Edito : Blaise se trompe, mais Dioncounda aussi

23 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Le Président de la République par intérim Dioncounda Traoré, répondant aux questions de notre  confrère Christophe Boisbouvier  a affirmé sur  les ondes de RFI que : « Aujourd’hui, je pense que le seul groupe avec lequel nous pouvons envisager des négociations susceptibles d’aboutir à quelque chose, c’est certainement le MLNA. » 

En effet, le MNLA qui a servi de cheval de Troie pour y faire entrer le loup dans la bergerie se voit attribuer par le Président Dioncounda TRAORE une place d’agneau à la stupéfaction générale du Peuple malien. Qu’est ce qui a bien pu se passer dans la tête de Monsieur Dioucounda Traoré pour avancer une telle idée ?  Nous  osons  croire que ce n’est pas un deal entre lui et la France libératrice. Sinon mieux vaut retourner à l’ordre ancien.

Monsieur, le Président, aviez-vous  une seconde, pensé aux plaies encore ouvertes et  saignantes des victimes du MLNA et complices ?

Et le même Dioncounda TRAORE de déclarer à propos des  mouvements d’autodéfense Ganda Koy, Ganda Izo : «Vous savez, Ganda Koy, Ganda Izo, ils sont bien gentils, mais à mon humble avis, c’est un peu du folklore ».

Voilà le genre de propos inadmissibles qui vient s’ajouter à  la longue et triste liste de mots rébarbatifs, haineux, belliqueux et  stigmatisant. Un lexique de la violence visitée, revisitée sans cesse et  balancée, sans ménagement,  de l’indépendance à nous jours à  la face de certaines communautés. Au nom de l’unité nationale et de la cohésion sociale, nous taisons aujourd’hui les mots et les expressions dont qu’il est question, mais certainement pas, pour toujours.

Donnez-vous raison, Monsieur le Président, à ceux-là qui ont défendu mordicus des semaines durant, votre refus de faire appel à l’appui extérieur. Et de faire poireauter le peuple malien  jusqu’à la tombée du verrou stratégique de Konna.Toute politique  qui se justifierait pour une grande majorité  des populations du Nord par un manque de considération aux régions occupées et martyrisées de longs mois durant.

Ces mots, faudrait-il le rappeler viennent s’ajouter à ceux prononcés en 1994 à Gao  par un ancien premier ministre de la 3eme République du Mali  et qui  traitait les éléments du Ganda Koy de petits aventuriers venus  du Ghana ?

Tout récemment, pendant que les populations organisent la résistance contre l’ennemi, et exprimaient  leur appartenance à un Mali Un et Indivisible,  certains  haineux qui ne se sont pas gênés de rencontrer les coupeurs de pieds et de mains  les accusent d’avoir  trahi l’armée malienne, leur armée. N’avions-nous pas entendu  des gens qui, malgré leur titre de Professeur ont traité toute une communauté de paresseux  et de racistes? Qu’ont-elles fait pour mériter un tel traitement ?

Savez-vous que l’Etat Central que vous prétendiez diriger a une grande responsabilité dans  ce qui est arrivé aux populations maliennes  des zones occupées ? Savez-vous que, ceux vous qualifiez de folklore pouvaient pactiser avec le diable ? Savez –vous que, ceux vous traitez de folklore ont laissé leurs jeunes épouses, leurs vieilles mères, pour aller à la recherche d’une formation militaire afin de ne plus assister impuissants au viol de leurs sœurs, au mariage forcé de leurs filles ?

Savez-vous que, les folklores que vous méprisez n’ont commis aucun crime pendant que, ceux que vous chérissez sont ceux-là,  qui ont égorgé lâchement, le Capitaine TRAORE et plusieurs de ses compagnons d’arme.

Ça suffit, les temps changent et ont bien changé. Les jeunes du Mali et particulièrement  ceux des régions de Gao et Tombouctou ne sont plus prêts à servir de victimes expiatoires  ou d’agneaux sacrificiels d’un Etat injuste et corrompu.

Monsieur  Traoré, sans vouloir donner l’impression de prêcher dans la chapelle des autres, au-delà du fait que vous vous trompez lourdement, voudrions- nous  vous dire clairement  que Vous  n’avez aucun droit   encore moins  la légitimité politique  de traiter les mouvements d’auto-défense   Gando – Koy et de Ganday- Iso  qui regroupent les jeunes de toutes les ethnies du Mali de folklore.

