UEMOA : Les 8 pays de l’espace s’unissent sur GIM-Prepaid

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

C’est sur un réseau de 106 banques membres avec plus de 3000 points d’acceptation (GAB et TPE) que le Groupement interbancaire monétique de l’Uémoa (GIM-Uémoa) vient de lancer sa carte prépayée GIM-Prepaid, dans la capitale togolaise.
L’Union togolaise de banque (UTB) est la banque pionnière de cette solution des opérations de chargement cash à carte, de transfert carte à carte, de retrait GAB et cash advance, de paiement dans les commerces et de factures, et de consultation des transactions et de solde.
Elle est présentée comme une ouverture des produits bancaires aux 100 millions d’habitants de l’espace Uémoa, dont la place bancaire compte parmi les plus animées et dynamiques en Afrique, une facilité d’accès aux cartes bancaires, une chance de booster la fréquence de l’utilisation des services bancaires et un développement plus significatif du paiement.
De l’analyse de Kossi Tenou, président de l’agence togolaise de la Bceao, « l’usage massif de GIM-Uémoa contribuera à l’inclusion financière et à l’augmentation du taux de bancarisation ». Il souligne le besoin de relever le défi d’interbancarité pour faire de l’Uémoa un pôle d’excellence, en apportant des solutions idoines aux défis constants de la mondialisation des opérations, de sécurisation des transactions et d’inclusion financière.
Selon Blaise Ahouantchede, président de GIM-Uémoa, la GIM-Prepaid « répond à un vrai besoin de société » dans la zone Uémoa qui est, véritablement, à l’épreuve d’un faible taux de bancarisation de 7 % et d’un taux d’équipement en carte bancaire faible de 2 % pour l’ensemble de ses huit pays ; à savoir : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo.
Dans ce contexte Ahouantchede indique que la GIM-Prepaid, qui « consacre l’aboutissement d’un long processus », manque une nouvelle ère et est l’avènement d’un « moyen moderne, intégré, fiable et sûr », pendant que la détention d’une carte bancaire relevait d’un parcours de combattant pour les populations.
A son avis, GIM-Uémoa est une « initiative innovante » et joue un rôle de premier plan dans la résolution des problèmes bancaires au sein de l’Uémoa sur laquelle le focus est mis, en un premier lieu, pour être étendu aux banques à vocation panafricaine, même si déjà des filiales du groupe bancaire panafricaine Ecobank y sont déjà présentes comme des banques de l’espace Uémoa.
Les Afriques

 
SOURCE:  du   7 mai 2013.