Edito : Kidal se stabilise, Misseni s’embrase

90

Hier matin, une mauvaise nouvelle parvenant de la troisiĂšme rĂ©gion annonçait l’attaque d’un camp militaire dans un village situĂ© Ă  47 km de la ville du cercle de Kadiolo. Le village concernĂ© n’est pas Ă  sa premiĂšre expĂ©rience des menaces djihadistes ; c’est lĂ  oĂč en juin dernier un de nos vaillants soldats est tombĂ© sous les balles des ennemis de la RĂ©publique.

Cette triste nouvelle vient confirmer la thĂšse que nous avions dĂ©fendue dans notre Ă©ditorial du jeudi passĂ© oĂč nous alertions l’Etat Ă  prendre des dispositions pour sĂ©curiser l’ensemble des rĂ©gions du Mali au lieu d’avoir le regard complĂštement pointu sur Kidal oĂč un forum de facilitation de la mise en Ɠuvre de l’accord de paix signĂ© Ă  Bamako s’annonce.

Ce lieu aujourd’hui, Ă  cause de l’évĂšnement grandeur nature qu’il va accueillir, est Ă©pargnĂ© des menaces car ce forum se tiendra par accord de l’Etat malien, la mĂ©diation, la communautĂ© internationale, la MINUSMA, la France, la CMA, la Plateforme etc.

Raison de plus Ă  ne pas craindre  la sĂ©curitĂ© de la dĂ©lĂ©gation malienne qui aura Ă  sa tĂȘte, le premier ministre, Modibo KeĂŻta. Il n’est pas Ă  comparer Ă  la visite de l’ancien premier ministre, Moussa Mara, lors de laquelle presque toutes les parties Ă©taient des ennemies. Dans sa vision, seule la souverainetĂ© du Mali comptait et le pouvoir central avait droit Ă  se dĂ©placer oĂč il sent l’urgence afin de s’enquĂ©rir du fonctionnement de l’administration sans l’avis d’autres.

Avec cette attaque de nouveau de la ville de Misseni, l’Etat doit sentir vraiment l’urgence de procĂ©der Ă  la sĂ©curisation totale du Mali dans son ensemble.

Il est bon de penser en premier aux rĂ©gions du nord singuliĂšrement Kidal, mais cela ne doit point ĂȘtre un facteur d’oubli ou de nĂ©gligence des autres parties du Mali. Cette zone, elle n’est pas Ă  son premier cauchemar. Alors va-t-elle continuer Ă  mĂ©diter sur son sort dans une RĂ©publique oĂč tout est promis par le rĂ©gime ?

Boubacar Yalkoué

PARTAGER

90 COMMENTAIRES

  1. Cela nous montre que la mise en Ɠuvre de l’accord de paix et de rĂ©conciliation va bon train, et nous espĂ©rons tous que ça sera le dĂ©but d’une entente parfaite entre les trois parties pour que nous puissions vivre en paix !!!

  2. Nous avons confiance au retour de la paix et de la sĂ©curitĂ© dans les diffĂ©rentes rĂ©gions du nord MALI, et ça se fera quoi qu’il arrive !!! Mais il nous faut juste ĂȘtre patient et solidaire envers nos autoritĂ©s pour leur faciliter la tĂąche !!!

  3. La stabilité dans ces différentes régions se fera, mais je ne peux pas dire sans problÚme car nous savons tous comment est la tendance dans ces régions, et aussi face à quels problÚmes le président et son gouvernement doivent faire face pour le retour de la stabilité !!!

  4. La sĂ©curitĂ© des populations des rĂ©gions du nord-MALI sera assurer, mais on ne peut pas sortir d’une crise qui a durĂ© plus de 20ans et crier pour la stabilitĂ© le jour d’aprĂšs, cela n’est pas possible, il faut du temps pour cela Monsieur !!!

  5. Il faut savoir aussi que la sĂ©curitĂ© d’une localitĂ© qui vaut trois fois la France ne peut pas ĂȘtre garantit en un clin d’Ɠil, c’est un long processus et il faut du temps au prĂ©sident de la rĂ©publique et son gouvernement pour toucher toutes les zones !!!

