Edito : Ibk, Mara Et Bathily

9
SEM Ibrahim Boubacar Keita, Moussa et le ministre de la justice garde des sceaux Mohamed Ali Bathily
SEM Ibrahim Boubacar Keita, le PM Moussa Mara et le ministre de la justice garde des sceaux Mohamed Ali Bathily

Aujourd’hui, qui dirige le Mali ? Sans effet provocateur, la question mérite, sincèrement, d’être posée. Si Ibrahim Boubacar Keïta est le seul élu par les maliens et les maliennes, Moussa Mara et Mohamed Ali Bathily doivent leur légitimé au Chef de l’Etat qui a bien voulu les appelés aux différentes fonctions qu’ils occupent aujourd’hui au sein de l’attelage gouvernemental. Mais a y voir de près, nombreux sont les maliens qui pensent que les deux premiers hommes du gouvernement en font un peu de trop. Si l’affaire non encore élucidée de Kidal lui colle toujours à la peau, Moussa Mara est de plus en plus discrédité par sa gestion des affaires publiques. On a tout simplement l’impression que la camisole est trop grande pour lui. La dernière affaire en date qui éclabousse le gouvernement est l’interpellation d’un ancien ministre dont le président de parti est membre du gouvernement et membre de la mouvance présidentielle. Une affaire qui risque de porter un coup dure à la plateforme politique autour du chef de l’Etat, qui a, aujourd’hui, besoin de tous ses alliés pour faire face aux nombreux défis économique, social et politique.

Au même moment, dans un tandem qui ne dit pas son nom, le ministre de la justice joue au populiste dans un domaine spécialisé qu’est la justice. D’actions spectaculaires en audiences publiques organisées dans ses bureaux, il serait devenu un justicier au lieu de garantir la justice pour tout le monde. Il règle des comptes contre ATT, l’ancien PDG du PMU-Mali et maintenant contre des alliés politiques du président de la République.

Les deux hommes sont les plus visibles du gouvernement et font des missions ensemble. Partout où il y a le Premier ministre, Bathily est présent en vice-Premier ministre. Un tandem ou une complicité fondée sur des ambitions personnes communes à eux ? En tout cas, ils travailleraient beaucoup plus pour leurs propres images que pour le compte d’un président pour lequel ils sont sensés travailler.

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. Pauvres maliens!!! IBK vous a bien eu (rires) avec son Mali d’abord, djah djah (rires)…Ma famille d’abord…Pour l’honneur des maliens (rires) il se moquait toujours de ces villageois venir remplir Bamako, qui se prenaient pour de vrais autochtones de cette ville… (rires, n’ont pas vu ce qui Ă©tait camouflĂ©…Pour l’honneur de mes intimes…Après son Ă©lection Bamako sera nettoyĂ© de ces exodus (ruraux)et c’est ce qui va commencer (rires)…Bamako aux Bamakois…ha!ha!ha!ha!!!

  2. idiot, nous les maliens quand on touche Ă  quelqu’un de haut placĂ©: règlement de compte alors qu’il y a des innocents qui croupissent en prison par la faute de biens malheureux puissants. La justice est elle faite pour l’homme de la rue seulement ?

  3. Après un an de théâtre du Gouvernement Boeing Boeing!

    J’ai parlĂ© avec des jeunes et des personnes âgĂ©es du Mali de ce que leur quotidien et le futur du Mali leur inspirent.

    Ils m’ont dit en grande majoritĂ© leur crainte et leur angoisse face Ă  la chertĂ© de la vie et surtout Ă  l’absence de perspectives qui a depuis 11 mois tuĂ© leurs ambitions et leur font renoncer aux rĂŞves d’un hypothĂ©tique bonheur collectif au Mali.

    Des gens ordinaires commencent Ă  savoir que le rĂ©gime IBK ne leur apportera rien en matière d’emploi et rien en matière d’amĂ©lioration de leur quotidien.

    Le plĂ©thorique gouvernement de la 30 trentaine de ministres immobiles devient du coup l’incarnation de l’inutilitĂ© et de l’incapacitĂ© Ă  faire face aux problèmes fondamentaux des maliens.

    Se nourrir, se loger, et avoir un boulot.

    Ces actions les plus simples de la vie sont devenues du luxe pour les maliens.

    Et depuis 11 mois, nous sommes au regret de constater que cela s’empire de jour Ă  jour.

    Allez y dans les grins Ă  Bamako, SĂ©gou, Sikasso, Koulikoro, Gao, Mopti, Tombouctou, Kayes et j’en passe, et discutez avec les jeunes de leurs conditions de vie.

