Visite d’échange et de partage d’expérience : Kondo Jigima rapproche les Femmes de Nioro et de Ségou

0

Huit membres de quatre organisations féminines des cercles de Nioro et de Nara viennent d’effectuer une visite d’échange et de partage d’expérience dans la région de Ségou. Initiée par Kondo Jigima dans le cadre de son projet Sécurité Alimentaire, financé par le Fonds Belge en partenariat avec UTM, cette visite d’échanges vise à capitaliser les bonnes pratiques et les leçons tirées du Programme fonds belge de survie dans la région de Ségou.

Pour partager et réfléchir sur les meilleurs pratiques, les caisses Kondo Jigima viennent d’organiser une visite d’échanges entre huit membres de quatre organisations féminines auprès des groupements féminins de Ségou que sont : « Sewa Jama » dans la Commune urbaine de Ségou, « Benkan ton » de Temou dans la Commune de Dougabougou,  « Benso » de Oulamba wéré et «le Centre Tara Bouaré » de Niono.

La première à recevoir les visiteuses a été l’association « Sewa Jama » de la Commune urbaine de Ségou. Selon la présidente, Mme Thiéro Djeneba Cissé, cette association, qui a été créée en 1996, transforme le beurre de karité en savon et pommade.

A ses dires, le processus implique beaucoup de personnes et les produits transformés sont ensuite mis sur le marché local, national et international. Mieux, l’association Sewa Jama a participé à plusieurs foires exposition au Mali, en Afrique et même en Europe.

Elle soulignera que le Fonds Belge de Kondo Jigima a été d’un apport capital dans le développement local et l’autonomisation des femmes à Ségou.

A Témou, dans la Commune rurale de Dougabougou, deuxième étape de la visite, c’est l’association « Bénkan-ton » qui a été l’hôte.

Créée en 2003, Benkan-ton compte plus de 80 foyers. Selon le trésorier, Drissa Traoré, les activités de l’association sont basées essentiellement sur la culture du riz. Pour le démarrage de leurs activités, ils ont bénéficié de l’appui financier de Kondo Jigima, pour l’achat de semences, mais aussi un appui consistant en la construction de la boutique de Warrantage pour le stockage et la vente des produits.

Pour l’association « Bénso » de Koulamba-Wéré c’est tout autre. Aux dires de la présidente Assan Diarra, les activités sont basées sur le jardinage et la transformation des produits maraîchers. Le jardinage concerne la tomate, la pomme de terre, le concombre, le gombo et l’oignon sur une superficie de 29 hectares. Ces produits sont ensuite transformés et mis sur le marché.

La dernière étape de la visite d’échange s’est effectué à Niono au Centre Tara-Bouaré où Mme Diarra Mariam Drabo présidente et ses associées font le jardinage et la transformation du fonio, des bonbons, de la pâte d’arachide.

Aux termes de cette visite d’échange et de partage, la porte-parole de la délégation, Mme Awa Traore, présidente de l’association « Jama Jigi » de la Commune de Sandaré dans le cercle de Nioro, a pour sa part parlé de leur expérience qui n’est autre que la culture de l’oignon, sa conservation et sa vente sur le marché. Elle  s’est dit éblouie  par ce qu’elle a vu et entendu et a assuré qu’à leur retour, elles mettront en pratique les différentes expériences vécues au cours de ces deux jours de visite, notamment les techniques de séchage de l’échalote et les bonnes pratiques de conservation, de production et de vente des produits .

Harouna Dembélé

Albert Kalambry

Commentaires via Facebook :

PARTAGER