Trop, c’est Trop, les peuples sédentaires n’accepteront plus d’être piétinés par un Etat incapable d’assurer ses rôles régaliens.

S’il faudrait renoncer à la nationalité malienne pour assurer leur survie et leur sécurité, les jeunes des populations sédentaires  du Nord sont prêts à ouvrir une liste pour renoncer à ladite nationalité.

Ils  n’accepteront  plus, comme par le passé, les concessions suicidaires, les compromissions, les conciliabules sur  le dos des laborieuses populations qui ne vivent  que sur les terres de leurs ancêtres. L’existence de ces populations sur ces terres, rappelez-vous, a précédé  celle de l’Etat malien.

Monsieur Traoré, nous étions  de ceux-là qui, dans les pires moments, où la question existentielle du Mali en tant que nation était posée, sont restés derrière notre Etat, notre armée nationale et derrière Vous. Mais, hélas, nous sommes effarés et déçus des mots méchants, insultants et humiliants  que vous aviez  tenus sur RFI.

 Heureusement que vos allégations n’engagent que votre propre personne et ne reflètent nullement la position du Peuple Malien dans ses différentes composantes. Si les bandits et narcotrafiquants  du MLNA, alliés des forces obscurantistes d’hier, représentent pour Vous, les populations touarègues du Mali, les mouvements Ganda Koy et Ganda Iso sont également l’émanation des populations sédentaires. Eux au moins n’ont pas sur leurs mains  le sang des  soldats  maliens dont le seul crime aura été de  défendre leur pays.

Aucun Etat ne pourra plus s’imposer à des populations dont les souffrances ont été  évoquées  et décrites à souhait  dans ces mêmes colonnes. Plus que jamais, elles  sont prêtes à verser leur sang pour défendre leur honneur et leur dignité bafoués comme ce fût  le cas sous l’oppresseur quand vous tergiversiez ici à Bamako.

Nos mots auraient  pu être plus durs n’eut été le respect dû à  un homme de votre âge. Mais également, à notre volonté de ne pas heurter la conscience des Maliens dont le vivre ensemble est l’une des valeurs les plus partagées.

Aussi, les rangs des forces  armées et de défense du Mali doivent-ils être ouverts à tous les fils et à toutes les filles du Mali, du Sud comme du Nord, de l’Est comme de  l’Ouest qui ont l’ambition et l’amour de  défendre  leur pays. Autrement, les populations assureront leur propre défense.

Plus jamais, les populations ne toléreront les errances, et les fautes d’hommes politiques  qui ont failli à leur mission.

Le Mali appartiendra à tous ses enfants ou, comme un gâteau, chacun prendra sa part et partira.  Nous le disons pian, advienne que pourra.

Enfin, Monsieur Traoré, à Vous et à tous ceux qui veulent nous entendre, nous faisons don de  notre vie au Mali.  Un Mali  uni et pluriel. Un Mali de paix ; d’équité et de justice.

 Vive la liberté, A bas l’injustice.

Idrissa Issiaka  MAIGA

 
SOURCE:  du   4 fév 2013.    

23 Réactions à Edito : Blaise se trompe, mais Dioncounda aussi

  1. Ses

    Une chose est claire, un homme politique et de surcroît un président doit savoir remettre sa langue sept fois dans sa bouche avant de la sortir. Si les groupes terroristes ont pu facilement occuper le nord du Mali, c’est justement parce que le pouvoir central à affaibli tous ceux qui pouvaient l’aider notamment dans les renseignements. Il est vrai qu’il y avait au nord des songrai, des peuls, des touaregs. Ce que nous savons, c’est qu’il n’y a jamais eu de royaume touareg. Par contre le royaume songrai s’étend au delà du Mali, jusqu’à la fontière de lybie et le métissage des compagnons d’Askia Mohamed avec les populations touaregs a donné naissance à d’autres peuples ( qui sont aujourd’hui dans la partie nord du Niger) et qui leurs langages songrai-tamachek . Même Agadez était sous administration songrai. Une autre chose est sûre, le jour où les songrai et les touaregs créent un front, le Mali n’aura aucune chance d’exister. Les propos des politiques maliens peuvent y contribuer.

