Edito : MICEMA, le charmant vocable !

5 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Cinquante ans après les indépendances, ça recommence. Le temps d’abattre l’Allemagne nazie et l’Italie fasciste, mécontentes du partage, et de mettre au pas les puissances communistes qui croyaient possible un nouvel ordre mondial.
La Mission de la CEDEAO au Mali (MICEMA) se met donc en branle, après plusieurs mois d’atermoiements, à mettre au compte aussi bien des problèmes intérieurs qu’à l’immixtion extérieure. Au temps de la colonisation, les puissances étaient capables de coloniser à tête reposée, c’est-à-dire que les « missions » (le même mot, tiens !) se succédaient au fil des années jusqu’à complète soumission du territoire, qui changeait de nom au fur et à mesure qu’il s’agrandissait. C’est que la seule contrainte était l’opposition des autres puissances, et non la résistance, si tenace fût-elle, des pays à conquérir. De même, aujourd’hui, les missiles et les drones permettent de gagner les guerres sans perte ou presque. Plus dissuasives que la bombe atomique (dont l’emploi pose des problèmes d’éthique, depuis les bombes d’Hiroshima et de Nagasaki), ces armes sont d’excellents moyens de négociation. Les stratèges pensent que c’est l’arme absolue, contre laquelle il ne reste plus que  la riposte par attentats suicides, qui ne sauraient remplacer une armée. Ce qui se jouait à Bamako à la réunion des chefs d’état-major de la CEDEAO du lundi 5 novembre, ce  n’était pas la mise au point de je ne sais quel concept stratégique, mais bien le niveau d’entente entre puissances rivales : l’Occident d’un côté, la Russie et la Chine de l’autre. Si Ançar Dine renonce au terrorisme, c’est-à-dire à la rébellion armée, ce  sera à cause de la menace des drones et des missiles intercontinentaux qui ont fait tomber Kadhafi. Aucun des pays commanditaires de la MICEMA ne possède ces armes sophistiquées. C’est donc pour les puissances que la CEDEAO et Blaise Compaoré négocient.
Ibrahima KOÏTA

(Source MADIKAMA)

5 Réactions à Edito : MICEMA, le charmant vocable !

  1. esprit_clair

    Oui, Mr KOITA, ce sera bien grace à l’intervention (interessée, certes)de l’Occident si les Islamistes et le MNLA commencent à reculer. IYAD doute d’aller au Paradis et a peur des drones américains. C’est François Hollande qui s’est bagarré pour que Traoré demande de l’aide, puis pour que l’ONU vote une résolution. Si ce n’étaient que notre gouvernement de palabres, notre armée qui ne sait se battre que entre elle ou rançonner les civils et les armées de la CEDEAO qui ne valent guere mieux, les Islamistes seraient à SIKASSO.
    Quand vous etes malade et qu’un medecin vous soigne, vous ne critiquez pas ses origines.

  2. nonalinertie

    1. Comment le Prophète IYAD, les Saints d’ANESARDINE, maintenant quelques apôtres du MUJAO, qui sont tous des djihadistes convaincus, sont soudainement saisis d’une ferveur religieuse de négociation et de phobie de la charia maintenant, juste maintenant ? La mort et le bucheron ? Et pourtant, au paradis, l’attendent joyeusement de sculpturales vierges soumises, d’une beauté inimaginable offerte à soi seul (90, 40 000, 400 000 ou même à volonté par un simple tic de la pensée, ça varie selon les prêcheurs qui ne précisent pas si c’est une horde d’étalons vierges qui sont réservés aux femmes du paradis). Y abondent des vaisselles dorées et argentées, des plats exquis, et l’alcool du paradis, aaah ! il est dit qu’il possède des vertus à nulle part pareille : il n’enivre pas, il n’est pas amère, plus succulent que le meilleur des rhums ou des hydromels. Un long fleuve éternel de lait coule loin vers l’horizon. Une mare de miel se répand à portée de main. Il parait, selon divers prêcheurs, qu’il suffit de penser à un plaisir pour mourir d’extase et ressusciter instantanément. Que du bonheur, rien que du bonheur, et encore du bonheur, tout le temps, sans discontinuer, sans jamais s’ennuyer. Et pourtant ! Leur grand frère, Ben Laden aussi, a passé sa vie à fuir le paradis qu’ils prétendent imposer aux autres. C’est vraiment étrange…
    2. Le Ministre de l’Intérieur algérien déclare, disant répercuter les positions de son Ministre des Affaires Etrangères: ’’ journal francophone Le Soir, jeudi 8 novembre 2012’’, que les frontières algériennes sont bien gardées et sûres. Et comment les mercenaires libyens surarmés sont arrivés au Mali ? Il ose même dire qu’il n’y a QUE 2000 à 3000 narcotrafiquants et terroristes au Sahel ? Est-ce-que cet homme est malade ou il est complice de 2000 à 3000 narcotrafiquants et terroristes ? Il ajoute que l’Algérie ne souhaite pas l’intervention militaire à cause de ses conséquences néfastes pour elle. Mais quel pays souhaite la guerre pour rien ? Pourquoi l’Algérie a pris les armes contre les colons français ? POURQUOI ELLE FAIT MINE DE COMBATTRE LES TERRORISTES PAR LES ARMES SUR SON SOL, notamment en KABYLIE ? COMMENT PEUT-ON LUTTER REELLEMENT CONTRE UN PHENOMENE CHEZ SOI ET LE SOUTENIR CHEZ LES AUTRES ? Des maliens sont privés de toute liberté, voilés de force, volés, violés, fouettés, amputés, lapidés, profanés, assassinés depuis plus de 8 mois maintenant, tous les projets de développement sont suspendus au Nord Mali, il n’y existe quasiment plus de santé, d’éducation ou de justice. L’Algérie répond : ‘’négocions’’, c’est-à-dire laissons les criminels continuer impunément à voler, violer, fouetter, amputer, lapider, saccager, profaner, assassiner encore ! Quelle explication donner à tout cela ? Tout simplement que l’Algérie (en tout cas le gouvernement actuel) est devenue un NARCO ETAT, UN ETAT TERRORISTE qui se moque éperdument des vies maliennes, que si les maliens se laissent se faire, ils n’ont qu’à périr tous, ce n’est pas son affaire. En oubliant que fatalement, un Nord Mali livré au banditisme/terrorisme aura forcement des répercussions désastreuses sur l’Algérie, les pays voisins et le reste du monde. Heureusement que le reste du monde qui n’est pas constitué de narcotrafiquants et de terroristes nous soutient. Et que la guerre contre le banditisme/terrorisme se fera, avec ou sans l’Algérie (et il faut ardemment souhaiter que ce gouvernement algérien ne reflète pas l’esprit du peuple algérien). ET QU’ATTENDONS NOUS POUR MARCHER SUR LES AMBASSADES ALGERIENNES AU MALI, EN FRANCE ET PARTOUT DANS LE MONDE ? POUR PROTESTER SIMPLEMENT CONTRE LE MEPRIS ALGERIEN.

