Edito : Place à l’Acte II du putsch

76 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Dans notre précédente édition, nous annoncions: «Un nouveau putsch en gestation». Le lendemain, mardi 11 décembre, le premier Acte de la conspiration s’est joué. Il a commencé dans la nuit du lundi au mardi, avec comme scènes l’aéroport international de Bamako et le domicile du  désormais ancien Premier ministre, sis à Titibougou.  Les acteurs sont des militaires envoyés par le Capitaine Sanogo. La pièce est intitulée: «Tu démissionnes ou on te tue».

Chahana Takiou, dirpub « Le 22 Septembre »

Le décor est bien constitué de pistolets, de mitrailleuses et de pick – up. La pièce démarre  tardivement, aux environs de 23 heures, avec l’irruption des acteurs dans le salon feutré du héros, Cheick Modibo Diarra. Il a été brillant cette nuit là. Sans résister et sans paniquer, il a bien joué son rôle, puisqu’il ne s’est pas entêté et s’est mis à la disposition de ses bourreaux. On démarre en trombe à destination de Kati. Là, le maître des lieux, Sanogo, l’attendait impatiemment.  On lui explique le contenu de la pièce. CMD le comprend facilement, pense à son épouse, à ses enfants et aux délices d’ici-bas. Il cède donc et se met à table pour rédiger sa démission.

Rapidement, l’ORTM, un autre acteur, non moins important, est mis à contribution pour relayer la rançon de la nuit. Les rideaux sont tombés. La pièce a été un succès total.

La scène II commence dans la nuit de mardi à mercredi, avec comme cadre le Journal télévisé de l’ORTM, qui s’invite dans nos salons chaque soir, à partir de 20 heures. Mine serrée, triste, la jeune journaliste Aïssata Ibrahim Maïga annonce le discours à la Nation de Dioncounda Traoré, avec comme titres le report des concertations nationales et la nomination d’un Premier ministre dans les heures qui suivent. Aussitôt, deux décrets lui parviennent en plein journal, l’abrogation du décret nommant Cheick Modibo Diarra et un autre faisant de Diango Sissoko, le nouveau Premier ministre. On retiendra du discours du Président par intérim qu’il a tout fait pour éviter une crise institutionnelle au sommet de l’Etat.

La troisième scène nous a été servie par la même chaîne, à travers une interview réalisée par Yaya Traoré. L’interviewé s’appelle Capitaine Sanogo. Ce dernier, avec le langage facile qu’on lui connait, a bien rempli son contrat. Il s’est présenté en sauveur de la République et a décrit Cheick Modibo Diarra comme un «homme dangereux pour le Mali». L’Acte I, en trois scènes, s’est ainsi terminé.

Maintenant, à quand l’Acte II? La pièce n’étant pas achevée, les nouveaux acteurs sont encore en répétition. Certains sont connus, d’autres se sont tapis dans l’ombre, en attendant le jour J. Diango Sissoko, nommé par les soins de Kati, a, pour l’instant, le rôle majeur. Il lui reviendra de trouver les acteurs secondaires de la bouffonnerie, les accessoires, l’habillage et le maquillage nécessaires pour jouer en avant-première dans la salle de spectacles de Kati. Gare à Diango s’il lui arrivait de rejeter la liste de figurants venue de Kati pour enrichir le spectacle, surtout lors de la scène du Conseil des ministres. Une fois que les rôles seront maitrisés, les  «nécessaires concertations» pour reprendre l’expression de Sanogo, seront remises sur le tapis.

La scène I de l’Acte II peut donc débuter. Les acteurs sont nombreux, mais les plus notables seront, sans nul doute, le Dr Oumar Mariko, le Pr. Younouss Hamèye Dicko, les éléments de l’ex – junte et leurs alliés lilliputiens. Tout aura été mis en œuvre pour mettre Dioncounda Traoré, dans un cul-de-sac. La scène II sera sans doute violente, tant verbalement que physiquement. Et, pour mettre fin à la pièce, Sanogo, ou quelqu’un d’autre, interviendra, avec une nouvelle irruption, peut-être plus violente que tout ce que nous avons connu jusque là.

Cheick Modibo Diarra, lui, connait déjà son sort. Aux autres de s’inquiéter et de ne pas trop se réjouir de la situation actuelle, car le pire est à venir. Rira bien qui rira le dernier!

Chahana Takiou  

SOURCE:  du   13 déc 2012.    

76 Réactions à Edito : Place à l’Acte II du putsch

  1. fakolyhakika1

    « ………Cheick Modibo Diarra, lui, connait déjà son sort. Aux autres de s’inquiéter et de ne pas trop se réjouir de la situation actuelle, car le pire est à venir. Rira bien qui rira le dernier! » .  » Il n’y a jamais deux sans trois » . Et les masques commencent à tomber.

  2. « il ne reconnait pas l’autorité…., y compris nous qui avons posé l’acte et qui l’avons choisi à ce poste »: cette phrase resume a elle seule la raison pour laquelle je dit que cHEICK MODIBO DIARRA MERITE CE QUI LUI EST ARRIVE. Car comme dit les bambara, SI TU FAIS DES MORPIONS TES COMPAGNIONS, UN JOUR, ILS ECRASERONT DES POUX SUR TA TETE.
    Les poux pour CMD, c’est le savon qu’il a pris a Kati le Mardi dernier.

    C’EST DANS LA FAIBLESSE DE AUTRES QUE SANOGO AQUIERT SA FORCE.

  3. Ibra67

    Au nom de Dieu, le tout miséricordieu, le très miséricordieu. Mr Takiou tout en ne mettant pas en doute ta conclusion qui tire sa source de l’interview du capitaine sur l’ORTM; ne tiront pas sur l’ambulance. Imploront la grace divine pour nous éviter ce pire en gestation. Aux politiques d’harmoniser leur position au nom du Mali sinon les militaires sont à affut ce dont nous gardons de mauvais souvenirs.
    Je tiens à reaffirmer que nul ne sera un demi dieu dans ce pays s’il est inspiré de mauvaise foi. Les hommes trepassent mais le Mali démeurera à jamais.