  2. couloudiarra

    sans l’armée malienne ganda koy et ganda izo sont effectivement du folklore.Et puis, vous êtes propriétaires de quel terroir au mali en vous attribuant le nom de « proprietaires de terres ». Et que dites vous des bambaras du sud et des touareg du nord qui sont les propriétaires legetimes de ces deux parties du pays ? . Ils ont été les seuls à combattre la penetration coloniale.Où etiez vous en tant que proprietaires bo. Certains sonrhai se reclament songhai et petits fils de Askia mohamed. Ils oublient que Askia et Sonni ali Ber sont tous des berbères, donc des touareg. Ils sont arrivés tout blancs au mali et ils se sont mariés à des noires des familles pêcheurs qui se disent aujourd’hui sonrhai et qui malheureusement cultivent la haine contre les touareg.
    Pour asseoir definitivement la paix au mali, il faut combattre le terrorisme et le narco trafic tout en integrant les touareg dans les tissus militaro-administratif et socio-économique.

  3. wanzarbey koy

    Ganda koy et Gandizo,c’est du folklore,mais les mouvements d’autodéfense de Nara armés par feu Sirima Keita(ex chef d’Etat major des armées du Mali) et financés par l’ex Directeur des TP(Gabouné),ça « du sérieux ».
    Pauvre Horoncounda!Tu es digne de pitié!

  4. wanzarbey koy

    je partage les propos de l’auteur de l’article surtout à un moment aussi crucial dans la vie de la nation.les mouvements d’autodéfense des sédentaires de Gao ont toujours soutenu l’Etat.En vérité,au sud on ne prend au serieux que les bandits et on est prêt à toutes les concessions pour qu’ils restent tranquiles.Peut-être que notre faute réside dans le fait qu’on est pas suivi le MNLA et les autres.
    Pauvre Dioncounda! il ne mérite que la pitié.

  5. fatou1

    ne le prend pas com ça, Aicha;tu sais ce sentiment est dû au fait kon ne maitrise pas le nord et kon pense kill ya un sentiment anti-sudiste aussi; tu vois? cè compliqué

  6. Broncoli

    Vous savez, quand ZARAWANA de l’AEEM en son temps a professé que les maliens ont la mémoire courte, cela nous a bien choqué. Moi personnellement, j’ai le sentiment qu’il n’avait pas du tout tord. Seulement, nous ne voulons pas écouter la vérité. Chacun se lamente sur son ou ses propre(s) intérêt(s)au détriment de l’intérêt de la nation. Et tant qu’on ne cesse de regarder dans ce sens, quoi que l’on entreprendra sera voué à l’échec. Au regard des résultats de la gouvernance des vingt (20) dernières années, je pense que les maliens et maliennes sont mieux éclairés pour suivre bêtement les politiciens aujourd’hui (surtout, les anciens dignitaires dont faisait parti ce DIONCOUNDA qui s’est imposé de force suite à la vaillance de SANOGO et ses hommes). Alors comment voulez-vous que les gens comme Dioncounda parlent du bien alors qu’ils sont la source de tous ces problèmes (tuérie, viol,…). Moi personnellement, sa réaction ne m’étonne nullement pas.Qu’ils soient tous maudits par DIEU.Amen!

  7. mbè faso fè

    Merci à toi monsieur Maiga, Mr Dioncounda aurait dû faire sien l’adage qui dit que l’on doit remuer la langue trois fois avant d’ouvrir la bouche. On sait bien d’où est lancée une expression, mais on ne maîtrise jamais la connotation ou l’interprétation qui pourrait lui être attribuée.
    Parler de folklore à un moment aussi crucial, s’agissant de groupes qui étaient prêts à sacrifier jusqu’à leur vie pour la patrie est tout simplement inopportun, même si je réfute totalement l’allégation de Mme Aicha Wallet almostapha. Il n’ya aucun sentiment anti-nordiste dans les propos de Dioncounda et d’ailleurs il va falloir commencer à s’exprimer autrement que par des terminologie du genre « nord » ou « sud ». Le Mali est une nation et une seule, composée d’une multitude d’ethnies ou de communautés que l’on retrouve sur l’ensemble du territoire. Ce sont les apatrides du fameux MNLA qui s’expriment ainsi. Alors attention !!!!

  8. Aicha Walet Almostapha

    Il y a un certain sentiment anti-nordiste qui ne dit pas son nom.Je trouve le mot folklore deplace de Dionkis.CMD etait aussi anti-nordiste durant la periode de crise.C’est bizarre!

