Edito : Tambour de guerre

11
François Hollande, devant l’Assemblée générale des Nations unies, le 25 septembre. | AFP

L’Histoire de notre pays s’accélère. D’abord, le gouvernement lâche du lest par rapport à la Cedeao. Ensuite, les Nations-Unies se penchent sur notre crise dans une réunion de haut niveau. Enfin, François Hollande met les pieds dans le plat alors qu’il donnait jusque là l’impression d’être plus absorbé par ses affaires domestiques. Aucun leader occidental n’était allé aussi loin auparavant que le président français dont le message de Manhattan sonne la charge contre l’Aqmistan, cette tumeur maligne, installé hélas dans nos dénis et nos faux-fuyants et aujourd’hui en phase de métastase mortelle pour le Mali, le Sahel, le Maghreb, voire au-delà. Quelle mouche a donc piqué Hollande qui a six de ces compatriotes comme otages dans les mains des Emirs du Sahel ? Le Français  doit savoir que ses propos seront pris par Aqmi pour ce qu’ils sont : à savoir une farouche déclaration de guerre qui, pour Droudkel et ses hommes, rompt les  négociations engagées  pour la libération des otages d’Arlit au Niger et Hombori au Mali.

Des rebelles islamistes près de Gao, dans le nord du Mali, en août dernier. © AFP

En passant outre, Hollande qui sait que les émirs salafistes sont tout sauf des enfants de chœur rejoint le camp anglo-saxon opposé au paiement de rançons. C’est un signe des temps. Alger ne le lui reprochera pas qui a toujours clamé, elle aussi, que les rançons renforçaient les moyens d’action d’Aqmi, donc sa nuisance. Mais l’ombrageuse Algérie, puissance sous régionale qui tenait tout le monde sous sa dictée, c’est également fini.

Il va donc falloir se résoudre à prendre les taureaux par les cornes, ce qui veut dire pour le pays de Boutef, débusquer Droudkel et ce n’est pas chercher une aiguille dans une botte de foin, à en croire la littérature sécuritaire. Autres victimes collatérales de Hollande : le Burkinabé Compaoré qui a même une passerelle sur les Salafistes d’Ansardine ;  le Mauritanien Abdel Aziz pour qui la solution au Sahel ne peut être militaire ; le Malien Dioncounda Traoré  pour qui la guerre reste la dernière option. Seule omission dans le coup de gueule du président français : le Mnla, le vaisseau par lequel  Aqmi est sorti de ses grottes pour les résidences électrifiées de Gao, Kidal et Tombouctou. Ce silence est assourdissant mais les choses sont désormais claires. Si les actes suivent la parole, la grande guerre internationale a commencé, et  le Mali se prépare pour la chimiothérapie.

Adam Thiam

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. ……..DOUCARA ……pour le moment tu as le saucisson entre les dents ……….. bientôt ce sont tes dents que l’on retrouvera dans le saucisson …….. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    • Regardes bien dessus , dessous , devant ,derrière …..mais je doute de ta capacité à leurrer les gens de la DCRI ….
      La France tolère beaucoup de choses , ……peut etre pas l’apologie de la charria ……… 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    • Coco j’ai des copains à la PAF , je vais leur demander de faire des recherches sur Doucara ,çà doit etre facile ,des couillons comme lui il n’y en a pas deux :mrgreen: :mrgreen:

  2. 1. Il faut comprendre que c’est maintenant que les militaires maliens ont compris qu’ils ne feront rien sans la CEDEAO, d’où leur allégeance et celle de CMD. Sinon, c’est Dioncounda, les civils, les religieux et les partis politiques qui les ont rejoints qui seraient bientôt menacés avant les 3 mois qu’a bénéficié l’équipe 1 de CMD.
    2. Ban Ki Moon et affidés n’ayant pas de sœur ou de fille flagellée ou lapidée au Nord Mali, le Mali n’ayant pas de pétrole contrairement à la Lybie, la crise financière frappant à toutes les portes, les NU prennent encore leur temps, attendent que les djihadistes se préparent calmement dans le désert malien pour aller semer la mort chez eux. Comme le 11 septembre.
    3. Suite de la malédiction du Nord : en fuyant le Nord abandonné aux criminels, les militaires maliens, maintenant les policiers n’ont d’autre choix que de s’entretuer au Sud.
    4. Il n’est pire ennemi que l’ennemi de l’intérieur dit un proverbe malien. Les djihadistes donnent de la matière aux pyromanes de l’islam. A-t-on besoin d’être intelligent pour savoir que le vol, le viol, les flagellations, les lapidations, les profanations, les assassinats des faibles, le trafic de drogues, d’armes et d’humains relèvent de Dieu ou de Satan ? Quand on prive Satan de tous ces crimes, que lui reste –t-il en fin de compte ? A moins que l’islam ne soit réellement qu’une religion satanique et que les saints musulmans ne soient que des anomalies.
    5. Les touaregs du MNLA ont amen̩ AQMI et MUJAO au Mali. Il est vraiment grand temps que la CPI arr̻te ces criminels qui ont apport̩ le malheur aux touaregs surtout : les nomades sont les premi̬res victimes de cette ins̩curit̩. Ils sont pratiquement tous refugi̩s au Sud Mali ou dans les pays voisins. Certains dans leur fuite ont abandonn̩ leurs animaux qui souffrent par ailleurs du surp̢turage dans les pays voisins. Le tourisme dont ils sont les premiers b̩n̩ficiaires est mort. Tous les projets de d̩veloppement du Nord sont suspendus (Routes Niono -Tombouctou, Bourem РKidal, Barrage de Taoussa, etc.)