  6. Le prĂ©sident de la rĂ©publique est en train de tout mettre en Ɠuvre pour assurer la sĂ©curitĂ© des populations des diffĂ©rentes localitĂ©s, et pour lutter contre le banditisme dans les rĂ©gions du nord !!!

  7. L’effort dĂ©ployĂ© par le prĂ©sident de la rĂ©publique et son gouvernement n’est pas nĂ©gligeable dans cette situation, il faut reconnaitre qu’ils se donnent Ă  fond pour amĂ©liorer les conditions de vie et la sĂ©curitĂ© des populations dans ces diffĂ©rentes localitĂ©s !!!

  8. La paix et la rĂ©conciliation est un long processus qui nĂ©cessite plusieurs mois voire plusieurs annĂ©es pour qu’elles soient dans les rangs de la stabilitĂ© !!! Et il faut reconnaitre que le cas de notre pays est plus compliquĂ© qu’on ne le pense !!!

  9. Cette attaque est à condamner.Nous déplorons des pertes en vie humaine.Nous soutenons les populations dans cette douloureuse épreuve.Le gouvernement est avec elles et met tout en oeuvre pour mettre fin à ces attaques.

  10. Le ministre de la Sécurité intérieure et de la Protection civile, le colonel Salif Traoré a mis en place une politique de sécurisation nationale.Il faut soutenir le gouvernement à mettre en application cette politique afin que prennent fin toutes ces attaques.,

  11. Le gouvernement a fait tout pour ramener la paix Ă  KIDAL et je pense qu’il en fera pour tout le reste du pays.On a confiance Ă  nos autoritĂ©s.Cette attaque les interpellent.Il faut donc accĂ©lĂ©rer le processus de paix en cours actuellement.

  12. Cette attaque est vraiment regrettable et est Ă  condamner avec toute notre Ă©nergie.Nous compatissons Ă  la douleurs des populations.Cependant cette attaque n’est pas le faite que le gouvernement a fait de kidal sa prioritĂ©.C’est un problĂšme gĂ©nĂ©ral de sĂ©curitĂ© nationale.

  13. Je pense que les maliens doivent maintenant soutien au gouvernement pour mener Ă  bien ce combat de terroriste, nous devons ĂȘtre ensemble envers le mĂȘme sens pour combattre le terrorisme, et nous devons surtout continuer ce sue nous avons Ă  faire normalement sans aucune crainte.

  14. Les problĂšmes de ses terroristes sont leurs financements,
    Qui leurs finance ?
    D’oĂč viennent-ils ?
    En tout cas au Mali nous sommes déterminer à les combattre par nos petits moyens que nous procédons.
    Nous voulons d’un Mali sans terroriste


  15. . La population a un rĂŽle important Ă  jouer dans cette situation qui demande la participation de tous les maliens, nous devons rester vigilant avoir la tĂȘte sur les Ă©paules, ouvrir grandement les yeux sur tout ce qui bouge et qui est inhabituel, contacter directement l’autoritĂ© afin qu’il intervienne.
    Vive le Mali


  16. Le gouvernement ainsi que le peuple malien partage le dĂ©sir de voir le Nord entiĂšrement rĂ©uni avec le reste du pays. Notre soutien Ă  l’intĂ©gritĂ© territoriale du Mali est sans rĂ©serve ni hĂ©sitation.Cette attaque bien que malheureuse ne doit pas nous faire changer de voie.Car nous sommes sur la bonne voie.

  17. Seul l’union fait la force nous devrons nous unir pour combattre ses terroristes et dĂ©jĂ  que nous avons le soutien de plusieurs pays du monde entier cela sera plutĂŽt facile pour nous de rĂ©ussir Ă  combattre ses ennemies de l’islam…
    Vive le Mali
    Vive un islam cohérent

  18. Nous ne devons pas avoir peur, ses personnes sont des ennemies de la nation Ă  nous de les combattre et cela ne pourra ĂȘtre sans l’union et la vigilance des maliens


  19. Nous devons ĂȘtre fort et uni, quel qu’en soit nos positions dans la patrie.
    Ce combat nous interpelle tous, le monde entier lutte contre ses individus de mauvaise foi.
    Nous ne devons pas avoir peur de participer ouvertement Ă  nos fonctions comme il se doit.