    Vous serez surpris de l’Ă©norme prĂ©caritĂ© d’une jeunesse dĂ©sĹ“uvrĂ©e et laissĂ©e Ă  l’abandon dans le pays des avions Boeing Ă  21 milliards (20 milliards pour louer Ă  des Mafias et 1 milliard pour le rĂ©cupĂ©rer d’une saisie aux États-Unis pour raisons fiscales) et des motos Ă  1 milliard.

    Il serait intĂ©ressant de savoir qu’est-ce que le gouvernement Boeing Boeing d’IBK prĂ©voit en matière d’amĂ©lioration des conditions de vie des jeunes au Mali?

    La rĂ©ponse est clair c’est rien tout simplement.

    Il n’y a aucun plan de dĂ©veloppement de la jeunesse ni en matière d’Ă©ducation ni en matière de santĂ© ni en matière d’emploi.

    Le mĂ©rite n’existe plus au Mali avec le rĂ©gime IBK et la nullitĂ© crasse frappe la porte partout dans l’administration, dans les institutions du pays et dans nos entreprises publiques.

    Comme il n’y a aucune perspective dans le pays pour les jeunes parce que le gouvernement n’a pas de nouveaux projets de dĂ©veloppement ni de nouveaux investissements productifs dans le pays, les promotions familles sont devenues les seules issues possibles pour avoir de l’emploi.

    Le rĂ©gime IBK est devenu le rĂ©gime d’une famille et ses belles familles contre une nation.

    Parce que ce que bouffent Karim Wade Keita et sa Mami plus ce que bouffe Moustapha Ben Boeing Barkada Allaye, en argent public, dépasse la part réservée à tous les jeunes de Sikasso, de Ségou et de Mopti en argent public.

    Ils font la promotion de leurs fils et neveux au dĂ©triment des autres maliens et ils n’ont aucune politique Ă©conomique crĂ©dible pour rĂ©soudre les problèmes d’emploi et de pouvoir d’achat des maliens.

    Tout est cher et inaccessible pour le malien moyen qui rase les murs pour un sac de riz, ou pour payer un loyer ou une facture d’Ă©lectricitĂ© ou de l’eau.

    IBK et son régime volent les ressources publiques du Mali et mentent tous les jours aux maliens pour couvrir leurs vols des deniers publics.

    Mais personne ne peut voler indéfiniment un pauvre sans être démasquer.

    DÉMASQUER, c’est justement ce que font le FMI, la banque mondiale et l’Union EuropĂ©enne car ils ont pris IBK et son rĂ©gime les mains dans le sac du trĂ©sor public au Mali.

    Et ils ont retiré leur confiance dans ce gouvernement Boeing Boeing pour venir en aide au peuple fatigué du Mali en faisant DES PRESSIONS POUR FAIRE cesser le vol à ciel ouvert de leur argent public CHEZ NOUS.

    Wa salam!

  4. “Nul n’est au dessus de la loi” y compris M.SAGARA c’est ce qu’a dit IBK.
    Donc ce n’est ni la faute Ă  MARA, ni celle de Bathily si le baron du CODEM alors ministre qui a vendu le domaine aĂ©roportuaire est aujourd’hui Ă©pinglĂ© par la justice!Il n’avait qu’Ă  ne pas vendre ce terrain pour aider son candidat “Poulo” en campagne prĂ©sidentielle!
    đź‘ż đź‘ż đź‘ż đź‘ż

  5. Sincèrement vous les journaliste, si vous n’aviez plus rien a Ă©crire, aller s’y vous reposĂ© que d’Ă©crire des salades.
    Le pays vas bien aujourd’hui parce que les pauvres on leur place depuis que ces Ministres son lĂ , et si vous nette pas contant aller au diable.
    IBK a compris que c’est les pauvres qui l’on Ă©lu et il doit travailler pour eus si vous n’ente pas aussi vous pouviez aller tout simplement vous pendre parce qu’ils on commencĂ© ne vas pas arrĂŞtĂ© tant que des virus comme vous reste dans la circulation.

    • Espèce d’hypocrite, depuis quand IBK se soucie du pauvre? Qq qui achète un avion Ă  20 MLDS au lieu d’acheter 4 hĂ©licopères pour libĂ©rer le pays, qui achète des tenues militaires pour 70 MLDS alors que le pays est en crise, celui-ci ne pense ni aux pauvres, encore moins au Mali Il a la facilitĂ© d’avoir certains mots Ă  la bouche comme inchaala mais il n’y pense jamais. Vous allez vous fatiguer Ă  vouloir justifier les bĂŞtises d’IBK Ă  fatiguer! Qu’il essaie de tromper le peuple peut passer, mais que vous acceptiez de jouer Ă  ce jeu, je trouve inadmissible et honteux!

Comments are closed.