Transport aérien : Kenya Airways opte pour le dreamliner

0
4

C’est un avion révolutionnaire qui permet aussi de faire des vols beaucoup plus longs en économisant le carburant.

Le Boeing 787 ou Dreamliner est un avion ultra-moderne qui ne se raconte pas. L’une de ses particularités tient à l’utilisation d’une technologie high-tech, mais surtout au fait qu’il est plus économique. Pour répondre aux besoins de sa clientèle et lui offrir un moyen de transport plus sécurisé et confortable, la compagnie aérienne Kenya Airways a décidé de remplacer prochainement sa flotte par des Boeings 787. Le prototype de l’appareil a été présenté au public les 14 et 15 décembre, au cours d’une cérémonie organisée par la compagnie à l’aéroport Jomo Kenyatta de Nairobi, la capitale kenyane. L’événement a regroupé autour des responsables de Kenya Airways et du ministre kenyan en charge des Transports, de nombreux hommes d’affaires, opérateurs économiques, représentants d’agences de voyage, et autres partenaires de la compagnie ainsi que de journalistes venus essentiellement d’Afrique et d’Asie. Les invités ont pu notamment apprécier l’appareil au sol et en vol. Selon le planning commercial, le premier Boeing 787 frappé aux couleurs de Kenya-Airways entrera en service en 2014.

Courant cette année là et l’année suivante, la compagnie entend rendre opérationnel 9 appareils Boeing 787 en remplacement de certains de ses avions 767, mais également pour étoffer sa flotte. Le choix porté sur le nouveau type d’avion se justifie par plusieurs raisons. C’est un avion révolutionnaire qui permet de faire des vols beaucoup plus longs. Le Boeing 787 a une autonomie de 15 heures de vol et permettra à Kenya Airways de faire le long courrier à destination de l’Asie notamment l’Inde et la Chine. Le Boeing 787 peut parcourir 15 700 km sans escale. L’une des performances de l’appareil réside aussi dans le fait que sa consommation de carburant est de 20 % moindre que les autres avions de sa taille pour une capacité comprise entre 200 et 250 passagers. Il permettra d’établir des fréquences régulières sans recourir à un autre avion et d’augmenter le nombre de destination de la compagnie. Dans la stratégie de commerciale de Kenya Airways, les Boeings 787 pourraient desservir notamment Bamako et Dakar en 2014.

Selon Yves Guibert, directeur des opérations au sol de la compagnie, le 767 est une vieille technologie des années 1980 par rapport au 787 qui est moderne et très électrique. Le passager pourra désormais profiter de la haute technologie à bord pour régler sa vue vers l’extérieur. L’appareil dispose aussi d’une lumière intérieure variable offrant une commodité inédite aux passagers dans un cadre spacieux. De même l’altitude pression du Boeing 787 est très inférieure à celle des avions de ligne actuellement. C’est un avion qui offre un confort agréable aux passagers et qui est beaucoup moins bruyant », a expliqué le directeur des opérations au sol de Kenya-Airways. « Les avions de la famille 787 transportent des passagers sur différentes liaisons dans un rayon d’action compris entre 6.500 et 16.000 kilomètres (3.500 et 8.500 miles nautiques) et offrent aux compagnies aériennes de nombreux atouts pour satisfaire leurs clients en termes de coût, de confort ou de vol direct et sans escale vers un plus large éventail de destinations à travers le monde », a expliqué un spécialiste de l’appareil.

Le 787 Dreamliner est équipé de systèmes multimédia Androïd. En cabine, son éclairage simule la voûte céleste grâce à une série de lampes à diodes électroluminescentes dont la couleur et l’intensité sont réglables. Le Boeing a également été conçu avec un souci constant d’économie d’énergie. Résultat : il consomme 20 % de moins de carburant que ses concurrents. Côté bruit, son empreinte sonore est inférieure de 60 % à celle d’appareils de taille similaire, ont garanti les techniciens. De même, le degré d’humidité de sa cabine est supérieur à celui des appareils similaires du marché. En cabine, le 787-Dreamliner est plus spacieux : les fauteuils, avec 47 cm de largeur, gagnent 4 cm par rapport à ceux des concurrents les plus proches ; les couloirs 6 cm. Un confort qui est encore amélioré en classe affaires. Les compartiments de l’avion sont conçus pour accueillir tout type de bagages à main. Ils sont les plus larges de l’industrie.

Les toilettes n’ont pas été oubliées : elles permettent désormais l’accès aux fauteuils roulants. En annonçant sa décision d’acheter des Boeings 787 Dreamliners, la compagnie kenyane vient ainsi s’ajouter aux 27 compagnies ayant exprimé un intérêt pour un appareil qui comptabilise, depuis son lancement, 386 commandes et intentions d’achat. Kenya Airways est la troisième compagnie africaine à s’être engagée pour le 787, après Ethiopian Airlines et Royal Air Maroc. Fort d’une flotte de 21 avions comprenant des Boeing 737, 767 et 777, Kenya-Airways transporte plus de deux millions de passagers par an sur des destinations régionales africaines mais également Londres, Amsterdam, Canton, Istanbul ou encore Paris. En commandant ces avions, la compagnie veut répondre aux exigences de sa clientèle et aller beaucoup plus loin en offrant une meilleure qualité de service et un cadre de voyage agréable et confortable, a expliqué le directeur général de Kenya Airways, Titus Naikuni. « Nous avons trois ans de retard par rapport au délai de livraison de ces avions. Mais nous espérons qu’en 2014-2015, le Boeing 787 sera une réalité à Kenya Airways », a indiqué le patron de la compagnie.

Le ministre kenyan en charge des Transports, Ali Mwakwere, s’est réjoui des efforts fournis par la compagnie privée pour doter son pays d’avions de confort. Il a également réitéré l’intérêt que son gouvernement accorde au développement de compagnie Kenya Airways. L’un des temps forts de la cérémonie a été également la soirée dinatoire à laquelle a pris part le Premier ministre du Kenya, Raila Odinga, entouré du directeur général et du président du conseil d’administration de Kenya Airways. Raila Odinga a confirmé l’intérêt que le gouvernement accorde au développement du transport aérien, particulièrement de Kenya-Airways. Kenya Airways (code IATA : KQ ; code OACI : KQA) est la compagnie aérienne du Kenya. Elle est basée à Nairobi. Son slogan est « The Pride of Africa » (la fierté de l’Afrique). La compagnie a été fondée en janvier 1977 après la dislocation d’East African Airways. Elle a effectué son premier vol le 4 février 1977. KLM possède 26 % des parts de la compagnie. Les autres actions sont aux mains de détenteurs kenyans individuels (32,5 %), du gouvernement kenyan (22 %) et d’investisseurs kenyans (15,7%).

Envoyé spécial

Be COULIBALY

 

 Baye Coulibaly

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.