Edito : Touareg ne veut pas dire MNLA ? Merci Issoufou

78 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Adam Thiam

Sans esquiver mais sans désobliger : dimanche face à la presse française, le Président nigérien a mis le point sur les i concernant le Mnla. Et méthode Coué contre ceux qui ne décident toujours pas à croire que le Mali n’est « pas un paysage mais un pays », et non pas « une peuplade mais un peuple » pour paraphraser l’indépassable Césaire, Mahamadou Issoufou a eu ses refrains : la rébellion du Mnla n’est pas légitime ; ce sont les déserteurs d’une armée étrangère qui ont porté les armes contre un pays démocratique ; le Mnla ne représente pas la communauté Touareg.

En d’autres mots, vis-à-vis de ce mouvement, une alliance ethniste d’outsiders qui ont lâché le nourricier Kadhafi et d’auxiliaires chouchoutés de l’Etat malien, le lobby pro-Mnla fait du babysitting ? C’est tout comme. Sauf qu’ici le bébé a déjà les mains tâchées de sang et s’il n’a pas sur la conscience l’exil de centaines de milliers de Touaregs honnêtes, c’est bien parce les médias et les salons qui font l’opinion n’ont pas cru devoir donner la parole aux réfugiés Touareg, transformés du jour au lendemain en numéros matricules dans les camps où ils vivent de biscuits vitaminés et de conserves.

Citons ce courageux sexagénaire d’un de ces camps de la honte qui refuse l’esprit de clan et qui s’indigne ainsi : « ce sont nos propres fils qui nous ont poignardés ». Choper le menu fretin jihadiste à In Hallil et obtenir un battage mondial sur cela ne trompe personne. Et nous continuons de penser que le Mnla fait partie du problème du Nord malien et pas de sa solution. Le dire n’est pas insulter la communauté Touareg, une communauté à la fois généreuse et pacifique mais inciter à identifier les vrais pôles de stabilité et d’influence de la société Touareg. C’est la seule condition de réussite du dialogue inter-malien. La preuve réside dans la vérité tragique que beaucoup des leaders rebelles de 2012 étaient aussi les acteurs de la rébellion de 1990. L’opération blanchiment du Mnla prospérera peut-être en 2013. Mais au détriment de la norme, de l’éthique et de l’avenir.

Adam Thiam

 

SOURCE:  du   5 fév 2013.    

78 Réactions à Edito : Touareg ne veut pas dire MNLA ? Merci Issoufou

  1. Djédjékoye

    Les élus touaregs non impliqués avec le MNLA et les autres leaders communautaires touaregs du Mali et des autres pays doivent parler et montrer qu’ils désapprouvent le comportement du MNLA et que ce dernier n’agit pas en leur nom sinon difficile de faire le poids devant l’impressionnant lobby touareg en Europe et ailleurs. La société civile doit aussi monter au créneau en arguments par des faits et exemples concrets. Je pense en particulier à la communauté « BELLA » qui doit monter au créneau dans cette affaire pour qu’on la voit elle aussi comme communauté à part entière et mal connue des maliens puisque depuis des siècles manipulés par les leaders communautaires de tous les bords (touareg, peul, sonrai)

  2. coulibaly moussa

    Moussa ag Assyrid bilal ag cherif et tous les autres responsables touaregs qui dorment dans les grands hôtels de Ouagadougou, nouakchott Dakar, Alger n ont construit aucune maison digne à kidal. Ni à menaka, ni dans dans aucune localité touareg alors qu’ ils ont brassé des centaines de millions CFA.
    Le développement de ces zones commence d abord par l apport des ressortissants tsigane cadres de ces localités comme en première région du mali.
    Au lieu de contribuer au développement de leurs localités, ils préfèrent s acheter des villas, des domaines d’ans des capitales africaines comme à Ouagadougou 2000 où ils ont acheté pleins de villas comme dans la nouvelle zone de Ouagadougou et même à Bamako ces gens s en fichent du développement du nord mali encore moins du sort des touaregs maliens.
    Passez dans les capitales. Ouest africaines et publiez les villas cousues et domaines que ces trafiquants du mnla se sont offerts à nouakchott pour vous rendre compte de leur cynisme.

  3. Ama13

    Il faut ajouter les propos clairs de Bazoum (ministre nigérien): le MNLA ne représente les touaregs du Mali. Il y a aujourd’hui plus de mille combattants touaregs qui ont accepté resté dans les rangs de l’armée malienne.

    Ils vous parleront de large autonomie: la région de Kidal a bénéficie d’un status parculier de 1991 à 2012, Les collectivités qui ont été crées sont prises en charges dans les projets et programmes de développement. Je vous donne un exemple: la commune d’Essouk dont les impôts et taxes annuels ne valent 2 000 000 fcfa a bénéficié de 50 000 000 fCFA pour les points et le mobiliers scolaires.

    Ce sont des fénéants comme l’on déjà les internautes, ils ne veulent pas travailler.
    Tous ceux qui ont pris les armes doivent être désarmé avant d’engager toute négociation.

    Après tout: LE MALI

  4. Koumba Sacko

    Nous disons que le soit disant problème touareg est 1histoire fabriquée depuis fort longtemps par 1petit groupe de touaregs issus des mêmes familles C’est en fait la mafia touareg

    Nous disons ce sont des gens qui n’ont jamais qui ne veulent pas et qui ne voudront point travailler à la sueur de leur font
    Nous disons ils veulent 1territoire pour s’adonner aux trafics de la drogue des armes aux proxénétismes et vivre des ristournes des bases militaires pour les missiles de moyenne et longue portée de l’exploitation du gaz du pétrole de l’uranium de la zone revendiquée qu’ils auraient cédé à certains pays

    Nous disons que ces pays avec lesquels cette mafia touareg sont en deal feront tout pour avoir gain de cause

    Nous disons que tous ces pays savent que ces criminels ne constituent qu’1 groupe minoritaire des touaregs maliens travailleurs et qu’il n’y a point 1discrimination touareg au Mali

    Nous disons que tout le monde sait partout sur cette des humains ainsi que ces criminels de MNLA et Ansar Edine que les touaregs n’ont point été ne sont point et ne seront pas les 1ers occupants de la zone revendiquée en sommes ils ne sont pas les autochtones mais en bons « mafiosi » ils veulent par force avoir ce territoire

    Nous disons plein de touaregs vivent au centre au sud à l’ouest à l’est au nord du Mali tranquillement en parfaite harmonie avec les autres ethnies

    Nous disons il revient donc aux maliens et maliennes honnêtes fiers aimants leur Mali de mettre hors d’état de nuire ces criminels comme cela se passe partout ailleurs dans le monde

  5. andre samake

    Le MNLA n’est qu’une sorte de « machin à l’eau tiède » créé de toute pièce par des eternels insatisfaits qui veulent avoir la vie très facile sans suer.