Edito : Boubèye, échec interdit

20

Il s’agit pour le nouveau Premier ministre de réussir là où ses prédécesseurs ont lamentablement échoué : la mise en œuvre de l’Accord issu du processus d’Alger et la lutte contre l’insécurité au nord et au centre du pays

Vingt-quatre  heures après la démission d’Abdoulaye Idrissa Maïga le vendredi 29 décembre, Soumeylou Boubèye Maïga (qui n’est plus à présenter) a été nommé Premier ministre. Le lendemain, son gouvernement de 36 membres a été formé.

Qui l’aurait cru ? Boubèye, un jour, Premier ministre d’IBK ? Il y a 15 ans, c’était inimaginable. Il fallait être un professionnel de la politique, un homme averti, un visionnaire, qui n’insulte pas l’avenir pour réussir une telle démarche.

Ce couronnement en dit long sur le parcours politique, la combativité, l’engagement et la détermination de Boubèye à atteindre un objectif. L’ultime serait, sans doute, de se hisser où se trouve présentement son patron IBK. Mais, il est patient et attend assurément un éventuel second mandat du locataire de Koulouba pour cet autre combat à l’horizon 2023. Que Dieu nous accorde longévité pour en être les témoins.

Pour l’instant, il s’agit pour Boubèye de réussir là où ses prédécesseurs ont lamentablement échoué : la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation issu du processus d’Alger et la lutte contre l’insécurité au nord et au centre du pays. Il sera essentiellement jugé sur ces deux points. Les Maliens l’attendent de pied ferme sur cette problématique. Maintenant, c’est quitte ou double. Comme on le dit, c’est jouer à quitte ou double, de manière à annuler ou doubler les résultats des parties précédentes. C’est bien le tout pour tout.

Si Boubèye échoue, il ferait battre IBK à la présidentielle prochaine. Par contre, s’il réussissait, la victoire d’IBK sera éclatante. Le président sortant le sait bien. C’est pourquoi, il a choisi ce beau et vrai cheval qui, on le pense, n’est pas le cheval de Troie, comme le laissent entendre certaines mauvaises langues.

La réussite de Boubèye est indispensable pour un Mali débout, réconcilié avec lui-même, respectueux des valeurs démocratiques. En tout cas, le tout-nouveau Premier ministre est en terrain connu. Il sait tout. Il a tout pour réussir sa mission. Il est connu pour sa méthodologie, son organisation, son pragmatisme dans le travail. Ce qui importe pour lui, c’est bien le résultat.

Homme de crise, Boubèye n’excelle que dans l’adversité, les situations difficiles. Son mentor Konaré ne dira pas le contraire. Idem pour le défunt Collectif des partis politiques de l’opposition de 1997. L’ancien président ATT, son frère et ami, en sait aussi quelque chose. Aujourd’hui, c’est avec son camarade IBK que Boubèye est invité à mettre son génie créateur au service du Mali.

Le contexte actuel est certainement plus difficile que les précédents. Pour autant, l’échec n’est pas permis pour Boubèye.

Elhadj ChahanaTakiou

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

20 COMMENTAIRES

  1. Si Soumeilou est “un faiseur de roi ” comme vous semblez le dire, pourquoi lui-même n’a jamais été élu ?.
    Dans tous les cas, nous verrons ce que SBM pourra faire dans la mesure où le navire IBK prend de l’eau partout.
    Notre slogan : I B K , I Be Kao.

  2. 👦BOUBEYE LE MANIPULATEUR AGENT DESTABILISATEUR A LA LANGUE DE MIEL
    DOUX! UN AUTRE COUP A VENIR CONTRE LA NATION MALIENNE RESTEZ VIGILENTS! EN TOUT CAS IL VISE LA PRESIDENCE DE CE PAYS UNI OU DESUNI 👦

    😇CE QUI ME GENE DANS LA MENTALITE DES MALIENS AU NORD C EST LA MAGOUILLE PERPETUELLE ET LA FAINEANTISE ARABO MUSULMANE INCULQUEE ET PERMANENTE 😇

  3. “Si Boubèye échoue, il ferait battre IBK à la présidentielle prochaine.
    Par contre, s’il réussissait, la victoire d’IBK sera éclatante. ”

    Quel français !