  3. *A la tribune de l’ONU, Robert Mugabe regrette la mort de Kadhafi***
    *Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, a estimé mercredi 26 septembre que la mort de l’ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi était aussi tragique que celle de l’ambassadeur des Etats-Unis en Libye Chris Stevens, tué dans l’attaque du consulat américain à Benghazi le 11 septembre. S’exprimant devant l’Assemblée générale des Nations unies, le chef de l’Etat, âgé de 88 ans, s’est référé à la déclaration de Barack Obama, qui a rendu hommage au diplomate et aux trois Américains morts dans cette attaque provoquée par la diffusion sur Internet d’une vidéo islamophobe.**
    « UNE BRUTALE CHASSE À L’HOMME »*
    *« Je suis certain que nous avons été tous émus, nous sommes tous d’accord, qu’il s’agit effectivement d’une mort tragique et nous la condamnons », a dit M. Mugabe, au pouvoir depuis l’indépendance obtenue sur la Grande-Bretagne, en 1980.  »Mais si nous nous joignons par la pensée aux Etats-Unis pour condamner cette mort, les Etats-Unis ne devraient-ils pas se joindre à nous pour condamner la mort barbare du dirigeant libyen Kadhafi ? Cela fut une perte, une grande perte, pour l’Afrique, une perte tragique pour l’Afrique. »
    Selon Robert Mubage, les Etats-Unis et leurs alliés de l’OTAN sont intervenus en Libye sous de faux prétextes.  »La mission était strictement de protéger les civils, mais il s’est avéré qu’une chasse à l’homme, une brutale chasse à l’homme, a été menée contre Kadhafi et sa famille, a poursuivi le dirigeant zimbabwéen. Nous avons vu le chapitre 7 [de la charte des Nations unies] employé d’une manière très malhonnête pour décimer toute une famille. » Le chapitre 7 autorise le Conseil de sécurité à prendre des mesures allant des sanctions diplomatiques et économiques jusqu’à une intervention militaire.
    ***

  4. A défaut d’une mobilisation des Maliens, c’est la communauté internationale, avec la France en tête, qui se mobilise pour le Mali et la reconquête du Nord.
    Les Maliens discutent, les autres agissent.

    Quel est l’objectif du HCI : l’islamisation de la sociètè malienne et la fin de l’état laïc.

    Quel est l’objectif des islamistes :l’islamisation de la sociètè malienne et la fin de l’état laïc.

    A méditer.

  5. Thiam une fois de plus l’article est bien ecrit . J’aurais cependant une remarque à faire :ne serait ce pas les islamisites qui ont manipulé les indépendantistes touareg en leur faisant miroiter l’Azawad ,pour s’en debarrasser ensuite ??? Ils sont plus riches ,plus puissants ,mieux armés et ont des bases arrières lointaines que n’a pas le MNLA !!
    Je crois que les maliens ont fait une fixation sur les touareg dés le départ ,sans voir que les barbus les poussaient en avant . Ce n’est que mon opinion !

  6. Voilà c’est ça qu’on appelle un dirigeant!
    DÉCIDER
    Ce mot est absent dans le dictionnaire de nos Guignols, Dioncounda et CMD.
    Ils croient qu’en se cachant derrière un capitaine nul ils pourront déplacer des montagnes.
    Ils croient qu’en créant un ministère du culte, Dieu réglera leur problème.
    Ils croient qu’en laissant le HCI faire ses négociations sournoises la paix reviendra comme par une baguette magique.
    6 mois sans décision ni action.
    Note semestrielle : 0/20.
    Au suivant!

Comments are closed.