  20. En ce moment nous devons comprendre que seule l’union peut nous sauver de ce mal intentionnel. Tout le maliens doivent ĂȘtre envers le mĂȘme sens d’apaisement et de soutien au gouvernement…

  21. Nous exprimons notre profonde inquiĂ©tude sur la dĂ©tĂ©rioration de la situation politique au nord Mali avec cette attaque.C’est pourquoi il faut vite trouver les voies et moyens pour en finir avec cette crise.Nous soutenons le gouvernement qui travaille sans cesse pour cela.

  22. Ses personnes sont des ennemis de la nation, le terrorisme n’a rien à avoir avec la religion musulmane et nous sommes conscients que ses personnes qui se disent musulman sont des ennemies de la religion car l’islam ne demande jamais de tuer son prochain et de faire circuler de la drogue.

  23. Ce qui est sĂ»r est qu’au Mali nous resterons toujours dĂ©riveurs les dĂ©cisions de notre gouvernement et nous apporterons ce que nous pouvons afin de combattre cette menace contre la stabilisation de notre pays.

  24. Les terroristes sont des vĂ©ritables ennemies de la nation et du monde entier, on ne fait pas d’un terroriste son ami, ou son frĂšre.
    Nous les combattons ensemble Sans pitié.

  25. Les commentaires de ce journaliste selon lesquels notre politique de sécurité est uniquement axée sur la région de kidal ne sont pas exacts et rendent trop simple une réponse complexe à une crise trÚs complexe.Mais il faut que ces attaques cessent le plutÎt possible.

  26. Le terrorisme est un acte que personne ne peut prévenir.
    Mais le gouvernement malien fait en ce moment tout ce qui est en son pouvoir pour lutter contre ce phĂ©nomĂšne d’ampleur mondiale.
    Je pense que les journalistes devaient reconnaitre les mérites du gouvernement dans cette lutte.

  27. Nous croyons fermement que la plus rapide et meilleure façon d’accomplir la reprise du Nord est de poursuivre quatre piliers simultanĂ©ment: des pourparlers sur les problĂšmes essentiels du nord avec ces maliens qui partagent l’idĂ©e d’un Mali laĂŻc et unifiĂ©.Mais cette attaque est Ă  condamner avec toute notre Ă©nergie.

  28. Toutes les attaques terroristes sur le territoire malien sont Ă  combattre pour donner la sĂ©curitĂ© Ă  tous les maliens.C’est justement ce Ă  quoi le prĂ©sident IBK et son gouvernement s’attĂšlent.
    Il faut donc Ă©viter de mettre cela en doute.

  29. ” une mauvaise nouvelle parvenant de la troisiĂšme rĂ©gion” 😕 😕 😕 😕 Voici qui montre que tu n’étais pas labas avec ta tĂȘte de Lazare.

    Et tu n’as honte de rapporter des choses que tu ne maĂźtrises pas. vilain goss

  30. Nous sommes avec le PrĂ©sident Keita alors qu’il commence Ă  s’attaquer aux dĂ©fis les plus pressants du Mali, notamment la rĂ©conciliation nationale, la rĂ©forme du secteur de la sĂ©curitĂ© et le renforcement des institutions dĂ©mocratiques.je pense que la sĂ©curitĂ© sur tout le territoire malien sera Ă©tablie dans peu de temps.

  31. S’il y a des choses Ă  Ă©viter en ce moment dans ce pays,c’est ce type d’article.
    Il faut surtout éviter de révolter certaines populations en leur faisant croire que leur sécurité est négligée par le gouvernement.

  32. Cette attaque est l’Ɠuvre du chef du groupe Ançar et dine, Iyad Ag Ghaly. Cet homme veut coĂ»te que coĂ»te que le gouvernement malien nĂ©gocie avec lui aprĂšs qu'il ait refusĂ© de collaborer et de signer l'accord de paix issu du processus d'Alger. Je suis navrĂ© pour les habitants de ce village.

