Edito : Le Porte Parole au four et au moulin

6
Le porte-parole du gouvernement malien, Choguel Kokalla Maïga
Le porte-parole du gouvernement malien, Choguel Kokalla Maïga

La communication gouvernementale est en marche sur une courbe ascendante. Les informations  concernant la vie de la nation sont  relayées depuis  des mois au pas de course. Sur tous les fronts, le porte parole du gouvernement, livre et explique  aux populations les recettes du pays  dans un langage clair et limpide. N’en déplaisent aux détracteurs tapis dans l’ombre, car nostalgiques d’une gouvernance  faite d’ambigüité et  aux antipodes de la transparence dans la bataille de la communication.

Le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita ne pensait pas si bien faire en accordant sa confiance  au Dr Choguel  MAIGA  comme Ministre de l’Economie Numérique, de l’information et de la communication, Porte Parole du Gouvernement. Et bien, c’est le meilleur choix qu’il puisse faire tant il a révolutionné la  communication gouvernementale  par la clarté des messages et la réactivité dans l’information des Maliens.

Les observateurs les plus avertis et les Maliens dans leur écrasante majorité, sans calcul politicien, pourraient classer  le Dr Choguel MAIGA  troisième après Mamadou Gologo sous Modibo et Bakary pionnier sous Alpha dans le peloton des meilleurs  Ministres de la communication du Mali indépendant. N’en déplaisent encore une fois à ses détracteurs.

Le message du Mali n’a jamais été porté si haut, si clair, si  loin, si bien qu’il est aujourd’hui. Qu’il pleuve ou qu’il neige, le Ministre en charge de la Communication Choguel  MAIGA est au four et au moulin pour porter les messages de paix, d’unité, de solidarité, de cohésion du Président la République et du  Gouvernement Mali.

Naturellement, cela suscite  des commentaires tendancieux. La jalousie  malsaine fait de lui une  cible potentielle d’adversaires politiques tapis dans l’ombre pour lui mettre des bâtons dans les roues.

Malheureusement pour eux, le Ministre en charge de la Communication  ne fait que le boulot que lui ont  confié ses ainés Modibo et Ibrahim Boubacar Keita. Et ils sont les seuls aujourd’hui et le peuple malien à l’évaluer. Le reste,  appartiendra à l’histoire, non ses à ses détracteurs. Plaise à Dieu.

Moussa Welé Diallo

Dir Pub

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. Eb tant que malien de l’extérieur je suivit les évenements sur des médias étrangers,c’était à la fin de la journée que l’ORTM a diffusé un flash laconique sur la situation à Sévaré pendant que le porte parole du gouvernement dont vous faites la louange est en vacance.
    La fonction de PORTE PAROLAT n’est pas de repondre aux critiques de l’oppositions quibest dans son rôle, mais de fournir des infos vraies et en TEMPS RÉELS.
    SOUCRANE!!!!!!

  2. “Edito : Le Porte Parole au four et au moulin”

    La plaie du journalisme malien: le culte de la personnalité en vendant son âme au plus offrant!

    Si nous avions reproché aux égarés des rebelles touaregs leur excellente communication extérieure, il n’en demeure pas moins que le peuple malien qui suivit la prise d’otage par France24 ou RFI, resta sur sa faim quant à l’apologie que M Chogel Maiga s’est permise de faire sur le Président de la Rep. sur les mêmes chaînes. Le psittacisme dont il s’est livré n’en valait pas la peine, à peine si un Malien se retrouvait dans son monologue intérieur sur le nom du Président revenu plus de fois que de phrases…

    Alors il résulte, quand on lit cet article, que les personnes sans personnalité jouent un personnage. Un snobisme contagieux passant des hautes sphères de l’administration relayé par un journalisme décadant, demuni de peu de personnalités et voulant s’en donner une…

    Comme disait Albert Einstein “…Le culte de la personnalité reste à mes yeux toujours injustifié…”, il le reste aux yeux des Maliens jusqu`à preuves de contraire injustifíés et un non-sens! Puisque la polémique subtile comme couverture autour de ce culte de personnalité pourrait peut-être traduit par nombres de citoyens comme est un moyen pour une âme facile de cacher sa véritable personnalité.Jalousie, bohneur et autre meilleur ministre ne sont que pour personnes et personnalités gratifiées des monstres nés de ses propres entrailles et nourrissant son être de ce qu’il est!

