Edito : Ensemble, sauvons le Mali

3

L’année 2016 qui vient à peine de s’achever aura été particulièrement pleine d’enseignements. De grands évènements  comme la tenue des élections communales, ont été marqués par l’expression de la volonté affichée du Peuple à tourner la page de quatre ans de crise multidimensionnelle.

Cependant, de grands défis persistent pour la mise en œuvre définitive de l’accord de paix issu des pourparlers d’Alger. Nul besoin de rappeler que le pas traine véritablement en ce qui la concrétisation des discours en actes concrets, gage de la sincérité de toutes les parties prenantes du processus. Pour ce qui est de l’Etat du Mali, les forces vives de la Nation, doivent comprendre que chaque minute qui passe dans l’incertitude, constitue un coup fatal à l’espoir par les populations qui aspirent à la délivrance totale. Notre pays a assez souffert ces derniers temps. Le Mali mérite la paix, la prospérité, la sérénité. A 2017, ensemble sauvons le Mali. Aucun effort, aucun sacrifice, n’est de trop pour la reconstruction de ce qui nous unis : Le « MALIBA ». Seul le Mali doit compter d’abord et rien que le Mali. Ce n’est ni une question de personne, ni une affaire de partis, mais il s’agit de la survie et de la préservation de cette nation bénie, pour laquelle, des femmes et hommes valeureux continuent de donner leur vie. En sa qualité de Chef de l’Etat, SEM Ibrahim Boubacar Keïta, doit être soutenu de façon sincère par toutes les sensibilités du pays.  C’est à ce titre que majorité présidentielle et opposition politique, peuvent trouver leur raison d’être. Pour ce faire, l’heure est à l’unisson autour de l’essentiel : la paix, la sécurité, la bonne gouvernance, l’école, la cherté de la vie, l’électricité, la santé, la justice sociale, etc.

Jean Goïta

Source : L’Aube d’Afrique

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Nous disons et rappelons les anciens qui avaient un sens aigu de l’observation disaient que « les chats et les souris ne peuvent jamais au grand jamais se donner la main à moins que les chats deviennent des souris ou que les souris deviennent des chats et cela est impossible car l’habitude est une seconde nature qui revient toujours rapidement au galop »

    Nous disons et rappelons les maliens et maliennes non mutés fiers honnêtes ayant un amour profond pour leur Mali d’une part et d’autre part les « Enfants Égoïstes Ingrats Méchants Bouffeurs Impénitents des Deniers Publics et Dons » de lettrés mutants politiques députés maires Hommes en armes sociétés religieux et les «Enfant Égoïstes Ingrats Méchants paresseux Collabos Traites Impénitents s’Alliant à tous les Ennemis de leurs Mali Pourvue Qu’on Leur Promette l’Assistance et la Pitance Gratuites à Vie »de rebelles collabos de MNLA et consorts NE PEUVENT DONC JAMAIS AU GRAND JAMAIS SE DONNER LA MAIN à moins que les maliens et maliennes non mutés fiers honnêtes ayant un amour profond pour leur Mali ne deviennent des « Enfant Égoïstes Ingrats Méchants Impénitents » ou vice versa ce qui n’est pas possible car l’habitude est une seconde nature qui revient toujours rapidement au galop »

    Nous disons et rappelons PAR CONTRE LES ENFANTS INGRATS MÉCHANTS ÉGOÏSTES IMPÉNITENTS de leur Mali que sont les lettrés mutants politiques députés maires Hommes en armes sociétés religieux et les rebelles collabos de MNLA et consorts SE SONT TOUJOURS DONNÉS LA MAIN AVEC LES MULTIPLES ACCORDS BIDONS ET DE FOUTAISE AU NOM DE MULTIPLES RÉCONCILIATIONS BIDONES ET DE FOUTAISE et des GOUVERNEMENTS DE RÉCONCILIATION BIDONS ET DE FOUTAISE NON PROFITABLES Á LEUR MALI MAIS PROFITABLES Á EUX et bientôt ILS SERONT REJOINTS par les autres ENFANTS INGRATS MÉCHANTS ÉGOÏSTES IMPÉNITENTS de leur Mali à savoir les « Enfants Égoïstes Ingrats Méchants Tueurs Impénitents Bras Armés des soit disant amis ennemis les Autres de leur Mali » de Voyous de Fameux Terroristes Faux Djihadistes Faux Islamistes de Touaregs d’AnsarEdine de Peulhs FLM de ANSIPRJ et Consorts

    Nous disons et rappelons ainsi va et ira le « Pauvre Mali Muté » de ses ENFANTS INGRATS MÉCHANTS ÉGOÏSTES IMPÉNITENTS car L’HABITUDE EST UNE SECONDE NATURE QUI REVIENT TOUJOURS RAPIDEMENT AU GALOP

  2. Cela est très, très, très difficile aujourd’hui, car les malversations ont trop, trop, trop durées dans le temps et dans l’espace, cette situation est visée dans la tête de tous les maliens non nantis. Aucun cadres au pouvoir ne peut mobiliser les jeunes dans un élan citoyen. Ceux qui sont au pouvoir s’enrichissent sans partage sur le dos du bas peuple qui est dans une situation citoyenne désastreuse. Avec un tel résultat, il est difficile et même impossible de sauver le Mali ensemble. Les plus nantis et plus riche doivent faire en sorte que les non nantis puissent accéder à certaines ressources capables de les épanouir à un certain niveau qui les permettrait de réfléchir à la question citoyenne du pays. Rien ne sert de parler inutilement sans contenu capable de mobiliser les jeunes et l’ensemble du peuple malien. La galvanisation des jeunes est indispensable pour engager la lutte en cohésion pour sauver le Mali.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here