Editorial : Attaque débile de GAO, le ver est toujours dans le fruit

3

A quoi servent la MINUSMA et Barkhane ? Apres l’attaque du MOC à GAO, c’est la question que l’on se pose.  Pourquoi ce jour-là les deux BDRM  de la MINUSMA qui assuraient la sécurité à l’entrée du camp étaient-ils absents ? Quelle coïncidence aussi de constater que ce jour-là, aucun élément de la MINUSMA ni de Barkhane n’était sur les lieux contrairement aux habitudes. Et pourtant l’alerte devrait être à son comble, parce que sur les véhicules qui avaient quitté Kidal pour Gao, un manquait à l’arrivée. Cette attaque à l’allure de règlement de compte confirme malheureusement bien que le ver est toujours dans le fruit. Le ver est dans l’accord d’Alger. Qu’on se le dise une fois pour toute, cet accord bancal n’apportera pas la paix au Mali. Et l’un de ses gros vers est l’institutionnalisation des patrouilles mixtes. On ne peut pas mettre dans le même panier le chat et la souris pour aller chasser. C’est une cohabitation impossible et une insulte à l’esprit du 20 Janvier, tel que voulu par le père de la Nation. A moins d’un abandon volontaire de souveraineté de la part du Mali sur ses régions nord, les forces armées et de sécurité, seules détentrices de la force publique, ne peuvent stationner sur quelque partie du territoire que ce soit aux côtés des groupes armées pour faire des patrouilles mixtes.  Dans un Etat souverain, il ne saurait d’ailleurs y avoir de patrouilles mixtes. Si patrouilles il y a elles ne peuvent être l’œuvre que des forces armées régulières de défense et de sécurité.

 

Le ver est dans la CMA, parce qu’à moins d’avoir une complicité entre ses éléments et les forces d’Al Mourabitoune, qui ont revendiqué l’assaut de GAO, cette attaque n’aurait pu avoir lieu. Le ver est dans la MINUSMA et Barkhane, parce qu’à moins d’une complicité, entre elles et les séparatistes de Kidal, la MINUSMA aurait pu faire éviter l’hécatombe. Elle en a le mandat, les hommes et tous les moyens dissuasifs pour cela. C’est pourquoi on se pose la question aujourd’hui, à quoi servent la MINUSMA et Barkhane ?

 

Trop c’est trop, le Mali doit demander le départ de Barkhane et de la MINUSMA et se préparer à une guerre ouverte pour recouvrer son intégrité. « On ne fait la guerre que pour se débarrasser de la guerre » disait depuis, Jean Jaurès de France. Avec l’échec de l’option politique, la gestion militaire est le dernier rempart de la République. Qu’on périsse tous ou qu’on vive, l’honneur et la dignité de la Partie doivent être rétablis. Les groupes armées ne sont pas plus braves que n’importe quel malien armé. Qu’on institutionnalise le service militaire obligatoire pour tous et qu’on libéralise le port d’arme pour chaque famille responsable  dans ce pays. Sur cette terre martyre, chargée de toutes les  histories du combat de l’émancipation des peuples africains, occupée sans jamais être pacifiée,  tanière des plus braves guerriers, il doit y avoir encore bien des hommes capables de défendre l’honneur et la dignité du Mali. L’hymne du Wassoulou du grand résistant l’Almamy Samory Touré est la pour nous rappeler au devoir.

 

 “Si tu ne peux organiser, diriger et défendre le pays de tes pères, fais appel aux hommes les plus valeureux. Si tu ne peux dire la vérité, en tout lieu et en tout temps, fais appel aux hommes les plus  courageux. Si tu ne peux être impartial, cède le trône aux hommes justes.  Si tu ne peux protéger le fer pour braver l’ennemi, donne ton sabre de guerre aux femmes qui t’indiqueront le chemin de l’honneur. Si tu ne peux exprimer courageusement tes pensées, donne la parole aux griots. Oh Fama ! Le Peuple te fait confiance, il te fait confiance parce que tu incarnes ses vertus ”.

O’BAMBA

dirpub@journalinfosept.com

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. “Qu’on pĂ©risse tous ou qu’on vive, l’honneur et la dignitĂ© de la Partie doivent ĂŞtre rĂ©tablis. Les groupes armĂ©es ne sont pas plus braves que n’importe quel malien armĂ©.”
    Merci O’Bamba, car c’est aussi mon opinion

  2. Mon cher, arrĂŞtons d’indexer les autres et prenons nos responsabilitĂ©s. La MINUSMA et BARKHANE ont toutes deux annoncĂ© qu’il n’y a aucune diffĂ©rence entre la CMA et les Djihadistes, que ce sont les mĂŞmes Ă©lĂ©ments de part et d’autre. Ce n’est pas la France, l’ONU ou quelle autre institution qui nous dira de ne pas nĂ©gocier avec une minoritĂ©, de faire la guerre mais si elles nous disent que la minoritĂ© alimente le djihadisme, je crois que le message est clair. C’est Ă  nos autoritĂ©s de nous dire comment peut-on faire des patrouilles mixtes avec le MNLA sans le faire avec les Kamikazes ?

    • Monsieur Bamba c’est beau voire mĂŞme poĂ©tique ton article. Tout cela est beau, mais sachons raisons garder. L’heure n’est pas aux rĂ©criminations, Ă  l’indexation de la MINUSMA ou de Barkhane, mais au recueillement

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here