  3. nonalinertie

    Cet drôle d’article fait mine d’oublier que c’est nous, maliens, qui demandons aux autres de venir nous aider à éliminer les bandits, et non l’inverse…

  4. Monsieur le MINISTRE détrompez-vous car ANSARDINE ne se démarquera jamais de AQMI et le président complice ALGERIEN en est très conscient. Son seul objectif est de profiter du budget alloué à son armée par les USA pour la lutte contre le terrorisme au sahel alors que l’ALGERIE est le berceau du terrorisme mondial.
    Monsieur le MINISTRE, représentant de l’ONU, ne vous laissez jamais distraire par les conseils de ce dictateur, la seule solution qui prévaut est et reste l’intervention militaire pour bouster: ANSARDINE=AQMI=MNLA=MUJAO s’il ya un cinquième c’est BOUTEFILKA.
    De grâce, aidez l’armée africaine en financement, en logistique et en renseignement pour combattre ces criminels jalousement protégés par les dirigeants ALGERIENS comme leurs fonds de commerce.
    Cette déclaration d’ANSARDINE de renoncer à toute forme d’extremisme et de terrorisme est non-avenue pour les MALIENS et l’appel au dialogue lancé par ce groupe ne doit en aucune manière influencer ou détourner la communauté internationnale dans son initiative militaire.
    Cette guerre au nord du MALI qui semble être une nécessité pour la libération du pays ne doit jamais être abandonnée ou suspendue par la communauté internationale au profit d’un fallacieux dialogue dont l’idée a été parachutée sur les terrorismes après l’odeur du feu.
    Les voleurs, les violeurs, les auteurs d’amputations et de lapidation sur les paisibles citoyens du NORD-MALI doivent absolument prendre rendez-vous devant CPI avant toute négociation et l’histoire retiendra le laxisme de cette communauté internationale qui se targue de défendre les droits humains.
    Il ne s’agit guère d’une revanche à prendre mais de justice pour les victimes directes de ces terroristes.
    LE MALI, l’AFRIQUE, le MONDE entier s’interroge sur le sort que la communauté internationale va réserver à ces criminels qui meritent d’être tous tués et enterrés au NORD du MALI dans une fosse commune et cela en application de leur loi « la charia » selon laquelle si on tue une personne on doit être tuer aussi.
    QUE DIEU donne au MALI, à l’AFRIQUE et au monde entier et surtout à l’armée africaine, la force, le courage et la sagesse d’intervenir militairement au nord.
    A BAS LA MEDIATION DE L ALGERIE ET SON PRESIDENT dictateur, traite et criminel!

  5. Manndofane

    la MICEMA est morte, remplacée par « Forces Internations d’intervention au Mali ». Vous savez ca maintenant.

    la nuance est de detail: en effet vous avez bien entendu Mr. Blaise Compaoré dire sur TV5/France24/RFI, il y environ 2 semaines qu’aucune force non-africaine ne ne prendra part a cette intervention etrangere au Mali. Maintenant tout le monde est situé. Ce pauvre Compaoré qui se croit maitre du Mali, vient de se rendre compte qu’il peut bien continuer a vendre ses chimeres au burkinabès. En effet tous ceux qui sont prets a nous aider a resoudre miliatirement cette crise sont bienvenus au sein de cette force internationale. Voila toute la grande nuance!