Edito: La fuite en avant du FDR

46 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Le Front pour la démocratie et la République (FDR), qui est souvent appelé Front anti putsch, est désormais en train de travailler contre la bonne marche de la République et surtout contre celui qu’il prétend soutenir: le Président par intérim, Dioncounda Traoré. Celui-ci est aujourd’hui ulcéré par le comportement du 1er Vice – président de l’ADEMA, Ibrahima N’Diaye, lequel procède systématiquement à la rétention des informations que lui donne le Président intérimaire pour  les Abeilles et le FDR.

Chahan Takiou, Dirpub « 22 Septembre »

Ce regroupement politique, fortement représenté au gouvernement, a tout d’abord refusé de siéger au sein de la Commission nationale d’organisation des concertations nationales des forces vives du Mali, pour des raisons de personnes. Ces jours-ci, il s’adonne à l’intoxication pour justifier son refus de siéger dans cette instance. C’est ainsi qu’il a distillé ça et là des informations selon lesquelles les pro-putschistes entendraient dissoudre l’Assemblée nationale au profit d’un Conseil national de transition, ce qui est totalement inexact.
C’est vraiment une fuite en avant, parce que la Commission nationale d’organisation des concertations nationales a produit plusieurs documents, relatifs, entre autres, aux organes de transition, à la feuille de route et à la justification des concertations. Dans ces documents, que nous avons pu nous procurer, nulle part ne figure une dissolution de l’Assemblée nationale. C’est juste une invention de l’esprit savamment orchestrée par le FDR.
Les organes de transition proposés par cette Commission sont les institutions et organes existants et ceux annoncés par le Président par intérim le 29 juillet dernier, dans son Discours à la Nation. Il s’agit du Haut Conseil d’Etat, du Conseil National de Transition et de la Commission Nationale de Médiation.
Iba N’Diaye et ses poulains ont aussi actionné un groupe de députés, pour déposer sur la table de l’Assemblée nationale un projet de loi interdisant aux autorités de la transition de prendre part aux prochaines élections. C’est une autre fuite en avant, car ils savent bien que la Commission a proposé, dans le projet de feuille de route, une disposition consacrant l’inéligibilité des autorités de la transition, notamment le Président par intérim, le Premier ministre, les membres du gouvernement et des organes complémentaires. Le FDR veut prendre les devants, tout en sabotant les concertations nationales et leurs futures propositions, dont certaines seront acheminées devant le Parlement.
La Commission nationale d’organisation des concertations nationales a remis mardi dernier ses documents au Capitaine Sanogo, lequel avait rencontré Iba N’Diaye, venu certainement le courtiser, la veille. Hier mercredi, dans l’après-midi, le Président par intérim a reçu la même délégation. Il reste maintenant à convenir d’une date pour la tenue des assises. Celles-ci sont annoncées comme le moyen de cadrer davantage la transition, la renforcer, la rendre plus efficiente, avec des actions précises, et la doter d’un chronogramme électoral.
Ainsi donc, au moment où nous avons besoin de parler d’une seule voix pour affronter les vrais ennemis du pays, les Jihadistes, certains politiciens s’adonnent toujours à leurs jeux favoris: la division du peuple, la diversion, le dilatoire et la duplicité. Il n’est pas souhaitable que les concertations se tiennent sans le FDR. Mais à l’impossible nul n’est tenu. Et, comme, le dit l’autre, nul n’est indispensable. Les cimetières en étant pleins.
Le Mali mérite mieux que ces magouilles politiciennes. Malheureusement, certains de nos hommes politiques peinent toujours à se hisser au niveau de responsabilité que requiert la situation plus que critique que connait actuellement notre pays!
Chahana Takiou

SOURCE:  du   8 nov 2012.    

46 Réactions à Edito: La fuite en avant du FDR

  1. soulchine

    J’ai toujours consideré ce regroupement (FDR) comme étant les fous de la république. La perte du pouvoir les a rendus fous et aveugles. Nos concertations se tiendront avec ou sans le FDR. Personnellement je prefère qu’elles se tiennent sans le FDR.Je sais qu’après les élections, beaucoup d’entre eux iront en prison.N’Diaye BAH est déjà la-bas, d’autres le suivront les jours prochains.Tout ce remue-menage de Iba N’diaye c’est pour éviter la prison, il veut se faire passer pour un prisonnier d’opinion au cas où on venait à l’arrêter.Tous les prédateurs de la république sont tapis dans le FDR.Quand à Siaka Diakité, c’est la grande gueule du FDR.Il recevra très bientôt sa punition.

  2. le refuge

    Moi j’aurais bien aimé que Sanogo profitait du coup d’Etat pour eleminer des gens comme Iba N’diaye ou encore Chaka Diakité qui sont des cancer pour ce pays . Mais qu’ils sachent qu’ils n’échaperont jamais á la justice de DIEU comme ce fut le cas de ATT

  3. Kadi

    Moi je sais que le FDR ne refuse pas pour rien. Il y ‘a des non-dits dans tout ça. Le FDR sait dans quoi il doit se mettre ou dans quoi mettre le Mali. Attendons de voir!

  4. africainerouge

    ils se disent anti-putschistes mais ils acceptent quand même de travailler avec les putschistes dans le gouvernement; qui est vraiment anti putschiste au MALI?le FDR ou le MP22? :twisted: :twisted: :twisted:

  5. Kaklaka

    Chahana, je suis parfaitement d’accord avec les idées que tu viens d’avancer. Le FDR est pire que les Djihadistes du Nord. Je ne peux pas comprendre comment des fils du pays se comportent ainsi vis à vis de leur nation, rien que pour le pouvoir. Mais ALLAH LE TOUT PUISSANT ne dort pas: tous les responsables du FDR assoiffés du pouvoir auront à répondre de leur comportement combien égoïste et égocentrique devant LE TOUT PUISSANT ALLAH.
    LE FDR ET SES MEMBRES doivent être tous décapités ou lapidés car ils ne veulent la la stabilité ni le bonheur de cette nation bénie qu’est notre GRAND MALI.
    Qu’ALLAH LE TOUT PUISSANT sauve notre cher nation.

    • Daman Gile

      Vous dites n’importe quoi aveuglés ou désinformé par ceux qui pensent leur tour est arrivé. Qui a vécu au Mali de l’indépendance à 2012, ne peut nier que le peu de progres
      que le Mali a connu n’a commencé qu’après le départ du Dictateur Moussa Traoré… 8% des infrastructures routières, hôtelières, industrielles datent de ces 20 dernières années. Les libertés d’expressions, la multiplication des Lycées dans tout le pays, la création des grandes écoles du Mali, l’Université, tout ça c’est à mettre au compte de ces 20 dernières années…Je pense que c’est très facile pour tout le monde de reconnaitre ces faits et de ne pas cracher dans la soupe. Réfléchissez par vous même sans suivre les menteurs dans leur campagne d’intoxication.. Les nouveaux ponts de Gao, de Kayes, de Bamako etc vous saluent bien

  6. Bernard Edward J

    Le traite,c’est Iba Ndiaye. Il fait partie de ceux qui ont trahi le Mali. Il a soutenu sans réserve la candidature de att parce que le « grand adema » (mais petit au sens propre du mot, n’avait pas de candidat.

  7. Chahana, en plus d’être opportuniste, traitre, tu es tout simplement nul tu fais honte à ta race de métis. Tu ne seras jamais CHEF de cabinet

    • Toto Totorino

      Heu c’est quoi une race de métis??? et quel est le rapport avec le poste de chef de cabinet?