Editorial : Avec Vous !

2 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Chose promise, chose due ! Comme promis, nous voici au rendez-vous en ce 7 janvier 2013, pour un nouveau départ et de nouveaux défis à relever.

Il s’agira pour votre désormais bihebdomadaire « 26 Mars », de renouveler son espoir en un Mali nouveau et prospère pour la construction duquel nous (vos serviteurs) apporterons toute notre énergie : la traque de l’information vraie, la critique objective et la dénonciation constructive.

En somme, nous assumerons avec toute la force que le Tout Puissant nous donnera (le plus longtemps possible, nous l’espérons) notre devoir de VERITE.

Dans ce sens, nous ne serons JAMAIS, à 26 Mars, complice du mensonge, de la corruption ou d’autres formes de bassesses.

Et, en toutes circonstances, nous serons du lot de ceux qui œuvreront à construire et contribuer à faire avancer le BIEN commun et qui nous est le plus cher : le MALI.

C’est pourquoi, en cette année cruciale pour notre pays, nous émettons ce vœu de paix et de bonheur aux uns et aux autres, pour relever les défis qui nous attendent.

Des défis dont le summum est la libération des régions de Tombouctou, Gao et Kidal, l’organisation des élections générales (présidentielles et législatives) dans la paix, la sécurité et la responsabilité.

Nul n’a le droit de faire sombrer notre pays dans le chaos !

Nul ne sera pardonné s’il agissait dans ce sens !

Parce que, nous avons le devoir de préserver le Mali, au nom de ceux qui, après nous, viendront. Et, ils viendront ! Ils sont d’ailleurs déjà là.

Que tous les actes que chacun posera soient mûrement réfléchis, dans ce processus combien laborieux.

Qu’à tout moment, la paix et le bonheur de Tous soient la principale préoccupation de chacun et de Tous !

A vous tous, nos meilleurs vœux pour cette année nouvelle 2013 !

Ensemble pour le Mali, afin que « les champs fleurissent d’espérance et les cœurs vibrent de confiance ».

Bonne et heureuse année à Tous !

 

Boubacar Sankaré

SOURCE:  du   8 jan 2013.    

2 Réactions à Editorial : Avec Vous !

  1. Ntourable

    On dit souvent que comparaison n’est raison, mais dans la plus part des cas elle inspire.
    Le Mali a besoin d’argent, beaucoup d’argent pour non seulement financer la reconquête du Nord de son territoire mais aussi pour financer son développement. C’est précisément a ce moment qu’il est sevré par les bailleurs de la coopération multilatérale et bilatérale.
    Pourtant l’argent dont on a besoin se trouve a la porte de notre main.
    Au moment ou la France et les USA sont entrain de taxer les plus fortunes a un taux plus élevé, pourquoi ne le ferons nous pas avec les miniers, les pétroliers, les Opérateurs de téléphonie a travers une loi des finance pendant une période donnée pour financer nos ambitions.
    l’opinion internationale ne peut rien dire ,car ils ont font la même chose chez eux pour sauver leur économie et en plus ce sont eux qui nous ont coupe les vivres.
    je sera un plaisir pour moi si quelqu’un peut transmettre cette réflexion au gouvernement,particulièrement au ministre des finances

  2. pati

    merci pour cette contribution