  9. dibi

    Ce satrape criminel est mal placé pour donner des leçons de bonne gouvernance aux Maliens et à ses paires négro-maçonniques néocoloniaux au pouvoir en Françafrique. Que fait-il chez lui de mieux?
    N’a-t-il pas goudronner une voie sans issue jusque devant les poulaillers de ses oncles dans la cambrousse de Ziniaré contre l’oubli total de régions entières à fort potentiel économique et privées de toutes voies de communication digne de ce nom?
    C’est le cas de l’Oudalan, le Sourou ou le Soum… Toutes sortes d’infrastructures dignes d’être localisées à Bobo, Banfora, Koudougou, Ouahigouya, Dédougou, Tenkodogo, Fada, sont systématiquement transférées à Ouagadougou ou derrière les cases du clan à Ziniaré. C’est le cas d’antennes universitaires, d’unités industrielles, de centres culturels… C’est pour dire que de la bonne gouvernance de Blaise Compaoré, les Burkinabè en crèvent en masse et sans rebellions. Là aussi, la coloniale veille ! Et bien dommage!

  10. Malienpourtoujours

    Mon cher Idrissa je te reconnais là. Cela fait un moment que j’attendais de voir ta réaction. Il nous faut de ta part un article portant sur la sociologie de la zone pour remettre certaines personnes à leurs places. Il me semble qu’il est temps que les ressortissants du nord fassent savoir qu’il n’y a pas que « MNLA » au nord mais nous on va se manifester sans fusil aux élections à venir. Il faut pour cela qu’on sanctionne nos propres ressortissants qui se joignent à ceux-là qui ont mal géré ce pays. Nous sommes la partie du pays qui toujours eu la majorité des ministres contrairement à ce qu’on pense, il y a parmi eux des bambara, peul, songhoï, touareg ou encore arabes mais la situation qui prévalait arrangeait tout le monde. Le sud n’est nullement responsable de nos problèmes. on va désormais se dire simplement la vérité. Ali Farka n’était pas le seul milliardaire de la zone mais il est le seul à avoir pensé à nous voilà pourquoi en pensant à lui je me sens fier d’être malien.

  11. Founohollo

    Sauf que certaines personnes pensent que tous les maliens ont la memoire courte comme Djoucounda. Il va payer tres cher s’il acceptera negocier avec ce MNLA qui est d’apres Mr Maiga est ouvert l’enclos pour les fauves (Ancardin et Mujao).
    Blaise est connu pour ces positions et toute la communaute Ouest Africaine s’attendait une telle position de sa part mais comme en politique tout le monde fait semblant ce semblant atteindra les uns et les autres . d’une facon ou d’une autre. Merci Mr Maiga pour cette analyse et expression pour une communaute sans voix (les songhoi, les peuls et autres populations du nord qui n’ont acces a aucun media). Alors ces touareg du MNLA sont sur tous les medias internationnaux…… vous connaissez la suite

  12. Gandioura

    dioncounda s’est tjrs trompé. ce sont bien eux politicards qui ont livré le mali a blaise et cedeao…. bien bizare, des jeunes de ganda koy et izo sont morts dans cette affaire.il a compris maintenant que blaise et clicaille ne voulaient pas et ne veulent pas du bien du mali. maintenant avec l’intervention de tonton hollande, tout le monde se précipite pour envoyer des troupes dont on n’a pas forcement besoin ici au mali. imaginez ce mm blaise envoyer des forces au mali pour combattre ces amis touaregs mnla et ansardine….. c’est ça justement qui est le folklore et non ganda izo et ganda koy ki voulaient bien se debattre et tenter de faire qlqch. certains de ces elmts sont bien entrain de travailler avec les forces armées, ce que dioncounda ne sait pas. ils connaissent les villes et les campagnes du nord, c’est eux qui ont été blessés dans leur chair, leurs mères, femmes et soeurs ont été violées et mariées de force… tu trouves président que c’est du folklore et la négociation mnla

  13. Abdoooooooooo

    Mr Maiga laisse Dioncounda ces propos ont heurté la conscience de tout malien épris de paix et de justice. Jamais le peuple malien ne pardonnera le MNLA pour les crimes commis et nous préférons négocier avec ANSARDINE que le MNLA

