Ce que je pense… Plus de place aux discours et à la rhétorique

0
1

Mercredi soir à la télévision d’Etat, le Président de la République, S.E.Amadou Toumani Touré, s’est adressé à la Nation. Dans un discours « ferme » appelant nos compatriotes à ne pas jouer le jeu de l’ennemi. C’est-à-dire s’en prendre à nos compatriotes qui vivent avec nous depuis belle lurette. Tout à fait juste. Ceci est vrai d’autant plus que ce sera un crime contre l’unité nationale de s’en prendre à qui que ce soit sous le prétexte qu’il y a   eu des défaillances dans la conduite des opérations militaires ayant conduit à des morts dans els rangs de l’Armée Nationale.

A mon humble avis, les discours et autres rhétoriques sont dépassés. Place est aux actes. L’Etat, plus précisément le Chef de l’Etat, doit rassurer la troupe, lui donner tous les moyens dont elle a besoin pour qu’on en finisse avec cette rébellion qui nous empêche depuis des décennies d’évoluer. Ce qui est clair et qui se dit partout à Bamako et surtout dans les viles du nord (Gao, Kidal et Tombouctou), tout le monde  soupçonne le locataire de Koulouba d’entretenir cette rébellion.  A en croire les rares privilégiés qui le rencontrent, l’homme jure sur tous les ciels qu’il n’est complice de rien et qu’il se bat pour l’unité nationale.

Les jours à venir prouveront sa neutralité. Au quel cas, Mon Général, vous serez jugez pour haute trahison.

Le temps presse. Il faut faire quelque chose.

Bokari Dicko

 

 


NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.