  4. SBM est l’homme de la situation. Il dit sa vérité à qui veut l’entendre. Vous verrez bien , si SBM se rend compte qu’IBK à perdu l’élection présidentielle , il va le lui dire. Maintenant comment éviter le pire, il a également cette stratégie . Des charognards qui sont au tour d’IBK , ne seront jamais courageux pour lui dire qu’il doit partir, ils vont toujours l’indiquer le mauvais chemin qui pourrait lui être préjudiciable . En plus des qualités d’homme politique avisé, de stratège , de concensus, SBM incarne d’autres vertues de démocrate sincère . Malgré le blocus des RPMistes contre sa personne, IBK sait bien qu’il à son salut à ce que SBM soit son dernier premier ministre. On ne jamais , éviter si possible le pire à notre pays. Il connaît la gestion du pouvoir , n’ugnore pas non plus les multiples défis qui attendent le Mali en 2018.

  5. N’oublions pas trop vite qu’un premier ministre, qui qu’il soit et où que ce soit, est toujours AUX ORDRES d’un président!
    Jamais au grand jamais un PM n’a LUI MÊME redressé ou au contraire enfoncé un pays, pour la simple raison qu’il n’en a pas le pouvoir!

    Ce ne sont donc pas les précédents PM qu’il faut accuser D’ÉCHEC, sachant qu’ils ne faisaient qu’appliquer les directives d’un bouffon aussi pourri qu’incompétent.

    Celui qui a mon sens (le seul!) s’est honorablement démarqué et est sorti du lot, c’est Tatam L’y qui a poussé L’INTÉGRITÉ jusqu’à claquer la porte et lâcher son fauteuil tellement convoité de PM, plutôt que devoir “suivre” les louches méandres de Zonkeba, son fiston, ses proches, tous aussi nuls et pourris les uns que les autres.

    Et le fait que boubeye “accepte” ce poste aux ordres d’ibk tout en étant mieux placé que quiconque pour savoir à quel point Zonkeba est inconséquent et tricheur à la fois, confirme en soi que cette nomination cache un deal peu avouable entre ces ces deux requins!

  6. “Vingt-quatre heures après la démission d’Abdoulaye Idrissa Maïga le vendredi 29 décembre”

    Quelle prétendue démission?
    A moins d’être particulièrement naïf (et je suis poli), il faut parler de L’ÉVICTION de AIM et non pas de sa démission!

    En effet, ibk étant plus que jamais aux abois (et à juste titre !) concernant son projet insensé de réélection, qu’il était URGENTISSIME pour lui de dégager AIM pour “offrir” le fauteuil à boubeye.

    Plusieurs raisons à ça :
    UN: Si “lourdaud” soit-il, le vieux tricheur se rend bien compte que pour arriver a berner le peuple UNE 2EME FOIS, ca ne va pas être aussi simple qu’il le pensait;

    Or d’un côté ce vieux m’as-tu-vu bouffi d’orgueil ne peut envisager l’humiliation d’une defaite certaine via des élections régulières et transparentes, et d’un autre côté, Sinko, son “truqueur d’élections aux ordres” vient justement de le lâcher!
    Pas de chance…😎😎

    Et pour tripatouiller des élections à la place d’un Sinko, il faut un individu qui soit à la fois SANS SCRUPULES ET BIEN HABITUE AUX MAGOUILLES DE HAUTE VOLÉE, et en même temps INTELLECTUELLEMENT BRILLANT pour que ça passe aussi inaperçu que possible.

    Et là, qui mieux que boubeye pouvait répondre à ce profil ????? Homme à la fois brillant, discret, et rompu à tous les coups fourrés et les louches besognes, il etait a n’en pas douter L’HOMME DE LA SITUATION ! (N’a-t-il pas démontré son talent d’escroc silencieux en montant et en exécutant sur ordres de zonkeba la scandaleuse arnaque du faux marche de defense Kagnassy?)

    DEUX: La deuxième raison à cette urgence pour Ibk est précisément liée à ce faux marché, qui, rappelons-le, a d’une part laissé nos malheureux soldats sans armes ni équipements face à l’ennemi, et qui rendu d’autre part le fiston national MULTIMILLIARDAIRE du jour au lendemain (38 MILLIARDS DÉTOURNÉS SUR CE SEUL MARCHÉ !!!!!!!!!!!!)

    Or, si jamais il prenait à SBM la fantaisie d’aller raconter de A à Z les dessous de cette magouille historique, non seulement Zonkeba serait “politiquement pulvérisé” mais il risquerait en outre de se retrouver devant une haute cour pour HAUTE TRAHISON !!!
    Il était donc URGENT de mettre SBM de son côté en lui offrant un poste aussi honorifique que celui de PM.