  14. mathurin83

    M. Idrissa Issiaka MAIGA j’aime entendre votre parole;
    Outre les calculs inévitable du « Président » Dioncounda Traoré qui est le candidat même malgré elle de la France, vous Maliens n’avez pas de représentation visible me semble t-il.
    Dans cette vacance actuelle du pouvoir, il y a l’opportunité de rassembler les maliens de toutes parts sur une ligne de front uni pour la liberté et le développement et contre « l’ancien régime » Evidemment les mouvements quels qu’ils soient un tant soit peu populaires gênent les prétendants. Jusqu’où certains n’ont ils pas intérêt à une certaine division. Français je m’inquiète de l’éventualité probable de l’inflexion de la France à l’égard du MNLA et ce pourrait bien être une duperie pour les maliens. S’il n’émerge pas une volonté assez forte pour se faire entendre, la France va « durer » au Mali

    • M'BAYIIRI

      Je suis burkinabe, mais je ne suis ni ,de près, ni de loin partisan du CDP, le parti du Capitaine Blaise Compaoré; cependant, je pense en toute honnêteté que Blaise est celui qui a, depuis qu’il a été sollicité(nous ne devons jamais oublier ce point essentiel si nous nous voulons objectifs dans nos interventions sur Maliweb.net car il n’a jamais postulé de son propre chef au rôle de médiateur dans cette crise malienne dont les prémices relèvent en toute évidence, et ce depuis bien longtemps déjà, de la mauvaise gouvernance des affaires maliennes par les dirigeants tant politiques que militaires maliens!)pour assurer une médiation dans cette crise en vue de parvenir à une réconciliation sincère et pérenne des nos sœurs et frères maliens entre eux, reste à ce jour de ceux qui appréhendent clairement le problème. Je tiens donc à très clair sur ce point pour que d’aucuns ne me prennent pas pour suppôt du pouvoir burkinabe actuel ou quelqu’un qui verse dans une fierté nationale incongrue.

  15. M'BAYIIRI

    Je suis burkinabe, mais je ne suis ni près ni de loin partisan du CDP, le parti du Capitaine Blaise Compaoré; cependant, je pense que Blaise est celui qui a, depuis qu’il a été sollicité(nous ne devons jamais oublier ce point crucial si nous nous voulons objectifs dans nos interventions sur Maliweb.net car il n’a jamais postulé de son propre chef au rôle de médiateur dans cette crise malienne dont les prémices relèves depuis bien longtemps déjà de la mauvaise gouvernance des dirigeants tant politiques ue militaires maliens!). Je tiens donc a être très précis sur ce plan pour que d’aucuns ne prennet pas pour suppot d’un pouvoir actuel burkinabe ou quelqu’un qui verse dans une fierté nationale à tend

    • cbalyk

      ERREUR CHER FRERE DU BURKINA: Blaise s’est presque autoproclamé MEDIATEUR, il s’est en fait imposé à Alassane, dont le choix objectif se portait sur le Président du Niger qui est plus au fait de cette crise que Blaise et n’a pas d’arriere pensée de mainmise sur le Mali contrairement à Blaise. Avez vous déjà oublié, cher frere du BF comment Blaise nous a imposé un de ses garçons de courses M. SOW comme Ministre d’Etat Ministre des affaires étrangères? Non Blaise n’est pas un bon médiateur et il s’est en réalité imposé. C’est lui qui a créé la coonfusion en mettant les putschistes dans le jeu politique- DANS L’ACCORD CADRE du 6 avril- au moment où on devait les pousser dans les casernes. Blaise n’est pas le Médiateur qu’il nous faut

    • cbalyk

      ERREUR CHER FRERE DU BURKINA: Blaise s’est presque autoproclamé MEDIATEUR, il s’est en fait imposé à Alassane, dont le choix objectif se portait sur le Président du Niger qui est plus au fait de cette crise que Blaise et n’a pas d’arriere pensée de mainmise sur le Mali contrairement à Blaise. Avez vous déjà oublié, cher frere du BF comment Blaise nous a imposé un de ses garçons de courses M. SOW comme Ministre d’Etat Ministre des affaires étrangères? Non Blaise n’est pas un bon médiateur et il s’est en réalité imposé. C’est lui qui a créé la confusion en mettant les putschistes dans le jeu politique- DANS L’ACCORD CADRE du 6 avril- au moment où on devait les pousser dans les casernes. Blaise n’est pas le Médiateur qu’il nous faut