  4. nonalinertie

    Le capitaine, comme le poisson Pétain, le fanfaron DADIS, souhaite sûrement être grillé dans l’huile du pouvoir. Mais a-t-il ce courage, lui et son CNDERRIERE ? Il a déjà touché au tô brulant pendant une quinzaine de jours et l’a lâché sous la pression de la communauté internationale et des maliens. Osera-t-il récidiver à la manière de l’accro assassin incorrigible qu’il est ? Je ne le crois pas. Tout ce qu’il souhaite, c’est que ses sbires soient au pouvoir pour lui procurer alcool, drogue, mouton grillé et prostitués à coup de millions à la fin de chaque mois et qu’on ne parle plus de front. Mais cette voie est-elle tenable même à moyen terme. Si dans quelques semaines, DJANGO SABATA TRINITA ne propose rien de concret pour libérer le Nord et tenir les élections, il sera à son tour voué aux gémonies par les journaux, la communauté internationale, et j’en passe. Parce que le statu quo suppose poursuite des amputations, lapidations, enlèvements, arrêt de tout processus de développement, etc. Ainsi, le nouveau PM n’a pas 10 000 solutions: i) prélever 10 000 FCFA par mois sur tous les salaires pendant un an en faveur de l’effort de guerre, ce qui est peu probable ou ii) convaincre rapidement la communauté internationale à voter la résolution qui va débloquer les 200 millions de dollars pour libérer le Nord.

  5. Kollon

    CMD ne sais pas nager en eau trouble car la politique au Mali n’a rien de rationnelle comme CMD a eu le malheur de le penser.La seule condition pour que Django de reussisse est d’accepter de payer au Comité de reforme de Sanogo, les 148 millions mensuels pour que la viande grillée de porc et de moutons soient disponibles et l’alcool coule à flots et que sa villa de Kati soit construite.On sait que ses enfants sont conduits chaque matin à Kalanso depuis.Il tient ces troupes que par ces 148 millions mensuels.
    Il ose dire que CMD voyage dans les hotels à Paris et New york.je meurs de rire.

    • QUE L'ARMEE MALIENNE BOUGES

      :lol: :lol: :lol: :lol: Moi je crois que la vrai raison de ce coup force’ contre le premier ministre est seuelement du a la jalousie de SANAGO :lol: :lol: :lol: Oui l’empeur AMADOU HAYA 1 est jaloux de CHEICK MODIBO car ce dernier a la possibilite de voyager,de sejourner dans les grands hotels alors que les deplacements de l’empereur de KATI sont limites seulement dans L’EMPIRE de KATI :lol: :lol: :lol:rarement a BAMAKO mais pas un centimetre de plus :lol: :lol: :lol: :lol:

  6. blanche neige

    essayez d’eviter l’acte 3 du putsch ,parce que là le Mali sera définitivement devenu une republique islamique !!

  7. kaoula

    L’ensemble des évènements constituent l’acte 1 du coup d’Etat du petit capitaine. L’acte 2 sera l’arrestation et la démission forcée du Président Dioncounda. Que le Professeur Président de la transition ne se leurre pas. Le petit capitaine l’a dit, il est prêt à jouer un rôle plus important que celui de président du comité machin des forces armées qu’il lui a confié pour peut que le peuple Malien le lui demande. Il a fait partir CMD parce que entre autres des organisations de la société malienne sont venues le lui demander. Alors n’en fera-t-il pas de même avec Dioncounda si ces mêmes organisations remettaient les choses.
    Cependant à qui la faute.
    Il y a d’abord la CEDEAO qui ne sait plus ce qu’elle veut. Alors que certains de ses chefs réclamaient une intervention rapide au Nord d’autres prônent la négociation avec les mouvements Maliens MNLA et Ancardine. Le comble c’est qu’avec ces acteurs dits indépendantistes ou autonomistes (MNLA) et islamistes (Ancardine) la difficulté d’une entente sur le fonds des négociations se pose.
    Mais que faire avec les autres mouvements (MUJAO, AQMI et autres) dits terroristes. La guerre nous apprend t-on.
    Une guerre qui pour la communauté internationale(un autre responsable) ne pourra intervenir qu’en septembre 2013 parce que ceci parce que cela. Et pendant tout ce temps vous voulez que l’Armée Malienne face quoi.
    La sortie médiatique du Lieutenant Colonel Seydou Moussa Diallo est assez révélateur du malaise au sein de cette armée.
    L’un des acteurs les plus importants est la classe politique malienne qui se livre à une querelle de clochets et qui n’a d’yeux que pour le pouvoir alors que la nécessité d’une union sacrée de tous les maliens s’impose.
    Aujourd’hui plus que jamais l’heure est grave c’est l’existence du Mali entant qu’Etat qui est en jeu sans compter ce que cela constitue comme menace pour la sous région. Les Maliens doivent comprendre cela, la communauté internationale doit cesser de tergiverser et se débarrasser d’apriori. Quoi qu’il en soit la guerre est inévitable; la faire le plutôt possible serait le mieux.

  8. dodizo

    L’ensemble des évènements constituent l’acte 1 du coup d’Etat du petit capitaine. L’acte 2 sera l’arrestation et la démission forcée du Président Dioncounda. Que le Professeur Président de la transition ne se leurre pas. Le petit capitaine l’a dit, il est prêt à jouer un rôle plus important que celui de président du comité machin des forces armées qu’il lui a confié pour peut que le peuple Malien le lui demande. Il a fait partir CMD parce que entre autres des organisations de la société malienne sont venues le lui demander. Alors n’en fera-t-il pas de même avec Dioncounda si ces mêmes organisations remettaient les choses.
    Cependant à qui la faute.
    Il y a d’abord la CEDEAO qui ne sait plus ce qu’elle veut. Alors que certains de ses chefs réclamaient une intervention rapide au Nord d’autres prônent la négociation avec les mouvements Maliens MNLA et Ancardine. Le comble c’est qu’avec ces acteurs dits indépendantistes ou autonomistes (MNLA) et islamistes (Ancardine) la difficulté d’une entente sur le fonds des négociations se pose.
    Mais que faire avec les autres mouvements (MUJAO, AQMI et autres) dits terroristes. La guerre nous apprend t-on.
    Une guerre qui pour la communauté internationale(un autre responsable) ne pourra intervenir qu’en septembre 2013 parce que ceci parce que cela. Et pendant tout ce temps vous voulez que l’Armée Malienne face quoi.
    La sortie médiatique du Lieutenant Colonel Seydou Moussa Diallo est assez révélateur du malaise au sein de cette armée.
    L’un des acteurs les plus importants est la classe politique malienne qui se livre à une querelle de clochets et qui n’a d’yeux que pour le pouvoir alors que la nécessité d’une union sacrée de tous les maliens s’impose.
    Aujourd’hui plus que jamais l’heure est grave c’est l’existence du Mali entant qu’Etat qui est en jeu sans compter ce que cela constitue comme menace pour la sous région. Les Maliens doivent comprendre cela, la communauté internationale doit cesser de tergiverser et se débarrasser d’apriori. Quoi qu’il en soit la guerre est inévitable; la faire le plutôt possible serait le mieux.

