Financement des 1000 tracteurs subventionnés par l’Etat : Un pool financier (BMS-SA, BIM-sa, BNDA, Kafo Jiginew et Nyèsigoso) s’engage à mobiliser les 30% des 10 milliards de FCFA

8
Une vue de la signature par le PDG de la  BMS-SA avec les ministres Diarra et Treta
Une vue de la signature par le PDG de la BMS-SA avec les ministres Diarra et Treta

Le coût total de l’opération est de 10 milliards de FCFA sur lesquels 50% (5 milliards) seront pris en charge par l’Etat sous forme de subvention, les bénéficiaires s’acquitteront de 20% et le reste (30%) sera mobilisé par le pool bancaire.

Lors de la célébration de la journée paysanne 2015 à Samanko, le président de la République avait promis la subvention de 1000 tracteurs en faveur du monde rural.  C’est dans le cadre de la concrétisation de cette volonté présidentielle que, sous l’égide du ministère de l’Economie et des finances, un pool financier a été mis en place pour le financement du projet. Il est piloté par la BMS-SA et comprend en outre, la BIM-sa, la BNDA, les institutions de microfinance (Kafo Jiginew et Nyèsigiso). Le tout, sous la garantie du FGSP. Les responsables de ces différentes institutions étaient au complet hier pour signer les documents relatifs à cette opération  de subventions de tracteurs, de motoculteurs et accessoires ; de matériels post récoltes, d’irrigation et ceux afférents à l’élevage et à la pêche.

Lesdits documents ont été paraphés par le ministre de l’Economie et des finances, Mamadou Igor Diarra, son homologue du développement rural, Bocari Treta, le PDG de la BMS-SA, Babali et le Directeur général du FGSP.

Pour le PDG de la BMS-SA, chef de file du pool bancaire, le financement est ouvert à tous les agriculteurs qui peuvent prendre contact avec l’une des banques concernées. Cependant, pour bénéficier du tracteur, le paysan doit justifier qu’il dispose d’une superficie agricole conséquente (au moins 20 hectares). Les crédits seront octroyés au taux d’intérêt de 8,75% par toutes les banques et pour tous les bénéficiaires.   Ce projet vise à faire du Mali une puissance agricole à travers une augmentation substantielle de la production agricole pour assurer non seulement l’autosuffisance alimentaire  mais aussi amorcer les exportations vers d’autres contrées. ” Au  niveau du pool financier, nous nous engageons à jouer pleinement notre partition en mettant en place un mécanisme de financement souple, adapté, tout en réduisant au mieux les risques. A cet effet, nous mobiliserons des ressources adéquates à travers un partenariat mutuellement avantageux entre les membres du pool financier, l’Etat malien et les bénéficiaires ” a expliqué Babali Ba.

Il a ajouté que le mécanisme de financement se fera en deux phases, à savoir,  une première phase consistant au financement de l’importation des équipements par les fournisseurs locaux en pool  par le pool financier et la seconde  consistant au financement des bénéficiaires par l’institution bancaire choisie. Chaque bénéficiaire aura l’équipement selon le mécanisme ci-après : la subvention de l’Etat (50%) l’apport personnel (20%) et le crédit bancaire (30%).

Après avoir remercié les responsables du pool financier, le ministre de l’Economie et des finances, Mamadou Igor Diarra dira qu’aucune politique de développement de notre pays ne sera viable si elle ne prend pas en comte la dimension agraire de notre économie. L’agriculture est le socle sur lequel devra être bâtie toute stratégie visant à assurer le développement harmonieux de notre pays qui, ces dernières années, a été ébranlé par les crises politiques. Il a invité les bénéficiaires à s’acquitter de leurs obligations relativement au remboursement des emprunts contractés  et à utiliser les équipements dans le cadre de l’objet pour lequel ils ont été acquis.

Le ministre du Développement rural a remercié le président IBK pour sa vision éclairée pour le monde rural et a, surtout, remercié les cadres des départements, des banques qui se sont données pour traiter les dossiers en un temps record. Il  dira que le dossier d’appel d’offres est fin prêt et fonde beaucoup d’espoir que les premiers tracteurs seront bientôt remis aux bénéficiaires afin qu’ils puissent les utiliser pour la présente campagne agricole.

Youssouf CAMARA

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. Ce pays avec des ministres frélatés ne peut jamais avancer, ils sont tous pareils, des vagabonds à l’image de leur chef.

  2. Sikasso
    “Quel sont les conditions pour avoir un tracteur ?”

    Très simple:
    Pour acheter UN tracteur, se rendre chez Dupé au Dibida muni de son carnet de chèque.
    Pour en acheter 1000, passer un coup de fil à Michel Tomi! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  3. Quel sont les conditions pour avoir un tracteur ?
    J’espère que sa ne va pas être les mêmes amis du pouvoir

  4. JE SUIS SCANDALISE! 😯 😯 😯 😯 😯 😯

    Nous tous, qui ne sommes pas dans l’agriculture, on a eu QU’UN SEUL Boeing à se partager, alors que les agriculteurs, eux, vont avoir 1000 tracteurs pour eux seuls! 👿 👿 👿

    Cette injustice est intolérable! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Ceci dit, qu’est ce que c’est 1000 tracteurs pour Ibk? 🙄 Quand on voit le nombre de dé-tracteurs qu’il a déjà! 😆 😆 😆 😆

    PS: Si Treta est dans le coup, c’est sur que l’état va commander des tracteurs ne fonctionnant qu’au gazoil de contrebande! 😀 😀 😀 😀 😀

  5. LA PHOTO DE TRETA SOURIANT MONTRE QU IL EST PRESSE A CE BABALY BAH OUVRE LE ROBINET DES CFA MAIS DIEU MERCI IGOR EST LAS SINON IL A FINI AVEC L ARGENT DES ENGRAIS

  6. Si vraiment LADJI parvenait a subventionner 1000 tracteurs, ce serait un bon point a son actif. 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 Il a fait beaucoup de choses negatif, peut-etre qu’il veut se racheter, c’est a son honneur !! 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀

    VAS LADJI, VAS !!! VAS !!! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

Comments are closed.