editorial

Ramener la paix et la sécurité au nord, lutter contre la corruption et la délinquance financière, réarmer moralement et matériellement notre armée nationale, mettre un terme à l’incivisme dans les villes et les campagnes… En un mot, redonner espoir aux Maliens. Bientôt un an après l’accession d’IBK au pouvoir, rien n’a changé. Ou presque. Le […]

Lire l'article …

Ce 22 juillet, les Gambiens “célèbrent” les 20 ans de pouvoir du président Yahya Jammeh. Mais en réalité, y a-t-il vraiment matière à « célébrer », si l’on s’en tient au sens premier de ce mot qui renvoie d’abord à la fête, à la joie et à la communion? Il est difficile de répondre par l’affirmative, tant les […]

Lire l'article …
En un mot :  Les souffre-douleur du PM

La France aura deux bases militaires au Mali : l’une à Gao et l’autre à Tessalit. N’en déplaise à certains comme le Premier ministre qui avait annoncé qu’il n’y aurait pas d’installation militaire française permanente sur notre sol national. Une fois de plus, Moussa Mara, qui semble confondre agitation médiatique et communication, donne raison à ses […]

Lire l'article …

Même si dans certaines circonstances, il est bon de faire la guerre pour enfin obtenir la paix, la situation du Mali vient d’atteindre une avancée inédite dans l’histoire de ce grand empire glorieux des siècles. Avec la bonne volonté  installée dans les cœurs et du Gouvernement Malien et des Groupes armés qui ne peut être aujourd’hui […]

Lire l'article …
Juste pour dire : Rien ne sert de courir…

On commence à négocier à Alger. Tous azimuts, comme aime à le dire un de mes frères. En réalité, on ne négocie pas encore. On discute sur la feuille de route des négociations. Il sera ensuite question de s’entendre sur la date des véritables négociations et le lieu. Sans oublier le lieu de la signature […]

Lire l'article …
En un mot : Quand Ibk chauffe le conseil des ministres

Lors du dernier conseil de ministre de mercredi, le chef de l’Etat a passé le savon au PM et à son gouvernement « incapables » de traduire en actes ses promesses de campagne. Une sortie musclée qui traduit à la fois sa déception, son impatience et surtout sa volonté de couper des têtes dont les premières risquent de […]

Lire l'article …
Edito : chasser Mara et détruire IBK

Nous ne parlons pas au nom d’IBK comme certains, qui le font abusivement. Il ne nous a ni mandaté pour le faire, ni confié ses sentiments profonds.   Mais, nous sommes intimement convaincus que nous ne heurtons pas sa conscience en affirmant qu’il n’est absolument pas d’accord avec l’attitude de certains dirigeants de son parti. […]

Lire l'article …
Billet : Vigilance, vigilance

Les négociations entre l’Etat du Mali et les groupes armés ont commencé hier à Alger sous les auspices du gouvernement algérien. La partie malienne comprend le Haut représentant du chef de l’Etat en la personne de l’ancien Premier ministre, Modibo Kéïta et une délégation gouvernementale conduite par le ministre des Affaires étrangères, de l’intégration africaine […]

Lire l'article …
L’avenir politique au Mali : Le cœur chaud, mais la tête froide

Une séquence importante s’ouvre demain à Alger et des tentatives de redéfinition des rapports de forces sont inévitables  Le temps de l’épreuve n’est donc pas passé. Il nous faut apprendre à avancer avec cette réalité. En acceptant d’avoir le cœur chaud, mais en gardant la tête froide afin d’avoir les meilleures chances de nous réapproprier […]

Lire l'article …
En un mot : Suspens et suspicion

Malgré les annonces et les préparatifs, de Bamako à Alger en passant par Ouagadougou, on n’est sûr de rien sur le début des pourparlers entre le gouvernement et les groupes armés du Nord, annoncés pour demain. On sent la main du MNLA derrière un éventuel échec, parce qu’il voudrait toujours ramener les discussions chez Blaise […]

Lire l'article …
Ligne de force – Entité awadienne : le MNLA et ses souteneurs étrangers peuvent toujours rêver

A l’abri de l’Opération Serval et, à un moindre degré de la MINUSMA, le MNLA qui, jusque-là, n’était qu’une organisation lilliputienne sans réel danger, a pris de l’épaisseur et est devenu boulimique. Bien que signataire de l’accord préliminaire de paix de Ouagadougou du 18 juin 2013, qui fait du respect de l’unité, de l’intégrité et […]

Lire l'article …

Les faits inquiétants qui précèdent les pourparlers d’Alger ont atteint le paroxysme. Nuit et Jour, nous assistons impuissamment à la violation de l’accord ayant conduit à un cessez le feu suite aux évènements tragiques survenus dans la semaine de la visite et après du premier ministre au nord du Mali. Tantôt, il est question d’affrontement […]

Lire l'article …