  9. ousim

    De la tentative de faire intello alors qu’on est un sombre parvenu.Cet article tient du reportage ou de l’analyse?Du blablabla et de l’envie mortelle de se faire prendre pour quelqu’un qui comprend et sur la fin qui prévoit.Si le pire n’arrive il faut l’inventer.Pourquoi le pire surviendrait_

  10. Mon capitaine Sanogo, je vous souhaite bonne chance. Je souhaite que le Bon Dieu soit votre conseiller. Il est difficile de resiter au pouvoir. Quand on est puissant militairement ou économiquement, on devient l’ami d’un millier de personnes. Malheureusement tous tes courtisans ne sont pas tes amis. Tes conseillers sont souvent ceux qui te conduisent dans des erreurs irréparables. L’Afrique abonde en exemples. A votre place mon capitaine, je laisserais la politique aux politiciens. Votre succès à remettre l’ordre dans l’armée, à réunifier vos frères et soeurs de l’armée malienne feront de vous sans aucun doute un homme respecté, et respectable. Le pouvoir tente mais je vous conseillle de ne pas tomber dans l’erreur de ces militaires putschistes qui se sont agrippés au pouvoir jusqu’à—-

  11. Djon Te

    :wink: A MON AVIS CMD EST SORTI PAR LA GRANDE PORTE, LE RESTE DES TOURMENTS SUR CEUX LA QUI SONT RESTES, RDV AUX PRESIDENTIELLES AVEC CMD :!:

  12. veridique

    le pire est à venir, le pire est à venir……a ne pas en douter…le pire est à venir

    • Alla kan son sabalila

      He !!! Veridique tu me Fais peur !!!!! Que voulez vous dire;

      Le pire est a venir,dite nous quel sera ce pire??????

  13. Janeis

    Heureusement le mali a SANOGHO

    • tounk

      vive notre bouillant capitaine. Que tu continues à porter le brassard de capitaine de Maliba!

  14. Kassin

    J +10

    Cela fait demain 14/12/2010, 10 jours que les armes débloquées du port de Conakry sont à la disposition de l’armée malienne dans le fief de la junte militaire à Kati.

    Depuis aucun acte militaire en faveur de la reconquête des régions nord du pays n’a été entrepris.

    Mais des actions tape à l’œil (lancement en grande pompe d’un recrutement massif de 2000 jeunes dans l’armée) et les manœuvres dilatoires de l’écartement manu militari du premier ministre CMD.

    Sinon rien!

    Les maliens ont donc, au moins, des sujets de conversation pour les 3 prochains mois (Départ précipité de CMD, nomination inattendue de Diango Cissoko, formation de son gouvernement, etc et etc.) c’est à dire tout sauf la libération du nord du pays et l’organisation des élections.

    La magie est que ça marche à tous les coups, internautes, grins, milieux politiques, professionnels et familiaux, tout le monde s’engouffre dans la brèche pour oublier l’essentiel, pourvu que Kati ne prenne jamais la direction du nord du pays.

    On va tourner en rond encore pendant 9 mois avant d’attaquer manu militari Diango Cissoko à son tour!

    Son tort?

    Il est tout simplement un peu trop clair, il ressemble donc à un rebelle Touareg, et pourquoi pas à un Shebab, ou un rebelle congolais, et Kati va se méfier de lui, Dioncounda serait d’accord et les maliens commenteront, comme d’habitude.

    Ainsi va mon pays coupé en deux et pour très longtemps.

    En attendant, Kassin compte les jours depuis la libération des armes réclamées par le Copam, Mp22 et acolytes.

    Demain 14/12/2012: J+10

    À bientôt mes amis !

  15. Balijo

    Pauvre Mali. Tout laisse croire que les maliens sont les pires ennemis du Mali. Sinon, pour liberer le nord l’armée malienne a-t-elle vraiment besoin d’un appui exterieur? Soit elle s’engage dans la voie de l’honneur en agissant soit elle tombe dans le deshonneur en continuant à se poser des questions. Mieux vaut mourir au front de l’honneur que mourir dans l’oubli.

    • nonalinertie

      On a sûrement besoin d’appuis aériens et d’argent pour faire la guerre, la seule force des bandits étant la fuite et les attaques surprises. Et l’Etat est au bord du gouffre financier actuellement. c’est pourquoi DIONCOUNDA ou pas, CMD, DJANGO, TRINITA, SABATA, le nouveau PM n’a pas 10 000 solutions: i) prélever 10 000 FCFA par mois sur tous les salaires pendant un an en faveur de l’effort de guerre, ce qui est peu probable ou ii) convaincre rapidement la communauté internationale à voter la résolution qui va débloquer les 200 millions de dollars pour libérer le Nord. Sinon coups de marteau? Licenciement? En tout cas, le statu quo est inimaginable à long terme: poursuite des amputations, lapidations, enlèvements, arrêt de tout processus de développement, etc. Etc. Hors, c’est le statu quo que souhaite sûrement le CNDERRIERE (ne plus aller au front), et apparemment la communauté internationale qui ne veut pas financer notre guerre parce que nous sommes insolvables et qu’il y a la crise financière chez eux, en même temps déclare qu’on ne peut pas négocier avec les terroristes/ pirates/ djihadistes. Autrement dit, les »fous de dieu » abandonneront d’eux-mêmes le Nord Mali, la charia, les enlèvements, le terrorisme, se convertiront en nomades paisibles et iront béatement au paradis. C’est très joli tout ça, puisque la majorité des maliens aussi, à l’intérieur comme à l’extérieur, ne proteste guère, DE FACON COORDONNEE ET MASSIVE…

  16. dieux a tourner le dot aux maliens ;on nais a l’enfer , comment exprimer sur le départ brutale du premier ministre sen respect de droit ,la majoritter des maliens son contents ,pourquoi deux pouvoir dans un pays ,honte d’ètre maliens 8)

  17. malien de france

    ?????

  18. yabo

    Sacré CHAHANA. J’avais douté de ta première analyse sur le putch. Maintenant je crois à la suite.