  16. brahim ould mohamed

    Dans un pays serieux comme le Mali,la défense du territoire,est du seul ressort des forces de securité,et non de milices armées et incontrolées.Ces milices finissent souvent,comme celá est largement prouvé par deraper s´adonnant aux exactions ciblées.Les sahawates de l´Iraq sont l´un des exemples de la nuisibilité des milices.Quant au MNLA,et le president Diancounde a raison de le dire,il est une realité qu´il faut tenir en considération.C´est par un dialogue depassiooné,que le Mali retrouvera son unité,insistant sur l´intangibilité de ses frontières.Il est temps de saisir cette oportunité,pour resoudre ce problème du nord,loin du laxisme des accords precedants,qui ont favorisé l´emergence d´une classe politique corrompue,sans s´ateler á l´essentiel,á savoir lutter contre la pauvreté et l´enclavement de cette partie du territoire malien.Le dailogue est la seule issue possible et sage,qu´il ne faut négliger.

  17. Vraiment monsieur le journaliste Issiaka, vous avez tout à fait raison. ces propos sont vraiment regrettable de la part de Dioncounda. il suffit pas de prendre les armes pour qu’on te prenne au sérieux. En tout cas, nous le regardons et nous l’attendons par rapport à la négociation avec le MNLA. négociation avant de désarmer ce groupe? on verra bien. Il a très bien entendu le président Nigérien. Un président responsable et digne de ce nom. Je crois d’ailleurs que Mamadou Issoufou doit être joint à cette famuese négociation. Au fait, négocier quoi? Dioncounda, éclaire nous vite sinon un jour ou l’autre la population se soulevera.

