editorial
En un mot : Impasse

Des journaux algériens ne sont pas trompés lorsqu’il qualifiait d’ »improbable » la démarche malienne dans la recherche de solution à la crise du Nord qui implique en même temps les ennemis intimes du Maghreb, c’est-à-dire les Algériens et les Marocains. Ces deux rivaux commencent d’ailleurs à douter tous les deux de la sincérité des autorités maliennes […]

Lire l'article …
En un mot : Capitulation

Chez les intellectuels comme de simples citoyens, on semble se résigner à une partition du territoire national, au meilleur cas à une autonomie tout au moins pour la région de Kidal. Cette résignation, disons capitulation, s’est installée à force des manœuvres de Paris dont la dernière en date est cette honteuse et scandaleuse distinction des […]

Lire l'article …
Régime intolérant, menaces sur la liberté d’opinion ?

Il y a lieu de se poser cette grave question au vu d’un certain nombre de pratiques d’intoxication et de manipulation de la presse en cours depuis quelques semaines.   De l’affaire Tomi à la récente publication du Mémorandum du PARENA sur les sept mois d’IBK à Koulouba, en passant par la démission de PM […]

Lire l'article …
Sommes-nous sans repères ?

Ajournés plusieurs fois et remis à d’ultérieures échéances, les reports interminables des assises du Haut conseil islamique du Mali (Hcim) n’ont pu lui éviter la mise à nu d’une triste évidence : une organisation au ras des pâquerettes, dénuée de notoriété en adéquation avec sa vocation sociopolitique. Le congrès s’est tenu dans toute la solennité […]

Lire l'article …
Edito : Saint IBK !

Vraiment, les Maliens accablent IBK. Ils s’offusquent contre ses déclarations pompeuses Ils s’opposent à l’élection de son fils comme député ou président de la commission défense Ils s’indignent contre l’achat de son nouvel avion Ils interfèrent dans ses amitiés les plus intéressantes, comme celle avec Tomi le corse. Pourtant, IBK est un « saint », ou presque. […]

Lire l'article …
En un mot : Reculade

Pour les uns, c’est un fléchissement. Pour les autres, c’est une reculade des autorités maliennes qui viennent d’annoncer l’ouverture prochaine des négociations avec les groupes rebelles même si ceux-ci restent armés. On peut dire que la pression de la France a balayé la résistance d’IBK qui jurait la main sur le cœur qu’il ne négociera […]

Lire l'article …
Edito : Du duel au duo ?

« On connaît la valeur d’un adversaire qui t’a déjà battu ». En 2007, une liste indépendante conduite par le jeune Moussa Mara, créé la sensation en commune IV, le fief électoral du RPM. La liste IBK est mise en ballottage. Les clignotants sont au rouge. La classe politique, mise en alerte, vole au secours du RPM […]

Lire l'article …
Edito : Le réveil de l’opposition ?

Depuis cette rentrée gouvernementale du mercredi 16 avril, avec un conseil des ministres qui annonce tout un programme pour IBK, Mara et ses ministres, on a l’impression que ça bouge enfin au Mali. Pas seulement du fait que le président a annoncé la création d’une agence régionale dans chaque région du Mali ou l’ouverture imminente […]

Lire l'article …
Editorial : Entre inobservation du fait majoritaire et péril démocratique

La nomination au poste de premier ministre de Moussa Mara vient confirmer que dans les démocraties africaines le fait majoritaire est entrain de perdre toute sa valeur. Au Mali, IBK n’est pas le premier à en faire fi. Si nous remontons aux années 1992, où Alpha Oumar Konaré était président, on se rendra compte qu’à […]

Lire l'article …
En un mot : Au nom de Dieu ?

On est déjà dans une crise aux relents politiciens entre musulmans. La preuve en est le report de l’élection du bureau du Haut conseil islamique. Les motifs avancés par le gouvernement sont jugés légers par les protagonistes eux-mêmes. Cela ne fait qu’accroître la tension qui était déjà perceptible depuis plusieurs mois entre leaders religieux, divisés […]

Lire l'article …
Edito : Qui, pour résoudre l’équation Téréta ?

Au-delà de toutes les suspicions, supputations et sauts d’humeurs formulés à l’encontre du nouveau gouvernement de Mara, une seule chose mérite d’attirer toutes les attentions. La gourmandise politique du RPM. Plutôt, le sens élevé de non partage de ses dirigeants. Par la force des choses, les tisserands veulent faire du régime d’IBK un pouvoir RPM. […]

Lire l'article …
En un mot : Les wagons de déçus

Comme d’habitude, le remaniement du 11 avril 2014 a fait un lot de déçus. Les jeunes, qui voyaient en la nomination de Moussa Mara à la Primature les prémices de ce qu’ils ont appelé « le tournant générationnel », sont les plus désappointés. Certes le plus grand défenseur de cette révolution, Housseini Amion Guindo, a eu sa […]

Lire l'article …