  19. Bilbao

    LES MALIENS N’ONT QU’A BIEN SE TENIR. LE NORD EST OCCUPE PAR AQMI UNE PIRE CREATION DES SERVICES SECRETS ALGERIENS. LE SUD EST PRIS EN OTAGE ENTRE DES PUTSCHISTES A KATI, UN PARTI MAJORITAIRE ADEMA-URD AU SEIN DESQUELS SONT TAPIS LES PLUS GRANDS VOLEURS DE LA REPUBLIQUE QUI SONT PRETS A TOUT POUR SAUVER LEURS PREBENDES ET L’ARGENT MAL ACQUIS, ET UNE SOCIETE CIVILE CORROMPUE ET IMMORALE(CAFO, ET AUTRES) ET UNE ADMINISTRATION PUBLIQUE QUI A TOUT D’UNE MAFIA COMME A LA DOUANE ET AUX IMPOTS. DANS CETTE PAGAILLE INDESCRIPTIBLE ORCHESTREE ET ENTRETENUE PAR DES APATRIDES PRETS A VENDRE LEURS PAYS, LES VRAIS CITOYENS ET PATRIOTES QUI N’AGISSENT QUE POUR L’INTERET DE LEUR PAYS TELS QUE SOUMANA SACKO ET AUTRES SONT MIS A LA TOUCHE. ILS ASSISTENT IMPUISSANTS A LA CHUTE INEXORABLE DU PAYS VERS L’ABIME.

  20. Kadi

    Nul n’est indispensable, à fortiori un incompétent orgueilleux et dédaigneux. Tous ceux qui se comporteront comme lui au Mali seront viré de la même manière. On ne peut gouverner avec brutalité et idiotie et se plaindre d’être débarqué de la même sorte. Nous n’avons plus de temps à perdre!

  21. traoreke

    vive les militaires de kati.

    • La Kamora

      Adolphe Hitler, Idi Amine Dada, Slobodan Milochevick avaient tous du soutien… Quoique tu fasses de mauvais des sous-hommes te soutiendront. Ils n’ont d’humain que l’apparence physique avec un cerveau aussi brillant que celui d’un mouton.

      « traoreke » tu as le privilège de faire partie de cette classe. Rends service à l’humanité, suicide toi s’il te plaît.

  22. Malibah

    peut etre CMD a reagi trop jusqu’a demander l’intervation internation??

  23. kabako12

    Il est temps que les Maliens trouvent un AntiVirus qui mettra en quarantaine ce PetitSoldat destructeur. Il est entrain de formater le système politique Malien en l’adaptant à sa folie de gardien de la nation.

    Djonkis est se compromettre dangereusement avec Sanog, ce dernier n’est pas prés à renoncer à ces agissements,il l’a même dit à veux l’entendre qu’il commencerait dès que possible et ajoute que les Maliens arrêtent de voir leurs soldats comme des machines de guerre qui n’ont de rôle que d’aller à la guerre alors qu’ils acceptent les autres parler de la construction du pays mais pas les militaires que cela n’est plus possible.

    Le pire est à craindre, que je Dieu nous en préserve.
    La solution pour moi c’est de lui donner une parcelle de responsabilité autre que militaire pour qu’il s’éloigne de la caserne

  24. coulibalycoulibaly

    Les groupes armés barbués occupent le nord et les groupes armés soullars (grands buveurs d’alcool)occupent le sud. Que Dieu nous aide.

  25. Malibah

    pour bien analyser la circonstance de demission de CMD il etait trahit par Sanogo et Diouncounda. Mais Sanogo va savoir apres et cava etre trop tard pour lui. le fait:
    - FDR n’a jamais aimer la nomination d CMD pourquoi?
    -Le FDR est colabore avec COPAM (enemie jure) pour chasser CMD alors tout le monde conne l’objective de COPAM…
    - depuis k Diouncouda est revenu de Paris il a fait tt pour debrasser certain Ministre (ces ki representer Sanogo ds le gouvernment) d CMD.
    - La 1er discour de Diouncounda a totalement ecarter CMD de jeu!
    Cree un Haut Conseil d’Etat pour designer Sanogo comme 1er Vise President …
    - le 9 Decembre la societe civile a fait une declaration sur ORTM pour anoncer le report de concertation!!!! Mais jamais le president ne pas declarer officielement le report? Tout le monde savais que le concertation etait impossible!!! Mais Sanogo accuse CMD de partir en France alors il devait participer au concertation!!!

    Ils ft etre tres patient les Maliens!!!!!
    ca me fait peur l’avenir du Mali….

  26. Reaction_Mting_26mrs

    Cher journaliste Chahana Takiou, votre analyse est pertinente tout comme la prédiction qui a précédé la prise en otage du PM CMD par les bandits armés de Kati.
    Je vous suis avec beaucoup d’intérêt, tout mon encouragement vous accompagne dans votre carrière.

  27. Malibah

    Meme si je n’aimait CMD, une chose est sure, ce qlq1 qui aime son pays. il ns a montre ca pendant ces mois

  28. Malibah

    il ft liberer notr PM pour qu’il fait la lumiere sur le dossier!!!!!!!!!!!!11

  29. amicale

    L’intervieweur s’appelle Yaya KONATE et TRAORE.
    Mine serrée, triste, la jeune journaliste… :roll: :?: :?: :?: Revoir la vidéo.

  30. andre samake

    Le deroulement de ces actes me rappelle ce film de James Bond (agent brit. 007) « SKYFALL » à la difference que les acteurs ici sont tous des hommes politiques ou militaires: Sanogo, CMD, Dioncounda et cette scène politique se deroule entre Kati (Camp Soundiata) et Bamako (Koulouba et la Primature, et l’Aeroport Int. de Sénou) destination (Paris). Le james Bond serait Konaré.

  31. Kadi

    On prie pour que A H Sanogo n’ait l’idée d’appliquer la charia au Sud avec des mains coupées et autres. On n’est pas sorti de l’auberge.

  32. Malibah

    vraiment avec Adema ca fait peur au Mali!!!!!!!!!!!!

  33. CMD est un vrai gonogo, un vrai singe qui ne pense qu'à son ventre et son sexe et banalise tout le reste

    Il est parti illégalement comme il a été nommé illégalement par une junte venue par un coup d’Etat.
    Aucun patriote ne doit regretter son départ car Gonogo Diarra était devenu le 1er problème du Mali, un vrai blocage pour le fonctionnement des institutions (ne reconnaît pas le président de la République), un leurre pour la communauté internationale et un ennemi de la démocratie par ses ambitions pour la présidence et par son népotisme inégalé malgré la situation de crise. Il était irrespectueux de la classe politique qui est une donnée incontournable en démocratie, insolent envers le président de la République, inconscient de sa mission principale, de ses limites et ingrat vis à vis du machin de Kati qui l’a désigné.
    De sa nommination à son départ, il n’a travaillé que pour ses ambitions personnelles et claniques.

