Edito du 31 décembre 2014 : Le danger du jeu politique

11

Edito-Liberal Le pouvoir est un couteau à double tranchant qu’il faut prendre avec mesure.  Nous avons, par le passé, entendu les slogans chantés par ceux qui voulaient mourir avec les dirigeants déchus, mais la mort valant mieux que la honte, ils ont disparu, réapparu et se sont convertis en prophètes.

Ces hommes qui se transfigurent et qui voyagent avec dans leurs valises d’autres moutons de panurge à la reconquête d’un nouveau profit. Ceux qui faisaient allégeance à Amadou Toumani Touré se baissent aujourd’hui pour lécher les chaussures à l’homme prestigieux de Sébénicoro, Ibrahim Boubacar Keita. Cela se nomme l’étiquette de la honte et le label de l’opportunisme. Après  plusieurs années de règne, ils crient aux redresseurs et aux justiciers du moment présent. Ce sont ces hommes et ces femmes qui doivent manquer d’eau et de pain, on doit leur refuser toute hospitalité car, ils habitent au pays de l’ingratitude et du déshonneur.

Ne jamais renoncer à sa conviction pour son pays, est un principe politique. Des hommes se sont alliés au RPM, lui donnant une façade de majorité qui peut s’effondrer à tout moment. L’opposition, quoique moins innocente que ce régime où ont trouvé refuge d’autres assaillants du denier public. Des leaders religieux et politiques qui se laissent trainer et voir leur honneur embourbé par la seule volonté d’un Président qui n’a connu que  rigueur et inchallah.

A toutes les grandes occasions, ils louent du bout des lèvres le Prince du jour sans penser qu’ils l’avaient fait hier pour celui qui a pillé le pays et que le peuple a désavoué pour en introniser un nouveau. Ces fossoyeurs de la République n’ont rien d’incomparable aux malfrats ou aux criminels car, ils boivent tous à la même source, celle de l’inadmissible et de l’indignité.

La politique étonne, écœure et même décourage au regard de ces retournements de veste et de couleur. Un microcosme politique qui défie toute concurrence avec des partis qui n’existent que de nom et qui se rallient systématiquement à d’autres partis au gré du président ou fondateur pour des alliances fantaisistes. Mais nous savons que quand les intérêts changent la position de l’homme aussi change. Ils sont légion à ne pas respecter la morale, cette bande de politicards qui se servent d’un peuple sincère mais naïf dont l’immensité et l’intensité de la galère justifie ces choix dictés et achetés. Ce qui est certain le danger du jeu politique nous tient tous.

La RĂ©daction

 

Source : Le Libéral

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. Je suis pas contre votre analyse mais vos mots font mal parceque c est vrai. A qui peut on faire confiance kan tous les politiciens sont des cameleons. Je suis d avis avec celui qui croit que ibk fait parti du regime passe.

  2. C’est bizarre que les gens oublient subitement que IBK a activement participĂ© Ă  la gestion chaotique des 20 ans de ce pays….. et dire qu’il se veut non responsable et diffĂ©rent des rapaces qui ont mis le pays Ă  genoux… IBK est du mĂŞme plumage que les gens qu’il traitent complètement saoul de tous les noms d’oiseau…

    ArrivĂ© au sommet du pouvoir, en 12 petits mois, qui ont paru ĂŞtre des annĂ©es IBK a battu tous les records de la bĂŞtise, du vol massif, de la traĂ®trise, de l’incohĂ©rence, de l’incompĂ©tence, de l’insouciance, du nĂ©potisme, de la gabĂ©gie, de la paresse intellectuelle et spirituelle, de l’impunitĂ©, de la dĂ©chĂ©ance morale, de la mauvaise gouvernance, de la bouffonnerie d’Etat, de la couardise; un vĂ©ritable TIE TE MALO.

    Oui IBK est le danger politique dont il faut se sĂ©parer MAINTENAN avant qu’il ne soit trop tard….

  3. Evite mon cher habĂ© de dire cela. on peut pas soutenir quelqu’un qui vous ecoute pas qui vous parle pas qui vous meprise en un mot comme l’a dit l’editorialiste ABC. il faut etre sans dignitĂ© pour faire cela. le Mali n’appartien pa Ă  ce IBKON incapable de convaincre et qui fait trop de lecon d’histoire Japon… Chine….Grece….

  4. Mr l’editorial IBK n’est pas le ministre de la communication donc pointĂ© votre plus dans une autre ancre pour attaquer quelqu’un d’autre

  5. je conseille au president dont on comprend rien aux propos de prendre un traducteur. ABC vous etes tres dur avec ces apprenti du pouvoir, ne vous en faites pas bientot les communales et ils reviendront.

  6. vraiment ces homme ki laisse leur parti ne sont pas digne. c’est la premier fois je lis cet editorial et je suis d’accord avec cette vision. IBK doit faire attention car ils ont mangĂ© avec ATT

    • IBK n’etait pas loin de ATT. mon cher journaliste tu as oubliĂ© de le mentionnĂ© ou bien ils t’ont empecher de le dire. il manque des choses Ă  votre analyse.

  7. Ce jeune est vraiment inspire. Il place le poignar la pu ca fait mal et surtout que mr consta est vrai.

  8. Je vous souhaite une bonne année 2015 très sympas, que règne la paix l’amour et l’harmonie pour nous tous !

    Et Pauvre Afrique !!! Mais ne baissez pas les bras ! Il y a pleins de gens qui vous soutiennent, ce qui arrive n’est pas juste !!!
    Alors les clochards laudemus et Blanche neige, l’orgueil dans la connerie !!!
    Je conseille malgrĂ© que vous savez dĂ©jĂ  Ă  tout le monde de regarder cette vidĂ©o, de prendre quelques minutes… peut-ĂŞtre que Kidal est dans le mĂŞme cas ? Sont-ils en train de voler tranquillement les matières premières des maliens ?…
    UNISSEZ-VOUS !!! UNISSEZ-VOUS !!! UNISSEZ-VOUS !!! derrière IBK c’est pas derrière la personne d’IBK mais c’est le symbole, c’est le moment ! Faut pas flancher, il faut rester droit comme une montagne.

    https://www.youtube.com/watch?v=mYWYQHz_vMs&index=1&list=PLap0fbHB1fgUMMxQGekwFAJ3XMV-5R_NH

Comments are closed.