  33. Nous condamnons ces actes, qui sapent la paix fragile dans le nord du Mali et les efforts visant Ă  apporter la paix, la sĂ©curitĂ© et le dĂ©veloppement Ă  l’ensemble des citoyens maliens

  34. La sécurité de tout le territoire est la priorité su gouvernement malien.
    Je pense que les journalistes doivent éviter de polémiquer sur un sujet aussi sensible car il y va de la sécurité de nous tous.

  35. MalgrĂ© qu’il y ait des diffĂ©rents groupes armĂ©es au nord, mais avec cette signature les gens dĂ©poseront les armes en vue de l’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral.

  36. MalgrĂ© la montĂ©e en flĂšche de l’insĂ©curitĂ©, je peux vous assurez que le gouvernement use de tous les mesures possible pour mettre en sĂ©curitĂ© sa population et l’intĂ©gritĂ© territoriale.

  37. A cet effet L’autoritĂ© malienne doit tout faire pour trouver une solution Ă  cette partition de la population du nord. IL faut rĂ©unir tous les groupes et les localiser tous pour trouver une solution aux problĂšmes.

  38. Mais avec l’instauration de la paix au Mali et la rĂ©intĂ©gration de l’armĂ©e au sein du territoire nord Mali, inchala tout ira bien au nord.

  39. Avec la signature de l’accord de paix le pays va ĂȘtre sĂ©curisĂ© par les forces armĂ©es du nord et la situation sĂ©curitaire deviendra stable.

  40. L’insĂ©curitĂ© grandissante qui menace la paix et la stabilitĂ© durable dans notre pays est un flĂ©au qui provient de la mauvaise gĂ©rance des rĂ©gimes passĂ©s. Le PrĂ©sident de la RĂ©publique Ibrahim Boubacar KeĂŻta est en train de tous mettre en n’Ɠuvre pour protĂ©ger les personnes et leurs et sur toute l’étendue du territoire national et aussi l’accord de paix et de rĂ©conciliation. Le terrorisme reste toujours un flĂ©au intenable partout dans le monde, malgrĂ© cela les autoritĂ©s maliennes font de leur mieux pour faire instaurer la sĂ©curitĂ© sur le sol malien.

  41. Nous invitons les habitants du cercle de Kadiolo Ă  rester vigilants en gardant aussi leur sang-froid. Cette attaque ne visait personne. Seulement qu’Iyad Ag Ghaly veut se faire remarquer de nouveau aprĂšs quelques semaines d’oubli. La nouvelle tournure qu’a prise le processus de paix n’arrange pas les personnes malintentionnĂ©es pour le retour de la paix.

  42. C’est avec dĂ©ception que j’invite les autoritĂ©s maliennes Ă  prendre toutes les mesures nĂ©cessaires pour la sĂ©curitĂ© de toute de l’étendue du territoire national. La sĂ©curitĂ© d’une partie du territoire n’est pas du tout celle recommandĂ©e. Il faut qu’elle soit totale. L’Etat ne doit pas oublier la sĂ©curitĂ© des autres rĂ©gions.

  43. La situation actuelle de Kidal est rassurante mais cette attaque perpĂ©trĂ©e Ă  Misseni est inquiĂ©tante et peut dĂ©bouchĂ©e sur une autre situation menaçant la sĂ©curitĂ© nationale et l’intĂ©gritĂ© territoriale. Je partage les douleurs des habitants du cercle de Misseni qui n’est pas Ă  sa premiĂšre attaque djihadiste.

  44. La rĂ©gion de Kidal est, certes, la prioritĂ© des prioritĂ©s pour le moment. Mais il faut reconnaĂźtre qu’elle n’est pas la seule rĂ©gion du Mali. Donc les autres rĂ©gions en gĂ©nĂ©rale et celle dĂ©jĂ  touchĂ©es par les attaques djihadistes en particulier, ne doivent pas ĂȘtre abandonnĂ©es. Elles doivent toutes ĂȘtre sĂ©curisĂ©es.