    Et donc, tant pis pour AIM “aimablement prié” de dégager.. .et vite!

  7. “échec interdit” ! comme s’il va réussir ! mon œil. Là où les 4 premiers ministres ont échoués, personne ne pariera sur sa réussite parce que le problème est bien connu. Il ne réside pas au niveau des Premiers Ministre mais ailleurs. suivez mon regard…!

  8. chers amis soyons optimistes évitons les critiques stériles SBM ,tu peux ne pas l aimer c’est un bon choix si ibk veut se représenter il gagnera sans problème dans un climat apaisé ,boubeye je ne lai jamais côtoyer mais suis persuader que c est un homme très intelligent un homme de poigne ,même le PM Sortant il est très efficace aussi mais c est pas les mêmes personnalités bouée il est habitué a ces genres de situation si ibk le laisse le travailler il n échouera jamais et le mali se relèvera inshallah

  9. Ce journaliste a besoin tellement de FAIRE plaisir pour gagner son petit pain qu’ il se mélange les pédales.
    En disant qui l’aurait crû il y a quinze ans que BOUBEYE MAIGA serait premier est une insulte à sa personne,à son parcours de combattant de la liberté.
    Il y a quinze ans ,BOUBEYE MAIGA faisait partie des rares personnages premier-ministrables .
    S’il ne l’a pas été,c’est plus par choix de convenance du moment que de RAISON.
    S’il l’est aujourd’hui c’est par raison puisqu’il est le seul,dans l’entourage du président,à limiter la casse.
    Il y a deux sortes d’hommes politiques :
    -Ceux qui servent la nation.
    -Ceux qui servent L’HOMME.
    L’histoire politique de l’ homme montre qu’ il a toujours servi la nation.
    On peut lui attribuer tous les qualificatifs :sournois,cynique…,mais au service de la nation.
    SERVIR la nation,c’est avoir le courage de dire au prince du jour ses points de vue,même s’il ne les partage pas.
    SERVIR c’est adopter des stratégies pour plier un point de vue contraire à l’ intérêt de la nation quand on a fait le choix de faire partie de la majorité présidentielle ,au lieu de verser dans l’opposition vengeresse comme tant d’opportunistes.
    Le secrétariat général du gouvernement hier,la primature aujourd’hui sont le résultat d’une stratégie pour convaincre IBK à adopter une autre méthode de travail à laquelle il croit fermement.
    On l’aurait écouté,au lieu de privilégier les opportunistes charognards des deniers publics ,le MALI ne serait pas dans cette situation.
    Le PATRIOTE,un qualificatif vérifié et vérifiable par son histoire politique,n’hésitera pas au moment venu à dire au président IBK qu’ il n’est plus utile au pays.
    Les opportunistes le pousseront au suicide.
    Heureusement que BOUBEYE MAIGA était là pendant le mouvement sur la réforme constitutionnelle .
    Il a sauvé la nation d’une aventure certainement périlleuse quand les opportunistes prônaient la manière FORTE puisqu’il était l’interlocuteur principal de ses camarades du mouvement démocratique de ANTÈ ABANNA .

  10. Yeah, Takiou, c’est logique…. lol …donc ce qu’ils ont raté dans 53 mois ils vont le réussir dans 7 mois….surtout par magie….lol!!! Il est même fort possible que SBM ne soit nommé que pour des objectifs purement politiques. J’avais choisi IBK en 2013 et même convaincu des gens a voter pour lui je jure d’Allah…MAIS! Aujourd’hui je suis 100% convaincu qu’il n’a pas la personnalité requise pour apporter de vrais changements au Mali. Je ne crois plus rien!

  11. FB, nous ne detestons pas notre pays notre Mali n’est pas IBK ou SBM. De grace ce que IBK n’a pu faire en 4 ans et 4 mois il ne pourra pas le faire en 8 mois, il a deja echoue et c’est la verite d’Allah et tu peux etre malheureux devant la realite mais tu ne peux pas cacher le soleil avec tes deux mains. IBK ne sera que 5 annees dans la vie de la nation Malienne qui a existe depuis 1960.