    Comme quoi “le flatteur vit au dépens de celui qui l’écoute” F. Fables

  3. Meilleur ministre de la com du Mali après Gologo (paix à son âme) et Bakary Pionnier ? Déjà Bakary pionnier était plutôt un clown et un Choguel peut vous payer avec l’argent volé pour dire qu’il est bon ministre et vous le croyez, espèce de crétin.

    Ce n’est au nombre de communiqués pondus et au fait d’établir ses quartiers à l’ortm qu’on devient un bon ministre de la com. OK ? Abruti de journaleux de merde.

  4. “Les informations concernant la vie de la nation sont relayées depuis des mois au pas de course” 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯

    Celle-là, il fallait juste OSER l’écrire! 😳 😳 😳 😳 😳 😳

    Pas plus tard qu’hier soir, pour que la nation soit enfin informée de l’attaque qui a coûté la vie à 10 villageois, il a fallu pas mois de 13 heures!!!!!! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

    Si c’est ce qu’ils appellent le “pas de course”, ils ont vraiment une conception très personnelle de l’athlétisme… 8) 8) 8)

  5. En matière de terrorisme, il est hélas une réalité UNIVERSELLE, à savoir : Il n’y a pas de risque zéro ;
    Parallèlement, il est aussi hélas une réalité MALIENNE, à savoir : L’Anticipation zéro.

    On se souvient qu’avant Sévaré, des domiciles d’officiers MINUSMA (laissés sans aucune surveillance particulière) avaient déjà fait l’objet d’une tentative d’attentat à la grenade à Fasu Kanu, en plein Bamako…
    On se souvient aussi des deux Bengladais de la MINUSMA assassinés eux aussi en plein Bamako.

    On se souvient aussi bien sûr de La Terrasse, bar favori des toubabs dans la rue la plus toubab de Bamako mais laissé également sans aucune surveillance particulière, et la suite hélas est connue…

    L’attaque qui vient de se dérouler à Sévaré visait un hôtel connu de tous pour sa fréquentation d’étrangers d’une part, et pour sa fréquentation régulière de personnel de la MINUSMA, deux cibles TOUTES DESIGNEES pour les djihadistes.
    Et pourtant…

    Puisque la rumeur veut que nous ayons parait-il un ministère de la SECURITE, (à moins qu’il ne soit lui aussi en train de préparer ses vacances d’été, à l’inverse des djihadistes), on peut légitiment se demander… A QUOI IL SERT !

    Qu’on ne puisse pas prévenir les attaques surprises ici ou là, certes, n’importe qui peut le comprendre autant que le déplorer ;
    En revanche, après DEUX ANNEES de pouvoir (et d’attentats réguliers), il est beaucoup plus difficile de comprendre que les cibles toutes désignées (personnel MINUSMA, concentrations de ressortissants occidentaux, etc), soient encore aujourd’hui laissées sans aucune mesure de surveillance ou de sécurité particulière !

    Au même titre d’ailleurs qu’après DEUX ANNEES de pouvoir, nos forces armées ne disposent toujours pas du moindre hélico de combat, SEULE et UNIQUE parade efficace contre la guerilla terroriste, surtout sur un territoire comme le nôtre…
    DEUX ANNEES, c’est à la fois court et long, selon le sujet abordé ;
    Mais deux années d’attaques terroristes quasi permanentes, sans politique sécuritaire aucune, sans moyens de renseignements sérieux, et sans couverture aérienne, c’est INTERMINABLE….surtout pour les malheureux soldats et villageois qui tombent chaque semaine…

    Mais bien entendu, une armée de pintades télécommandées viendra dans les heures qui suivent nous expliquer que je suis un hassidi apatride et que le pays n’a jamais été aussi stable que sous le pouvoir actuel. 🙄 😳

    Je laisse chacun juge. 😥

Comments are closed.