Visite du ministre Abdel Karim Konaté à la DNCC : Les directions régionales du commerce bientôt informatisées et la DNCC interconnectée à la douane pour près de 300 millions FCFA

0
Le ministre du Commerce, Abdel Karim Konaté avec le directeur national du commerce, Modibo Keita lors de la visite guidée des locaux
Le ministre du Commerce, Abdel Karim Konaté avec le directeur national du commerce, Modibo Keita lors de la visite guidée des locaux

Au cours d’une visite de terrain effectuée, le 8 juillet, à la Direction nationale du commerce et de la concurrence (DNCC) pour s’enquérir des conditions de travail des agents, le ministre du commerce, Abdel Karim Konaté a annoncé, le démarrage de l’informatisation de toutes les directions régionales du commerce, de l’interconnexion entre elles et de l’interconnexion entre la DNCC et la direction générale des douanes.  Ce projet va coûter près de 300 millions de FCFA financé par le CNPM à travers le PVI et l’AFD.    

 

Chargée de  l’élaboration et de la mise en œuvre des éléments de la politique nationale en matière de commerce, de concurrence, de métrologie, de protection des consommateurs, des relations entre le Mali et les organisations internationales en charge du commerce comme l’OMC, la DNCC est un service stratégique du ministère du commerce. Elle assure à elle seule plus de 50% des missions assignées à ce département. Ce n’est donc pas un hasard si le ministre de tutelle a décidé d’effectuer cette visite de terrain pour s’enquérir des conditions de travail des agents et leur annoncer certaines bonnes nouvelles.   Le directeur national du commerce et de la concurrence, Modibo Kéïta et ses collaborateurs ainsi que les responsables des deux  projets rattachés à son service (le PACD et le Cadre intégré) se sont mobilisés pour réserver un accueil digne au ministre et sa suite. Ceux-ci ont eu droit à une visite des locaux avant  d’avoir une séance de travail avec la direction générale et les travailleurs.

 

Devant l’assistance, le ministre, Abdel Karim Konaté a insisté sur les attentes du département dans le cadre de l’exécution des missions assignées par le gouvernement dans sa déclaration de politique générale et dans le contrat de performance soumis à son service par le premier ministre, Moussa Mara. Il a indiqué que la DNCC est aujourd’hui très sollicitée à travers le suivi des prix des produits subventionnés, la lutte contre la fraude et les produits périmés, la supervision technique des commissions mises en place auprès des abattoirs frigorifiques pour le suivi du prix de la viande de bœuf pour lequel l’Etat a débloqué 200 millions de FCFA pour éviter la hausse.

 

Le ministre a félicité le directeur national du commerce qui a accepté de quitter un poste plus élevé pour celui-ci.  Il s’est réjoui des résultats enregistrés  depuis lors. Il a signalé la tenue avec brio en mai 2013 du conseil de direction de ce service, premier du genre depuis plus de 10 ans. La DNCC a bien veillé à l’approvisionnement correct du pays en hydrocarbures et en produits de première nécessité  qui fait qu’aujourd’hui plusieurs produits sont moins chers au Mali comme le riz, le sucre, l’huile…

 

Le laboratoire  de la métrologie bientôt inauguré Le ministre Konaté  a aussi insisté sur les efforts déployés par la section métrologie pour le contrôle des mesures et instruments de mesure malgré ses moyens limités.  Cette section sera dotée d’un laboratoire bientôt inauguré. Pour le contrôle de la qualité des produits, il a rappelé qu’une récente descente de terrain a permis de saisir d’importantes quantités de produits périmés dans certains super marchés de la capitale.   Le directeur Modibo Kéita dira que depuis le déclenchement de la crise alimentaire en 2008, l’attention des populations reste focalisée sur les actions du gouvernement pour lutter contre la vie chère. Cela a davantage mobilisé la DNCC. Les deux projets rattachés, le Cadre intégré et le PACD, initiés pour améliorer la participation du Mali au système multilatéral et favoriser l’intégration des commerçants détaillants non formels dans le circuit formel, ont eux aussi obtenu des résultats probants d’où leur reconduction à plusieurs reprises.

 

Au cours des échanges, certains problèmes   ont été soulevés par  la direction générale et le syndicat : la vétusté et l’insuffisance des locaux, le manque de personnel et la nécessité de formation et de la motivation, l’insuffisance des moyens matériels et financiers pour faire face aux missions de terrain.   A ces difficultés, le ministre a donné des réponses appropriées. Il a informé du démarrage du projet de l’informatisation de toutes les directions régionales et nationale du commerce, l’interconnexion entre elles et l’interconnexion entre la DNCC et la direction générale des douanes. Cet important projet va coûter près de 300 millions de FCFA financé par le CNPM à travers le programme de vérification des importations (PVI) et l’AFD.   Aux dires du ministre cela va engendrer plus de célérité et de simplification dans les procédures et le traitement des dossiers.  Enfin, le ministre Abdel Karim Konaté a assuré de tout mettre en œuvre pour doter les structures de contrôle de moyens de déplacement  et un programme de formation est en cours d’élaboration.

 

Youssouf CAMARA

PARTAGER