  45. Tu as raison, Kidal est une prioritĂ© mais ce qui ne vaut point dire le reste du Mali n’est pas important. En matiĂšre de terrorisme l’État malien fait de son mieux et de son possible, concernant le terrorisme il y a pas de risque zĂ©ro.

  46. Les autoritĂ©s maliennes sont certes Ă  saluer pour la nouvelle tournure qu’elles viennent de donner au processus de paix et de rĂ©conciliation nationale. Notamment avec le forum qui sera organisĂ©e dans la ville de Kidal entre toutes les parties signataires de l’accord de paix pour Ă©changer sur la situation et la bonne mise en Ɠuvre. Mais cela ne doit pas ĂȘtre le moment pour elles d’oublier les autres rĂ©gions au profit de Kidal seulement.

  47. De toutes les façons la paix définitive est signée et plus de guerre civile ou de rébellion.
    VIVE LE MALI UNIFIE ET PAISIBLE !!!

  48. Iyad a affirmĂ© qu’il ne cĂšdera pas le terrain pour la mise en Ɠuvre de l’accord. Donc la communautĂ© internationale doit aider le Mali Ă  combattre tous ceux qui sont contre l’accord d’Alger, Ă  commencer par Iyad et ses hommes. Cette rencontre ne doit pas faire oublier les autoritĂ©s Ă  sĂ©curiser les rĂ©gions du sud. Sinon cet homme (Iyad) en profitera. Donc cette attaque est une alerte.

  49. L’insĂ©curitĂ© pose de rĂ©elles difficultĂ©s aux chercheurs qui risquent d’ĂȘtre purement et simplement instrumentalisĂ©s, invalidĂ©s ou confondus avec des « experts », dans la pratique, nous pensons pourtant qu’il n’est pas insurmontable de proposer un « programme de recherche » pouvant surmonter ces difficultĂ©s.

  50. Emprisonnement Ă  vie, telle doit ĂȘtre la peine d’Iyad et tous les membres de sa secte (Ançar Dine). Ils sont tous des fanatiques. Ils se cachent derriĂšre la religion pour commettre des crimes. Je suis certain que c’est ce groupe qui a perpĂ©trĂ© cette attaque de Misseni qui n’est pas une premiĂšre.

  51. Ce mi-mandat restant du prĂ©sident IBK doit ĂȘtre consacrĂ© Ă  la bonne gestion du pouvoir. Alors, c’est le moment de se donner au travail, car bientĂŽt ce mandat prendra fin. Mais quoi qu’il en soit les ex rebelles seront bientĂŽt dans un nouveau gouvernement.

  52. C’est vrai que la bonne nuit se sent depuis le crĂ©puscule, mais la patience aussi est un chemin d’or. MĂȘme aprĂšs deux ans de gestion peu raffinĂ©, Ă  mon humble avis rien ne nous empĂȘche d’attendre et d’espĂ©rer encore.

  53. Le territoire malien est sĂ©curisĂ© par l’Ă©tat qui en fait une prioritĂ©.
    Les maliens doivent comprendre cela pour éviter la polémique que certains veulent créer.

  54. Si on parvient Ă  mettre l’accord en Ɠuvre, il n’y aura plus d’attaques. Car les ex-rebelles seront cantonnĂ©s. Ceux qui refuseront, seront considĂ©rĂ©s comme les ennemis de la paix. En ce moment, on pourra les combattre facilement. La rencontre de Kidal, prĂ©vue du 17 au 30 mars doit ĂȘtre un forum pour le retour de la paix. Les rĂ©gions du sud ne doivent pas ĂȘtre des champs d’attaques.

  55. AprĂšs avoir Ă©tĂ© Ă©lu Ă  77 % des voix Ă©lectorales, le prĂ©sident de la RĂ©publique doit confirmer son autoritĂ© sur toute l’étendue du territoire malien. Quoi qu’il en soit nous devons le soutenir jusqu’à la fin de son quinquennat.

  56. L’accord de paix semble pouvoir accomplir son devoir. ParachevĂ© il y a moins d’un an d’un an, il a mis fin aux combats du nord. Et le calme est au rendez-vous. On doit tout faire pour qu’il (accord) soit appliquĂ© intĂ©gralement. L’attaque de Misseni a Ă©tĂ© conduite par Iyad, j’en suis sĂ»r. Il est contre la paix.