    C’est donc tout à fait salutaire que CMD soit viré même s’il y a lieu de s’inquiéter pour la suite. En effet, Sanogo et sa clique détiennent toujours le pouvoir et font ce qui leur plaît au Mali.

    A travers son intervention télévisée, Sanogo savait déjà la composition de la nouvelle équipe gouvernementale qui comprendrait forcement les anciens ministres de CMD ! Il a clairement exprimé ses ambitions pour la présidence, pour qui sait lire entre les lignes: prêt à servir à un autre poste si le Mali le lui demande.
    Le problème est que le Mali n’a jamais demandé ce coup d’Etat ni ces arrestations arbitraires.Le cauchemar du Mali, c’est de se faire diriger par un idiot en uniforme comme lui-même Sanogo dont le Mali a besoin au front dans le Nord.

    Djoncounda Traoré est un président symbole, c’est le chat que les souris ont tué, un président complètement inexistant utilisé pour valider les décisions de Sanogo.
    S’il était vertueux, il aurait démissionné depuis son agression et dénoncé le contrôle du pouvoir par la junte et son impuissance à gérer les affaires de l’Etat dans cette situation. Cela aurait mis la communauté internationale, la CEDEAO, l’Union Africaine et les maliens devant leurs responsabilités pour trouver la solution idéale.
    Mais il tient aux avantages liés à son poste de président symbolique.

    Je suis convaincu que personne ne peut être plus nulle que l’ex premier ministre mais Django Cissoko est-il vraiment l’homme de la situation ? Il a de l’expérience pour avoir servi sous tous les régimes, mais n’est il pas responsable en partie de tout ce qui a été reproché aux anciens régimes ?

    Dans les circonstances actuelles, je ne peux que lui accorder un préjugé de confiance en espérant qu’il saurait mettre ses ambitions personnelles de côté et marcher sur des eux sans les casser pour sortir le Mali de cette impasse.

  34. Fakrid Ahmed

    Bonjour Chahana avec le nom du satan oumar mariko tout ton travail est en l’air.Evite ce mec dans tes propositions.il est bon à kayra pour embrouiller ceux qui ne savent pas qui il est .Il a commencé à assumer des responsabilités depuis l’école mais son langage ne change pas.

    • andre samake

      Oumar Mariko est incontournable dans le deroulement de ces actes.C’est l’homme de l’ombre depuis les temps feu Cabral et il est capable de tout pour qui le connait bien. Il ne faut pas oublier le fait qu’il a participé à la chutte de deux régimes et c’est lui qui chuchotta dans les oreilles de l’ex CNDRE de tourner le tourbillon de la révolurion en Mars contre ATT. D’autre part lui et CMD se regardaient en chiens de faience depuis la propulsion de ce dernier sur la scène politique.

  35. nonalinertie

    Actuellement, l’Etat malien ne peut même pas payer du papier rame ou de l’encre pour les ministères (soyez sûr que ce n’est pas une mauvaise farce). Que ce soit CMD, Django, un dieu ou un diable, n’importe qui fera bien l’affaire. Puisque les maliens se comportent en moutons pour le moment, AUCUNE PROTESTATION COORDONNEE DE MASSE CONTRE L’INEPTIE, L’ABSENCE DE TOUT SENS DE DIGNITE DE NOS MILITAIRES. DES INDIVIDUS QUI FUIENT LE FRONT ET VIENNENT BANDER LEURS MUSCLES FACE A DES CIVILS DESARMES, bien que tout le monde s’accorde sur la nullité de CMD. Mais les militaires, surtout nos militaires sont très mal placés pour parler de l’incompétence de qui que ce soit sur des questions civiles. Un AYA qui répète à tout va, en français et en bambara, qu’il sera toujours prêt à botter les fesses de n’importe quel malien (désarmé bien sûr, il n’est pas fou d’aller s’attaquer à des hommes armés), et à être Président au besoin. Alors quelle solution ? i) à supposer que nos militaires veuillent se battre, que tous les salariés mobilisent 10 000 FCFA par mois, pendant un an, en faveur de l’effort de guerre (comme ce n’est pas leur guerre, la majorité des maliens ne l’accepteraient pas). ii) prier ardemment le vote de la résolution des Nations Unies pour financer la mobilisation des soldats de la CEDEAO, qui viendront aider nos braves militaires à libérer les villes du Nord avec l’aide des brigades d’autodéfense, car après le départ de la CEDEAO, les bandits armés reviendront sûrement, et nos militaires risquent encore de détaler….

  36. kondose

    Très bonne analyse de la situation.
    Let’s wait and see!!!!

  37. Gounroundapé

    vous s’avez, nous on pensait que cette histoire etait vraiment une question d’arme ou de minutions que sais-je encore, mais ce que nous avons vu la nuit dernière a donné raison à tout ce qui pensent que c’est ne pas une question d’armement mais d’homme(militaire capable d’aller joué leur partition).
    mais moi j’en veux pas à sanogo, j’en veux au laxisme de tout les maliens qui reste indifferent à ça, aujourd’hui tout ce que tu veux tu le fais au mali et ça passe, nous sommes tous responsable de ce qui est entrain de se produire et l’histoire nous jugera.

  38. BATHIO

    VISION DE SANOGO

    Grand abscent du Capi a la ceremonie de reception de nos prisoniers liberes par Dicko a kati m’a montre a quel point le Capi tient a etre ce jour las et non Dicko le heros national. Depuis ce jour, j’ai bien compris qu’il est las pour ses interets personnels et il n’a d’ailleur pas cacher: Si le peuple me voulait, pourquoi pas.
    les accusations contre CMD sont aussi malhonette que la maniere de le demettre du pouvoir. Dans ces allucations, il n’a pas touche les mots plein pouvoir que lui meme a negocier avec la CEDEAO parce que ne faisant pas confiance a Djonkouda. Lui meme a tellement manquer de respect a Djonkouda sur les antennes comme entre autre: Djonkouda n’est rien, il n’est pas dit Djonkouda mais les 40 jours ainsi de suite.

