est de nature à  influer sur les activités du syndicat.  La tension relative à la cohabitation ne diminue toujours pas aux aéroports du Mali.


Actuellement, la PDG Mme Thiam Aya Diallo s’est engagée à s’affronter le syndicat, et cela, après que la Primature ait obtenu une trêve du syndicat et du collectif des femmes des ADM (Aéroports du Mali). En effet, depuis maintenant un mois, les protestations ont « pris congé » de  à l’aéroport Bamako-Sénou grâce à la négociation engagée par la Primature. Malgré cette négociation lancée par le Premier Ministre, la direction générale des aéroports du Mali contre-attaque en  engageant des huissiers pour faire déguerpir les syndicalistes de leurs bureaux respectifs.


C’est du moins ce qui a été le cas du représentant du syndicat des aéroports du Mali à Kayes, Mohamed Alkabri Cissé, pour raison d’activités syndicales revendiquant le départ de Mme Thiam Aya Diallo à cause de sa mésentente avec les travailleurs de la structure. La PDG a saisi l’occasion de l’accalmie (la trêve) pour « régler le compte » de M. Cissé en le relevant de son poste à Kayes. Mais ce dernier, conformément aux textes de l’UNTM, a refusé de se plier à cette décision de mutation de la PDG. Aussi, la patronne contestée a engagé un huissier pour le déloger de son bureau et le remplacer par un de ses proches. Mais mal en a pris à la PDG car cette situation a du coup provoqué un tollé général dans les rangs du collectif des femmes des ADM et du syndicat. Ainsi, la négociation entamée par le Premier Ministre paraît du coup gravement compromis.


Joint au téléphone, la responsable du collectif des femmes des ADM nous a déclaré que « cet acte de la PDG est provocatrice et de nature à mettre de l’huile sur le feu…De toutes les façons, notre but est d’obtenir son départ des aéroports du Mali et l’annulation de la concession de l’aéroport Bamako-Sénou ». D’autre part, elle a précisé que le collectif n’attend que le retour du Premier Ministre au Mali : au moment où nous mettons sous presse, le Premier  ministre était en mission à l’extérieur, elle  devrait rentrer hier dans l’après-midi. Néanmoins,  la présidente du collectif des femmes des ADM a signalé que le message a été adressé à la Primature à travers des correspondances faisant état des mauvaises pratiques de la PDG des aéroports du Mali.


Par ailleurs, le syndicat et le collectif sont actuellement décidés à ne plus se laisser faire si la Primature ne leur donne pas satisfaction « à chaud ». C’est dire que dire que le collectif et le syndicat vont reprendre leur sit-in illimité à l’aéroport Bamako-Sénou, surtout que le secrétaire général de l’UNTM, Siaka Diakité, s’est personnellement engagé pour le départ de Mme Thiam Aya Diallo. D’ailleurs, c’est lui qui avait exhorté e collectif des femmes au sit-in illimité.  Il faut donc s’attendre à des marches de protestation du syndicat et du collectif des femmes des ADM dans les jours à venir. Pire, les manifestants se sont déjà organisés pour s’associer à d’autres organisations de protestation.
Dans tous les cas, la Primature doit prendre ses responsabilités dans cette affaire, sinon cette politique de « deux poids deux mesures » est de nature à pousser davantage les travailleurs des aéroports du Mali à la révolte. Pourtant, le Président ATT a adressé une correspondance au collectif des femmes des ADM en précisant qu’il a engagé  la Primature à nommer un nouveau PDG à la tête des aéroports du Mali.
Oumar Diakité

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.