  57. La majeure partie des maliens ont portĂ© leurs choix en la personne d’IBK, c’est Ă  lui et son premier Ministre de sortir les vraies cartes sur la table. Ils ont intĂ©rĂȘt Ă  impliquer ces ex rebelles dans la gestion du pouvoir enfin que les armes puissent rester dans les casernes.

  58. Cette entente les diffĂ©rents groupes armĂ©s du nord et la Plateforme pro gouvernemental du septentrion malien est un geste noble. A mon avis, il n’y a plus de guerre donc ils sont libres de s’allier avec la CMA.

  59. Étant donner que la crise du nord Mali a Ă©tĂ© le grand facteur de l’avĂšnement d’IBK Ă  la plus haute institution de ce pays, de se fait Kidal reste une prioritĂ©. La crise dans le septentrion malien et l’implication effectif de l’État ne vaut aucunement dire que le gouvernement ne s’intĂ©resse pas au reste des territoire de ce pays.

  60. Depuis la signature de l’accord, la paix est revenue au nord. Les hostilitĂ©s semblent se taire au septentrion. Cette attaque faite Ă  Misseni est un acte d’Iyad Ag Ghaly qui avait dĂ©jĂ  attaquĂ© cette ville en juin passĂ©. Il ne reste plus qu’à Ă©liminer ce dernier. Il est l’obstacle Ă  la paix.

  61. Le Mali est dans une phase assez complexe, aprĂšs la signature de l’accord de paix et de rĂ©conciliation. Ces diffĂ©rents groupes devraient se donner la main Ă  la seconde, mais peu importe s’ils l’ont fait aujourd’hui.

  62. En toute chose il y a des prioritĂ©s et cela doit ĂȘtre gĂ©rer sans tarder.
    C’est certainement le cas de Kidal.
    Mais cela ne doit pas laisser penser que les autres régions sont restées pour compte.
    Le gouvernement malien jouera toujours son rÎle de sécurisation sur tout le territoire malien.

  63. Nous devons nous rĂ©jouir de cette rĂ©conciliation entre les fils du nord Mali. Selon mes constats, l’essentiel c’est l’application de l’accord de paix et de rĂ©conciliation, c’est en ce terme qu’on peut mettre fin aux hostilitĂ©s.

  64. Avec cette attaque de nouveau de la ville de Misseni, l’Etat doit sentir vraiment l’urgence de procĂ©der Ă  la sĂ©curisation totale du Mali dans son ensemble. 😯 😯 😯 😯
    Ouvrez un peu les yeux bon sang!
    L’Ă©tat est tout Ă  fait conscient du rĂŽle qu’est le sien et cette attaque n’est pas la premiĂšre donc celle qui ont eu lieu prĂ©cĂ©demment ont permis de tirer la sonnette d’alarme d’oĂč les dispositions prises que ce soit Ă  la capitale comme dans toutes les rĂ©gions du pays. 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

  65. AprĂšs la signature de l’accord de paix et de rĂ©conciliation, nous avons cru que jamais nous attendrions parler de la guerre au Mali en tout cas pas sous le rĂ©gime IBK. Si les choses vont de mal en pire aujourd’hui, le chef de l’Etat et son gouvernement sont appelĂ©s Ă  mouiller le maillot pour sauver l’honneur du Mali.

  66. L’accord garantit la sĂ©curitĂ©, la tranquillitĂ©, le renforcement de capacitĂ©. Merci IBK pour tout ce que vous avez fait pour le pays, ce moment est inoubliable pour le peuple Malien

  67. Les dĂ©tracteurs qui accusent le rĂ©gime en place d’adopter une nĂ©gligence vis-Ă -vis de l’insĂ©curitĂ© grandissante. Alors que pensent-ils de cet exploit des autoritĂ©s et des forces de l’ordre et de sĂ©curitĂ©s. Il faut savoir que le gouvernement et les forces de l’ordre ont aussi fait des exploits dans l’affaire de sĂ©curitĂ©. Dans le combat contre l’insĂ©curitĂ© il n’y a jamais eu de risque zĂ©ro le gouvernement met tout en pratique pour dĂ©jouer Ă  savoir les attaques perpĂ©trĂ©s sur le sol malien.

