Edito : 28 prétendants pour une place

2

candidat1Le 28 juillet prochain le peuple du Mali choisira parmi les 28 prétendants un guide pour les cinq prochaines années. Ce troisième choix d’un nouveau président de l’histoire démocratique de notre pays demeure crucial et mérite l’attention toute particulière des Maliens. Car, au delà de la symbolique « 3 », le nombre de candidats pour cette joute est abasourdissant.

Aujourd’hui n’importe qui veut devenir président de la République, ce qui démontre que nos valeurs sociétales sont foulées au pied. N’importe qui ne peut pas jouer le rôle de l’ainé dans notre société. Etre chef dans notre pays, au-delà du cursus, répond à des critères de dignité,  d’honnêteté, de loyauté, de vérité et même de lignée.

Les Maliens doivent y tenir rigueur lors de leur passage dans l’isoloir. Le comportement des uns et des autres démontre qu’aucune expérience n’a été tirée de la crise guerrière et institutionnelle que nous venons de traverser. Plus que jamais, notre pays a besoin d’un homme nouveau, capable d’insuffler une nouvelle mentalité en redorant nos valeurs sociétales.  Le pays est en péril. En plus de la rébellion,  des conflits de leadership  sont en gestation dans tous les segments de la société. Pour se faire, il nous faut un homme capable de donner a ce peuple l’humilié pour l’essor de sa démocratie et des institutions.  Au malien donc le vote utile pour un pays prospère pour la postérité.
D COULIBALY

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Anw be ɲinini ke mali ɲémaw fe, u k’i bolo di ɲogon ma ni ka jamana dilan,
    Alah ka anw son ɲemaw la, minu n’oluw be se ka silaba dilan nogoya mali fantaninaani be la, walasa cagokelaw na héra sɔrɔ, bolimafenkow na se ka nogoya. Alah ka anw son ɲemaw la, minu be sé ka kuran lase malidugumisenniw ni dugubaw bee kɔnɔlaw la ani minu be sé ka jiikow nogoya malifantaninaani bee la, (dugumisenw ni dugubaw ni ɲogon ce, km 1, km 1 robine kelen ka kan ka soro yen) walasa baganmaaralaw ni senekelaw ni cagokelaw na se k’a lafiya sɔrɔ u nona. Bawo anw kakan ka don k’o ni kuranbaara (horomaso) be anw bolo, do be b’o bolola baaraw la. Anw ka kan k’i bolo di gnogon ma, ni ka anw ka malibademisenniw ni k’u lamo ni ko dama dow kalanniw ye. K’a damina anw ka faba n’o ye Bamako f’o ka taa a bila dugumisenniw ni dugubaw demisenniw la. Anw ka kan ka don anw ka dugukolo nafa ye min ye ni k’o yira demisenw la.
    Español
    (biología: lugar y ambiental y comportamiento humano hay que controlar, organizar y ordenarlos)
    Hay que facilitar las infraestructuras :
    infraestructura urbana.
    Las infraestructuras de transporte.
    Las infraestructuras energéticas.
    Las infraestructuras hidráulicas.
    Las infraestructuras de Edificación.
    Las infraestructuras de telecomunicaciones en toda parte del país o digamos en el mundo que estamos.
    Asi viviremos todos en feliz y en la paz.
    Gracias a todos por leer y entender y espero que todo haya entendido como lo he pensado para nuestro país Ba-maliba, Faba-bamako, Kayes, kulikoro, sikaso, segu, moti, tumutu, gao, kidali.

Comments are closed.