    Essayer de comprendre ses narratives, le PM n’a pas acheter d’armement, et pourtant tu nous disait que nos armement sont bloquees, qu’il y a d’embargo sur les armes du Mali. Le PM vivait dans hotels luxueus, il repette les memes calomnies du FDR qui manque de preuve solide. A NY il n’y a pas d’hotel moins comme au Mali, et tt les diplomes sont loges dans le meme quartier pour facilite les rencontres, surtout pour le Mali en ce moment ci. Le PM payait des gens: Qui? quand? et pour quelle but? seul le Diable le sait. Le PM a payer des militaires au cas ou: svp Capi. il est toujours facile de salir qqun qui n’a pas la meme liberte de s’expliquer devant son peuple. Par surprise le Capi veut que la majorite de l’ancienne equipe reste: pourquoi? parce qu’ils ont bien bosser. Donc celui qui as compose la dite gouvernement, savait ce qu’il faisait.
    Sanogo on a tout compris, vous voulez le pouvoir, pas pour la transition seulement, vous mourez pour l’estime des maliens (meme s’il faut vendre ta conscience). Vous voulez vous eternisez comme les autres leaders l’ont tanter, et sachez qu’il y aura toujours un Toumba dans tes rangs pret a abattre si l’occasion se prentait. Vous jouez avec les diables en jouant les violants du FDR. Sanogo le FDR est trop puissant. Djounkouda, Tiebile, Iba, Tapo, et les autres sauront comment te conduire dans l’enfer.
    What goes around always comes around! Good Luck

  39. benco

    je pense que ce article est à crédible vu l’évolution de la situation
    mais seul le PM peut nous éclairer davantage sur la vraie version de l’histoire.Alors je pense qu’il doit prendre ses responsabilités et dire à la population ce qui se passe en réalité car tous les espoirs étaient fondés sur lui et lui seul.Dans le cas contraire la population retomberait dans le désespoir et la confusion en d’autres terme le retour à la case départ……….

  40. baenis

    baenis 11 commentaires Mali 13 décembre 2012 – 10:39

    Je porte plainte contre la FRANCE A LA CPI D’AVOIR ABANDONNER UN PAYS ET SON PEUPLE EN DANGER DE MORT .AUJOURD’HUI TOUT LE MONDE EST UNANIME QUE TANT CES BANDITS ARMÉES DE KATI NE SONT PAS ÉCARTES LE MALI ET SA POPULATION SONT EN DANGER DE MORT .ILS SONT LE MÊME PIED D’ÉGALITÉ QUE LE MNLA ,LE MUJAO ,AQMI ET ANCARDINE .
    LES BANDITS DU NORD VALENT MIEUX QUE LES BANDITS DE KATI PARCE QUE LES GENT DE KATI NOUS MENACENT AVEC NOS PROPRES ARMES QU’ON A PAYE AVEC NOS IMPÔTS.C’EST POUR CELA QUE J ÉTAIS CONTRE LA REMISE DES ARMES DU MALI QUI ÉTAIENT EN GUINÉE .ILS NE VONT JAMAIS FAIRE A LA GUERRE ET ILS VONT RENFORCE LEUR POSITION A KATI . QUE DIEU SAUVE LE MALI ET MALIENS QUI AIMENT CETTE NATION BÉNIE,CETTE TERRE HAVRE DE PAIX ET DE SOLIDARITÉ . JE ME DEMANDE SI RÉELLEMENT NOS MILITAIRES SONT VRAIMENT DES MALIENS? S’ILS SONT VRAIS MALIENS ;POURQUOI NOS MILITAIRES REFUSENT DE DÉFENDRE SA POPULATION ET PIRE ILS BLOQUENT NOS ARMES A KATI POUR LEUR SÉCURITÉ ET TYRANNISENT CETTE POPULATION QUI LES A TOUT DONNE.QUE DIEU SAUVE LE MALI ET LES MALIENS .AMEN .

  41. dioncounda django

    un bel article qui brosse exactement comment les choses se sont déroulées et continueront à se dérouler. le pire est à venir et amadou aya ne sortira pas à la télé pour raconter……

  42. Leguen

    Pourquoi tant d’animosité et de haine envers cette petite de l’ortm? Est-ce elle qui est allée chercher CMD ou c’est plutôt CMD qui a tout fait pour l’avoir dans sa gibécière de chasse? A mon avis, elle vit seule avec certainement ses enfants. En tant que femme, elle mérite au moins respect et considération. De ce fait, elle ne peut être accusée des faiblesses avérées ou supposées de la part d’un PM, qui, vraissemblablement, ne savait pas trop ce qu’il voulait. Alors, laissez cette fille en paix, car elle est loin d’être la seule qui aurait souhaité avoir comme « ami » un PM qu’il soit de pleins pouvoir, de transition ou n’importe quoi.

  43. Niyefôkoyesegou

    Je retiens, car le pire est à venir. Rira bien qui rira le dernier!

  44. sanogola

    Chahana tu es foutu en faisant de CMD ton Dieu. Quelle honte! je crois que tu auras désormais les pieds sur terre et continue à signer des articles d’autrui car tu es incapable et trop agité pour écrire cet article

  45. La petite Aissata Ibrahim, l’autre Christine devieujeacour du Mali ( l) sinon sa Go, effectivement c’est elle qui a annoncé le journal télévisé.

  46. sambpu

    Attendons de voir s’il y a une évolution positive de la situation suite au départ de CMD!Si c’était bien lui CMD le point de blocage, ça se aurait!M.Takiou de grâce, ne souhaitez pas le pire à votre propre pays! :wink:

  47. HDL

    voilà un journaliste qui sait analyser
    meci TAK.

  48. f

    Tu avais prédis et c’est arrivé espérons bien que cela soit la fin de l’épisode car on est fatigué.

  49. vraiment merci pour l’article tu as bien resumé le problème politique du Mali. Le prochain tour c’est Dioncounda qui est coe une marionnette à la merci de Kati. Les xxx de kati n’ont dit les dessous du problème. Ils ont demandé de l’argent le PM leur a dit qu’il pas d’argent dans la caisse debut de calcaire pour le PM……on saurait la suite dans les jours à venir.

  50. james10

    Formidable article!
    Wait and see!