  68. La signature de ces accords permet le dĂ©veloppement de toutes les activitĂ©s que le Mali entreprendra. C’est une nouvelle dĂ©marche que la Mali va enfin vivre infiniment.

  69. IBK a promis pendant les campagnes prĂ©sidentielles de 2013 de reformer les forces armĂ©es maliennes et de changement leurs conditions de vie. Les rĂ©sultats aujourd’hui montrent pleinement que le prĂ©sident a respectĂ© ses paroles et continue de faire d’avantage. Les preuves sont bien visibles.

  70. L’accord vise Ă  instaurer une paix durable dans le nord du Mali, qui a connu une sĂ©rie de rĂ©bellions touareg depuis les premiĂšres annĂ©es d’indĂ©pendance du pays, en 1960.

  71. Toute la population malienne condamne fermement cet attaque Ă  Misseni. Certes, le gouvernement malien fait de son possible, mais il doit doubler et redoubler encore d’effort.

  72. Je ne sais pas comment un journaliste peut exposer un argumentaire aussi plat que ça?
    Ce n’est pas parce que le forum de Kidal se tient avec l’accord du gouvernement et que les autres acteurs tels que la Minusma, la Barkhane, la CMA et la Plateforme y prendront part qu’il n’y a pas de risque en termes de sĂ©curitĂ©; c’est totalement absurde. Pour rappel cher journaleux: ils sont nombreux ces terroristes Ă  avoir rejetĂ© l’accord de paix.

  73. Toute la population malienne condamne fermement cet attaque Ă  Misseni. Certes, le gouvernement malien fait de son possible, mais il doit doubler et redoubler encore d’effort.

  74. Cet accord qui a Ă©tĂ© signĂ© aujourd’hui renforce la capacitĂ© et garanti l’unitĂ© nationale. Le peuple Malien a n’est vraiment conscient, car on est au dĂ©but de la fin de crise.

  75. La situation de Kidal est inquiĂ©tante qu’elle mĂ©rite d’ĂȘtre traiter en consĂ©quent. Ce n’est parce que le prĂ©sident IBK se donne Ă  fond dans la gestion de la crise du septentrion qu’il ne considĂšre pas les autres problĂšmes dont fait fasse notre pays.

  76. Le gouvernement est trÚs conscient de sa mission de sécurisation de tout le territoire.
    C’est pour cette raison que le prĂ©sident IBK ne mĂ©nage aucun effort pour que cela soit une rĂ©alitĂ© partout.
    Kidal n’est donc pas la seule rĂ©gion dont le gouvernement malien prend soin en matiĂšre de sĂ©curitĂ©.

  77. Toutes les zones sont de potentiels cibles d’attaques de ces barbares en tĂ©moigne les attaques dans le Sud du pays qui est trĂšs loin de Kidal. Mais je ne sais pas si c’est moi qui me trompes mais comment l’accent peut ĂȘtre mis sur Kidal au dĂ©triment des autres zones si l’armĂ©e n’y est pas prĂ©sente officiellement?

  78. Le gouvernement malien est informĂ© sur l’insĂ©curitĂ© persistant sur le sol malien. Kidal n’est pas le seul objectif. Les protagoniste du nord Mali aujourd’hui unis par l’accord et les pays collaborateurs doivent aider le pays Ă  sortie de cette crise.

  79. Nous dénonçons avec la derniÚre énergie toutes les attaques terroristes partout sur le territoire malien.
    Mais les uns et les autres doivent savoir qu’en matiĂšre de sĂ©curitĂ© le gouvernement n’a pas de prioritĂ©.

  80. Je pense que l’Ă©tat n’a pas Ă©tĂ© sourd Ă  votre article car dans une publication d’un de vos confrĂšres en date d’hier il a Ă©tĂ© fait Ă©tat du renforcement de la sĂ©curitĂ© dans cette rĂ©gion du pays. Toutes les rĂ©gions se valent car faisant toutes partie du Mali aucunement donc l’accent ne peut ĂȘtre mis sur une rĂ©gion au mĂ©pris des autres.