  12. EL HADJ CHAHANA TAKIOU!!!!!!
    SI VOUS DITES QUE SBM N’A PAS INSULTÉ L’AVENIR, VOUS VOUS VENEZ D’INSULTER LE PASSÉ ET LE PRÉSENT EN DÉCLARANT QUE LES PRÉDÉCESSEURS ONT LAMENTABLEMENT ÉCHOUÉ. VOUS INSULTEZ MÊME LE PRÉSIDENT IBK COMME DU COUP PUISQUE SI LES DIFFÉRENTS CHOIX OU REMÈDES ONT CONDUIT A UN RÉSULTAT LAMENTABLE, CELA N’AURAIT PAS ÉTÉ POSSIBLE A L’INSU DU CHEF DE L’ETAT LUI MÊME, QUI, JE VOUS LE RAPPELLE A TENTÉ DE RECTIFIER LE TIR, D’OÙ LES 5 PREMIERS MINISTRES EN 4 ANS ET DEMI.
    MAINTENANT PUISQUE VOUS ÊTES SUR QUE SBM VA RÉUSSIR POUVEZ VOUS NOUS EXPLIQUER DANS CETTE ÉQUIPE L’EXISTENCE DE DOUBLONS OU DE POSTES DONT ON SE SAIT MÊME PAS LA SIGNIFICATION DANS LE CONTEXTE ACTUEL. DITES NOUS POURQUOI
    – UN MINISTÈRE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE ET DÉCENTRALISATION COHABITERAIT AVEC UN MINISTÈRE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET UN MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT LOCAL CEPENDANT QU’IL EXISTE UN MINISTÈRE CHARGÉ DU DÉSENCLAVEMENT ET UN AUTRE CHARGE DE L’AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE ETC ETC.
    QUELLES SONT LES ATTRIBUTIONS DU MINISTÈRE CHARGÉ DU DÉVELOPPEMENT LOCAL AVEC TOUT CET ARSENAL AYANT LA MÊME VOCATION????
    IL NE RESTE PLUS QU’A LAISSER DE CÔTÉ NOS ARROGANCES ET AUTRES CERTITUDES ET SUPPLIER LE BON DIEU, ALLAH LE TRÈS MISÉRICORDIEUX POUR QU’IL ACCEPTE DE SAUVER LE MALI ET D’INSPIRER LES MALIENS AU QUOTIDIEN. AMINE.

  13. …..”Qui l’aurait cru ? Boubèye, un jour, Premier ministre d’IBK ? Il y a 15 ans, c’était inimaginable. ” N’est ce pas à la manière d’une prostituée?

  14. El Hadj ;
    Réussir est tout ce que le peuple malien attend de ses dirigeants aujourd’hui plus que jamais. Par contre vous pouvez économiser les flatteries stériles dont le malien lamda ignore d’un homme plutôt considéré comme un caméléon opportuniste depuis le mouvement de 1991. Sinon quel acte concret visible a-t-il à son actif pendant ses différents ministères? Et le scandale des équipements militaires avec son patron du jour???????. Nous savons qui est qui au Mali (plein d’égo-centriques calculateurs; corrompus prêts à vendre leurs âmes- si pas déjà réalisé- au diable sans aucune pitié pour le concitoyen ordinaire.)
    Qu’il prouve simplement et le peuple comme l’histoire le jugeront aux résultats; mais pas de chèque en blanc.

  15. Je ne parlerai pas d’échec des autres premiers ministres car ils ont tous faits du bon travail dans des circonstances très différentes. Aujourd’hui avec la montée en puissance de l’armée malienne et de mise en place de la force conjointe du G5,SBM à plus de cartes que ces prédécesseurs. Il réussira donc car l’application de cet accord n’est pas que politique mais également militaire.

    Je ne suis d’accord avec le point de vu de Takiou selon lequel la réélection du président IBK est conditionnée par la réussite de la mise en oeuvre de l’accord car cette réélection est à mon avis acquise vu les actions de développement du président IBK.

  16. El Hadj, soyons raisonables, reussir en 8 mois est une tache impossible, ca me parait le Medecin apres la mort. SBM devrait etre PM depuis longtemps si IBK voulait une reussite pour le Mali, mais il l’a laisse tomber apres la debacle de Kidal que lui IBK et Moussa Joseph ont cuisine contre l’avis de SBM. Alors il faut dire IBK, echec interdit.

    • Rien n’est impossible. 8 mois c’est long et le problème du nord peut être résolu en un mois même. C’est une question de tactiques et de moyens. Que les moyens soient politiques ou militaires. Ton souhait à toi c’est de le voir échouer. Mais l’échec de SBM ou même de IBK n’est il pas celui du Mali? Je n’arrive vraiment à comprendre des maliens qui détestent ainsi leur pays.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here