  51. Bazouka

    Très mauvais article petit apprenti sorcier, journaliste invité à la soupe de cette vermine CMD, tu es démasqué depuis un certain temps. Opportuniste et xxx, tu as encore accepté de signé un article que tu n’as pas écrit. Qui ne savait pas que ce PM était le point de blocage de cette transition, tout simplement par ce qu’il est dit PM de plein pouvoir. Cet idiot a pris cela comme de l’argent comptant, donc pas de respect pour le Président de la République, symbole pourtant du retour à l’ordre Constitutionnel. Les sorties récentes dans la presse de son Directeur de cabinet Oumar Kanouté l’attestent. Cet égocentrique CMD se prenait pour le centre de la terre. Débarasser maintenat de cette vermmine, le Mali peut maintenant parler d’une seule et unique voix. Merci Capi pour ta clairvoyance.

  52. eric ba

    djonkouda seul silence est grand tout le reste est faiblesse bon courage

  53. BW

    c´est ca le Mali. D´abord les armes sont bloquées. Comme ils ne trouvaient plus rien à dire, dès l´instant que les armes ont éte debloquées, il fallait trouver une autre excuse. Et cette fois-ci c´etait le premier ministre qu´il fallait accuser. Quand ce dernier sera lavé de tout soupcon, ca sera le tour du président lui-même d´être dans la ligne de mire des nouveaux maîtres. Tout ca pour ne pas devoir affronter les rebelles.
    Pauvre armée…….

  54. Mogo2

    CET SANOGO NE MERITE PAS, N’AIME PAS LE BONNEUR DE MALI
    QUE SA MOCHE PERSONNE.

  55. Alain Van-buren

    Voilà toute la preuve palpable que Dioncouda est incapable de diriger ce pays. D’abord c’était à lui et à lui seul de demander à CMD de rendre sa démission mais il ne l’a pas fait et pire il a le courage de dire au monde entier à travers l’ORTM qu’il a tout fait pour éviter une crise institutionnelle au sommet de l’Etat,que ça n’allait pas entre lui et CMD. En conclusion il approuve ce que vient de faire ces ras de bar qu’est Sanogo et sa bande de voyous.Il me fait pitié car très bientôt son tour viendra.

    • Bakhaf

      ne soyons pas naifs ce coupo de force est commandité par Dioncounda lui meme.

  56. Dieu sait tout

    Cet acte 2 devra se jouer très vite puisqu’il n’y a plus d’issue pour Sanogo et les siens contraints de se morfondre à Kati sans pouvoir même circuler librement à Bamako et avec interdiction de quitter ce pays. Le nord va être libéré par les vrais militaires qui ne supporteront plus la présence d’un forcéné aux commandes. Après avec leurs moyens on dira « fini capitaine » mais comme on le voit, celui qui veut jouer dans la cour des hommes d’état »De Gaulle » ne se laissera pas faire.
    Ce jour, sera la fin.

  57. Le Mali est Foutu!! un petit capitaine qui commence à m’almener le peuple et des vieux comme CMD et Dioncoumda, c’est vraiment dommage. Le peuple doit se lever vraiment nous sommes commeçons à être fatigués. Tenez vous bien, comment le capitaine parle. de façon hautaine, grande confiance en lui même, et avec une très grande fierté. Nous courons un grand danger pour ce pays.. Sanogo devient un danger de premier plan pour le Mali.Arogant…

  58. ELINO

    AUTANT LE PREMIER ARTICLE PERTINENT.AUTANT LA SUIVANTE MANQUE DE PROFONDEUR DE REALISME.DONC SI JE COMPREND BIEN MIEUX VAUT S ACCOMODER DE QUELQU UN QUI TIENT PAS LA ROUTE DANS UN PAYS AUJOURDHUI COMME LE MALI?GARDER LES MEMES ENTRE CORRUPTION ET FAVORITISME ?SANOGO A PRIS LE POUVOIR IL VAUT MIEUX LE LAISSER GOUVERNER.TOUT LE RESTE EST RANCEUR AMERTUNE MEPRIS DECEPTION FRUSTRATIONET ET J EN PASSE.DEMOCRATIE? LE MALI DE ATT C EST CA LA DEMOCRATIE?

    • zallso

      il n’ya que gens comme vous avec des idées tordues qui meritent d’avoir un pdt comme sanogo il va etre candidat aux elections tu votera pour lui comme tu veux qu’il soit pdt

  59. Ntiarakataa!!!

    Je crains maintenant pour Dioncounda. Il doit faire extrêmement attention à Capitaine. Capi ne recule devant rien. Dioncounda doit s’aaumer.

  60. 1FILSDUMALIBA

    Formidable article Chahana, je n’ai aucun autre commentaire.

  61. Kassin

    Le lièvre et la tortue

    Lancé sur orbite le 17 avril 2012 après signature d’un accord cadre entre la junte militaire de Kati et la Cedeao devant permettre le retour à l’ordre constitutionnel normal au Mali après le coup d’état du 22 mars, l’ancien premier ministre Cheick Modibo Diarra, a été forcé de démissionner dans la nuit du 11 au 12 décembre 2012.

    Cette malheureuse et rocambolesque épisode du feuilleton malien est l’épilogue d’un bras de fer inutile et inopportun au sommet d’un état malade, souvent polissé mais réel et permanent entre un premier ministre « pleins pouvoirs » anticonstitutionnellement nommé, et un président par intérim particulièrement impopulaire d’un retour difficile à l’ordre constitutionnel dans un pays très pauvre, illettré, attaqué de partout et presque sans défense.

    Dur dur d’être le Mali!

    « Libérer les régions nord du pays et organiser les élections générales » voilà les deux missions assignées à CMD et à son gouvernement, mais ni l’une ni l’autre n’a jamais eu le début de solution, pourquoi?

    Tout d’abord le couple exécutif malien (Dioncounda, CMD) n’a jamais reçu à danser le Tango malien de sortie de crise.

    CMD, au début, très proche de la junte dont il s’accommodait parfaitement les agissements d’empiètements sur sa transition « pleins pouvoirs », n’a pas été assez ferme non seulement lors du passage à tabac du Président Dioncounda, mais aussi pendant les multiples arrestations extrajudiciaires voire des agressions injustifiées et intolérables de la Gestapo de Kati sur les politiques, les journalistes et d’autres citoyens ordinaires.

    Cette stratégie d’endossement de ses « pleins pouvoirs » aux caprices d’une junte militaire avide de pouvoir, dans le but de les voir consolider, a permis, à CMD, d’être aux petits soins de Kati (loi d’amnistie, loi de transformation du Cnrdre et non sa dissolution comme réclamée par la communauté internationale et la Cedeao, confiance renouvelée à l’armée malienne quand cette même Cedeao veut sécuriser les institutions à Bamako par les troupes étrangères ).