  81. Les forces de sĂ©curitĂ©s doivent bĂ©nĂ©ficier de formations adaptĂ©es aux rĂ©alitĂ©s du moment car les donnĂ©es en matiĂšre de sĂ©curitĂ© et de protections de citoyens ont beaucoup changĂ©es. Avec le flĂ©au du moment qu’est le terrorisme, les forces de sĂ©curitĂ©s doivent ĂȘtre aptes Ă  dĂ©jouer les plans de ces imposteurs.

  82. Cher journaliste,notre pays est en ce moment sur la bonne voie pour aller Ă  la paix et de tels articles ne sont pas faits pour faciliter les choses.
    Je pense donc que vous feriez mieux de publier des articles dans le sens de l’accompagnement du processus de paix.

  83. Ces attaques qui ont lieu un peu partout sont Ă  mettre sur le compte des terroristes mais aussi des bandits de grands chemins.
    Le dĂ©fi est grand mais pas du tout impossible; nos forces de sĂ©curitĂ©s reçoivent des Ă©quipements et des formations adaptĂ©es Ă  cette guerre d’infiltration qu’est le terrorisme.
    Cependant nous devons veiller l’un sur l’autre en apportant des informations Ă  nos forces de dĂ©fenses et de sĂ©curitĂ©s pour que celles-ci soient de plus en plus efficaces sur le terrain.

  84. Pour une lutte efficace contre l’insĂ©curitĂ©; il faut rĂ©tablir la confiance entre les forces de sĂ©curitĂ©s et la population car les forces de sĂ©curitĂ©s sont lĂ  pour nous servir. Il n’est donc pas admissible que nous ne puissions pas faire appel Ă  elles en cas de besoin. Participons tous Ă  la lutte contre le grand banditisme et le terrorisme par une Ă©troite collaboration avec les forces de sĂ©curitĂ©s.

  85. La paix au Mali et partout au Mali:c’est cela la vision du prĂ©sident IBK et son gouvernement.
    Dire donc qu’une partie du pays est favorisĂ© au dĂ©triment de l’autre est vraiment mĂ©chant….

  86. Le langage de c’est terroriste c’est la guerre par la terreur et par consĂ©quent la rĂ©ponse doit ĂȘtre pareille.
    Le plus important c’est que les conditions soient remplis pour que le processus de paix soit mis en Ɠuvre pour que l’armĂ©e puisse sĂ©curiser toute l’étendue du territoire et nos frontiĂšres par lesquelles se personnes rentrent pour commettre leurs forfaits.

  87. Toutes ces attaques sont le fait des personnes qui veulent dĂ©stabiliser ce pays par tous les moyens; c’est pourquoi je pense que tous les citoyens de ce pays doivent se donner la main pour accompagner nos forces de sĂ©curitĂ©s en leur donnant le maximum d’informations pour que celles-ci puissent parer Ă  d’autres attaques Ă©ventuelles. Il faut que nous puissions comprendre que les forces de sĂ©curitĂ©s ne peuvent pas ĂȘtre prĂ©sentes partout en mĂȘme temps.

  88. Quel gouvernant aussi mauvais soit-il voudrait voir chaque jour ses citoyens et ses militaires tombĂ©s sous les balles de leurs ennemis? Je ne pense pas qu’il y en ait. Juste dire que l’Ă©tat fait tout pour offrir la sĂ©curitĂ© Ă  tous ses citoyens mais il n’y a pas de risque zĂ©ro surtout avec la montĂ©e du terrorisme de nos jours.

  89. Le rĂ©gime fantoche malien peine Ă  se trouver un rĂŽle dans la crise. 🙁
    Comme le disait hier un ex ambassadeur, au lieu de gouverner on gĂšre le fauteuil PrĂ©sidentiel. Pendant que nous continuons Ă  nous faire tuer, le rĂ©gime s’affaire Ă  organiser des Kermesses pour cĂ©lĂ©brer une soi-disante paix. ❓ 🙄 🙄

Comments are closed.