  18. nonalinertie

    Le Président nigérien dit ce qu’il pense, cela s’appelle de l’honnêteté. Mais il y a la tactique guerrière de ruse de Dioncounda avec les traîtres du MNLA. Ce qui explique la différence des déclarations de condamnation du Président nigérien à l’endroit du MNLA, et de la position apparemment nuancée du Président malien.
    1- Le MNLA, bien que composé en fait de tous les bandits issus de toutes les ethnies du Mali, est constitué essentiellement d’une infime minorité d’Ifoghas, qui sont eux-mêmes une minorité parmi les touaregs, qui sont à leur tour une infime minorité des populations du Nord Mali, qui dans leur ensemble restent une minorité au Mali.
    2- Le MNLA est le premier ennemi des touaregs en étant responsable de l’insécurité au sein de paisibles populations nomades : peur panique ayant créé toutes sortes de névroses, avortements, privations de libertés, de biens animaux et matériels, exils et assassinats, blocage de tous les programmes de développement du Nord en général et de la Région de Kidal en particulier. CAR, ENTRE AUTRES ACTES CRIMINELS AUXQUELS S’ADONNENT LE MNLA ET SES ALLIES TELS QUE LES ENLEVEMENTS, LE TRAFIC DE DROGUE ET D’ARMES…, LE SOUS-DEVELOPPEMENT DE LA REGION DE KIDAL CONSTITUE UN DES FONDS DE COMMERCE DU MNLA DE SORTE QUE FONDAMENTALEMENT, LE GROUPE CRIMINEL N’A PAS INTERET A CE QUE LA REGION DE KIDAL SE DEVELOPPE…
    3- Comme le CNDERRIERE, Le MNLA est présumé coupable de : ’’ mutinerie, atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat, atteinte à la sûreté extérieure de l’Etat, destruction d’édifices, opposition à l’autorité légitime, violence et voies de fait, embarras sur la voie publique, homicide volontaire, homicide involontaire, coups et blessures volontaires, blessures involontaires, enlèvement de personnes, arrestations illégales, séquestrations de personnes, dommage volontaire à la propriété mobilière et immobilière d’autrui, incendie volontaire, pillage, extorsion et dépossession frauduleuse, vol qualifié, vol, atteinte à la liberté du travail, atteintes aux biens publics’’.
    4- Le MNLA mérite t-il l’amnistie accordée au CNDERRIERE et aux Bérets rouges. Je pense que la réponse est un non catégorique car le MNLA est un tueur en série multirécidiviste. Tous les maliens connaissent les résultats des négociations antérieures avec les groupes armés : intégration/désertion/réintégration, distribution d’argent, postes juteux, douane, etc.
    5- Pour collaboration avec la justice dans le cadre de l’arrestation de leurs anciens amis ou de la libération éventuelle d’otages qu’ils ont probablement participé à enlever, ses cadres peuvent obtenir des circonstances atténuantes. COMME POUR N’IMPORTE QUEL CRIMINEL. PAR EXEMPLE, LA CONDAMNATION A PERPETUITE AU LIEU DE LA PEINE CAPITALE. C’EST LE SEUL OBJET DE NEGOCIATION. SINON CE SERAIT LA VINDICTE POPULAIRE. Tous les responsables du MNLA savent pertinemment qu’aucun d’entre eux ne saurait fouler le sol de Tombouctou, Gao ou de Bamako. Car leur seule force militaire a de tout temps été leurs anciens alliés d’AQMI sous ses différentes formes d’ANESARDINE, MIA, MUJAO, BOKOHARAM, ANESARU.
    6- Les chefs de fraction doivent être absolument impliqués dans le renseignement (N° verts car certains disposent de téléphones satellitaires, convocations par l’Administration, rencontres lors des foires hebdomadaires, etc.), tournées de l’armée en milieu nomade afin que ces paisibles éleveurs parviennent à surmonter leur peur panique des djihadistes qui ne leur feront aucun cadeau en cas de suspicion de collaboration avec l’armée.
    7- Il faut surveiller de très près les hommes de GAMOU. Je crois que cet homme est honnête ou à tout le moins intelligent car ayant compris très tôt que les MNLA et affidés étaient condamnés à terme. Mais en voulant paraître fort de centaines de combattants, ses hommes pourraient facilement être infiltrés par les anciens du MNLA, ANESARDINE, MIA, MUJAO, BOKOHARAM, ANESARU. Et, il faudrait assez rapidement constituer des unités mixtes et envoyer le maximum de combattants issus du Nord au Sud, et vice versa, pour que les soldats du Sud s’aguerrissent dans le combat au Nord. D’ailleurs, pratiquement tous les militaires du Mali devraient être positionnés sur la ligne de front de Kayes à Kidal : il n’y a aucune raison de garder des militaires à Bamako ou à Sikasso. ET TOUTE LA GESTION DE L’ARMEE NE DEVRAIT PLUS ETRE UN SECRET DEFENSE POUR L’ASSEMBLEE NATIONALE, LE VERIFICATEUR GENERAL ET LES DIFFERENTES STRUCTURES DE CONTROLE, LES MINISTERES DES FINANCES, DU BUDGET OU DE LA JUSTICE… CE SUPPOSE SECRET DEFENSE EST A LA SOURCE DE TOUS LES RECRUTEMENTS NEPOTIQUES, DETOURNEMENTS ET MALVERSATIONS EN TOUT GENRE DANS L’ARMEE MALIENNE.
    8- Les brigades d’autodéfense bénévoles, discrètes, PERENNES, ENCADREES PAR L’ARMEE, devraient être systématiques sur toute la ligne de front. CAR LES BANDITS ARMES DU NORD REVIENNENT TOUJOURS, TOT OU TARD. Tous les nordistes le savent, du moyen âge aux périodes contemporaines, juste en changeant de forme selon la faiblesse du gouvernement en place : esclavage pur dans les temps anciens, enlèvements, chantage de l’Etat, vols, djihadisme et indépendantisme dans les temps modernes.
    9- Mais, tant que des pays tout aussi affaiblis que le Mali, nids de terroristes comme la Libye et la Tunisie, ne sont pas soutenus, les bandits armés y couveront calmement dans la chaleur du désert saharien et se multiplieront dans la fraicheur du Sahel à la première saison.
    10- Enfin, profiter de la présence des armées internationales pour relancer les gros travaux déjà financés, interrompus par les bandits armés (route Niono-Tombouctou, Barrage de Taoussa, Route Bourem-Kidal, etc.), bref développer le Nord Mali et trouver du travail pour le maximum de ces jeunes désœuvrés, terreau et proie idéale pour les terroristes du monde entier. Mais du vrai travail et non le saupoudrage et le vernissage actuel, de la peinture sur la rouille décapante à la première intempérie. Evidemment que tout cela exige beaucoup de fonds…
    11- Avec tous les marchés qu’elle rafle en Afrique et au Mali, pour quelle raison la Chine ne contribue-t-elle pas à la sécurisation du Sahel? Et les pays arabes dits musulmans bien nantis de pétrodollars préfèrent-ils plutôt financer les terroristes contre le Mali? Alors que même les pauvres maliens et la misérable UA sont entrain de mettre la main à la poche pour sécuriser le Mali…