    Ce rapprochement avec la junte, destiné, à court terme, à consolider son pouvoir dans la transition face à un Dioncounda affaibli à l’extrême, va par contre fragiliser CMD sur le plan international, au fil des mois, où il est désormais vu dans les chancelleries occidentales comme un problème et un blocage aux efforts de la Cedeao pour la restauration de la démocratie et pour une éventuelle intervention militaire étrangère.
    CMD était tellement perçu comme l’homme de Kati à tel point il était carrément ignoré dans les sommets à répétition de la Cedeao qui lui préférerait Dioncounda.

    Flanqué des ministres régaliens Cnrdre (défense, sécurité, administration territoriale), CMD était constamment à porte à faux avec Dioncounda (durée de transition, intervention militaire étrangère, négociation, concertations nationales…) à point que le Tango malien faisait plutôt « coupé décalé ».

    Les prémisses de la fragilisation internationale, amènent au contraire CMD à s’accrocher et à s’affirmer davantage (son gouvernement travaille à mettre le Mali à l’abris de la cessation des paiements malgré la suspension de la coopération internationale, il envisage de faire l’audit des services publics, traque les faux diplômes de la fonction publique, multiplie les voyages hors du Mali, les nominations, les communiqués de condamnation…)

    La politique d’affirmation va jusqu’à planer le doute sur sa participation personnelle comme candidat aux futures élections que son gouvernement peine plutôt à organiser.

    Le ministre Cnrdre de l’administration territoriale, le Colonelissime Moussa Sinko Coulibaly, a du mal à cacher son embarras quand à la candidature de CMD aux futures élections.
    Ça sent la fissure avec la junte, auparavant prise au dépourvu parce que CMD ne sait pas à qui « donner sa démission », Kati se sent de plus en plus petit face l’astrophysicien.
    De l’autre côté Dioncounda, qui a bien réfléchi au Pullman Montparnasse Hôtel à Paris pendant sa convalescence, sait qu’il n’a pas été trop aidé par le mouvement démocratique et son FDR, alors de retour au bercail, il tend la main à l’armée et à la junte, et lui réitère sa confiance au grand dam de la Cedeao qui ne comprend pas pourquoi quelqu’un avec une sécurité quasi nulle ne veut pas de troupes Cedeao à Bamako pour « sécuriser la transition ».

    Mais face à un CMD quelque peu agité, affirmé et rapide, Dionconda joue la tortue et assure ses arrières.
    Il n’hésite pas à proposer un haut conseil d’état pour bien intégrer la junte à un moment où son alliance avec CMD se fissure.

    Il n’hésite pas à proposer une négociation triple choix pour rester proche de la médiation Cedeao menée de main de fer par le très controversé president burkinabé, Blaise Compaoré.

    Il n’hésite pas à adhérer aux concertations nationales du Copam et du Mp22 à conditions qu’elles soient inclusives et constitutionnelles pour rester équidistant avec la classe politique et la société civile.

    Au même moment CMD n’hésite même pas à Paris de proposer une consultation de l’assemblée nationale sur l’approbation d’une feuille de route de la transition (réclamée par la communauté internationale) apparemment sans en avoir parlé avec le président.

    Et quand CMD va à Djamena pour parler intervention militaire avec fermeté et contrer Dioncounda parti à Niamey et qui adhère aux pourparlers de Ouaga, son directeur de cabinet ne reconnaît même pas Tieman Coulibaly, pourtant ministre des affaires étrangères du Mali, comme représentant du gouvernement malien, il représente plutôt Bamako.

    Le « coupé décalé » bamakois bat donc son plein: « Calmement, calmement, on va s’envolement ».

    Et en aucun moment CMD n’a pu croire que ces anciens alliés de la junte militaire qu’il a aidé à se légaliser dans un comité militaire de réforme…, vont aider son partenaire de Tango (Dioncounda) à gagner cette première course de la transition malienne contre lui, lui le lièvre interplanétaire.

    Rien ne sert de courir, il faut partir à point disait le poète!

  62. BATHIO

    CAPITAIN DE LA HONTE

    Malheureusement Jusqu’a present on ne connait pas les vrai motifs de cette demission. Son auto jugement n’engage que lui seul, mais le peuple sera le vrai juge a la fin du jour. Si CMD ne respect le peuple malien, lui meme fait la meme chose en refusant l’accuse a s’explique devant ce meme peuple. Qu’est ce que le capitain veut reellement: Le NOM, Le President, Le SAUVEUR des maliens, L’HONNEUR. Un conseil, tu aura ton honneur seulement dans un champs de bataille, non sur une scene politique. Un honron ne salit jamais son invite de la sorte, meme s’il a commis des betises. Ses accusations sont a dormir debout, c’etait les points d’attaque du FDR qu’il a exactement evoquer contre CMD.

    QUOI DEVIENT LE NORD DU MALI
    Dans les oubliettes comme toujours. Bizzarement le malien creve de popularite. Le nord sur toute les levre, et moins dans nos coeurs. Armement bloques, Armement debloques, Bamako ne bouge pas. Et par surprise on vient d’attendre une autre raison pour ne pas attaquer: CMD n’as rien acheter pour l’armee. Voyez vous Kati votre jeux commence a etre exposer.

    LEGACIE DE CMD
    Il n’etait pas parfait, comme persone ne l’ai d’ailleurs, mais son action a reunir le monde entier autour du Mali faisait trembles les jambles du capi, c’est cela que Sanogo l’accuse de ne pas donnez des explications. CMD ne complotait pas contre vous mon Capi. mais seulement il avait compris que vous n’etiez pas non seulement a la hauteur de sauver le nord Mali, mais que vous meme avais d’autre ambitions comme l’avez bien citer souvent que si le peuple te demandai et toi pourquoi pas.

  63. BATHIO

    CAPITAIN DE LA HONTE
    Malheureusement Jusqu’a present on ne connait pas les vrai motifs de cette demission. Son auto jugement n’engage que lui seul, mais le peuple sera le vrai juge a la fin du jour. Si CMD ne respect le peuple malien, lui meme fait la meme chose en refusant l’accuse a s’explique devant ce meme peuple. Qu’est ce que le capitain veut reellement: Le NOM, Le President, Le SAUVEUR des maliens, L’HONNEUR. Un conseil, tu aura ton honneur seulement dans un champs de bataille, non sur une scene politique. Un honron ne salit jamais son invite de la sorte, meme s’il a commis des betises. Ses accusations sont a dormir debout, c’etait les points d’attaque du FDR qu’il a exactement evoquer contre CMD.