Editorial : Eviter les amalgames trompeurs

31

D’entre toutes les solutions privilĂ©giant le dialogue et le langage de la paix, la France privilĂ©gie la voie de la force et veut pousser au pourrissement dans le dossier malien. En dĂ©pit des mises en garde des pays voisins du Mali, rongĂ© au Nord par une rĂ©bellion alliĂ©e aux groupes terroristes d’Aqmi, les responsables français n’en dĂ©mordent pas et veulent aller vers la solution militaire, celle en fait perçue par nombre de pays sahĂ©liens et mĂȘme au sein du Conseil de sĂ©curitĂ© de l’ONU comme Ă©tant la plus mauvaise et un dĂ©tonateur en puissance d’une pĂ©riode d’instabilitĂ© de longue durĂ©e au Sahel.

Le prĂ©sident français l’a une nouvelle fois publiquement dĂ©clarĂ© cette semaine en recevant le SG de l’ONU, lui-mĂȘme bernĂ© par les fausses motivations de paix de Paris qui prĂ©tend seulement combattre le terrorisme. Et, sous couvert de pacification du nord du Mali, la France n’a d’autres objectifs que de sĂ©curiser cette large bande sahĂ©lo-saharienne autant pour exploiter les riches gisements d’uranium du Niger que pour libĂ©rer ses otages, aux mains d’Aqmi. Cette vision Ă©triquĂ©e des nouvelles donnes gĂ©opolitiques dans la rĂ©gion a dĂ©jĂ  conduit la France Ă  prendre la tĂȘte de file des pays occidentaux qui ont guerroyĂ© pour Ă©liminer Maamar Kadhafi, l’Ă©tablissement de la dĂ©mocratie en Libye n’Ă©tant qu’un simple alibi pour les puissances militaires qui ont dĂ©jĂ  rĂ©duit Ă  nĂ©ant l’Irak, devenu un simple puits pĂ©trolier. La suite de cet interventionnisme guerrier, les Libyens sont en train de la vivre : instabilitĂ© politique, guerre civile larvĂ©e, avenir incertain, poussĂ©e des groupes armĂ©s de tous acabits.

Les appels au calme de l’AlgĂ©rie, qui s’investit dans le rapprochement des points de vue des diffĂ©rentes parties maliennes afin de ramener le calme, l’ordre et la sĂ©rĂ©nitĂ© au nord du Mali, sont ainsi chahutĂ©s par les vellĂ©itĂ©s belliqueuses de la France qui a tout fait pour la mise en place d’une force militaire rĂ©gionale, africaine, qui attend d’ĂȘtre dĂ©ployĂ©e au Nord-Mali avec comme mission de chasser les groupes terroristes qui l’infestent. Cet aventurisme français qui ne tient nullement compte des intĂ©rĂȘts des pays de la rĂ©gion est une nouvelle fois Ă©talĂ© sur la place publique, avec une pression sur le SG et le Conseil de sĂ©curitĂ© de l’ONU pour qu’ils donnent leur feu vert Ă  une intervention au Nord-Mali. Pour l’AlgĂ©rie, par contre, il est clair que le dialogue comme solution ”civilisĂ©e” pour rĂ©concilier les Maliens entre eux est la seule issue possible pour mettre un terme Ă  la situation dangereuse et chaotique au nord du pays.

POUR AUTANT, CETTE POSITION DE L’ALGÉRIE, VITE DÉNATURÉE ET SORTIE DE SON CONTEXTE PAR CERTAINS ANALYSTES EUROPÉENS ET AUTRES CHANCELLERIES EUROPÉENNES, RESTE PAR AILLEURS FERME PAR RAPPORT A L’INTENSIFICATION DE LA LUTTE CONTRE LE TERRORISME. LA MISE AU POINT, EN QUELQUE SORTE, DU PORTE-PAROLE DU MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES EST ON NE PEUT PLUS EXPLICITE : ALGER UTILISERA TOUS LES MOYENS POSSIBLES POUR ERADIQUER LE TERRORISME ET LES TRAFIQUANTS DE DROGUE AU NORD DU MALI, Y COMPRIS LA FORCE. LÀ-DESSUS, AUCUN DOUTE, L’ALGÉRIE RESTE FERME ET INFLEXIBLE SUR L’URGENCE DE L’ÉRADICATION DU TERRORISME ET DES GROUPES TERRORISTES QUI ONT PRIS EN OTAGE UNE PARTIE DE LA POPULATION MALIENNE. MAIS, À L’OPPOSÉ, ELLE EXPLOITERA ET ENCOURAGERA TOUTES LES VOIES DE DIALOGUE POUR RÉSOUDRE PACIFIQUEMENT CETTE CRISE AU MIEUX DES INTÉRÊTS DES PEUPLES DE LA RÉGION, DONT LES MALIENS AVEC TOUTES LEURS COMPOSANTES ETHNIQUES. UNE POSITION SIMPLE QUI TIENT AU FAIT QUE C’EST AUX PAYS DE LA REGION DE RÉSOUDRE PAR EUX-MÊMES ET PAR LA CONCERTATION, SANS INGÉRENCE ÉTRANGÈRE, LES PROBLÈMES DE LA RÉGION.

par Yazid Alilat

Le Quotidien d’Oran, AlgĂ©rie, Ă©dition du 13 octobre 2012

 

PARTAGER

31 COMMENTAIRES

  1. en rĂ©alitĂ© les africains sont au stade de l’Ă©volution juste aprĂšs les singes, il ne faut donc pas leur demander de faire des Etats.

    • c’est curieux cette affaire de singe…
      c’est des blancs qui ont toujours dit ke l’hom descend du singe…

      L’africain dit, dans spiritualitĂ© que l’hom est d’essence divine…

      c’est le blanc ki descend du singe, l’africain est le premier etre humain sur terre. Il est celui ki expĂ©rimentĂ© le contact direct avec le divin…

  2. Ches Algeriens, cessez de prendre parole dans cette crise car vous ne savez meme pas qu’est que vous defendez. Selon vous, ATT etait le maillon faible de la guerre contre le terrorisme. Maintenant au moment ou on veut une solution militarie (comme vous le demandez au moment d’ATT) vous changez encore de tactique. Qu’est ce que vous voulez ? Je suis leader de la region mais je ne veux pas de forces etranges. On ne peut pas manger l’oeuf et avoir le poussin en meme temps. Vous etes contre les imperialistes et ce que vous etes entrain de faire en ce moment au Mali n’est-il pas de l’imperialisme !!! Hitler etait aussi fort mais on connait tous sa fin. Vous etes aujourd’hui plus puissant que le Mali mais demain les forces peuvent changer. Entre voisins essayons de regler les problemes au lieu de chercher toujours a destabiliser.

  3. Le cas Malien (pays agrĂ©ssĂ© par des B**TARDS de terroristes venant de diffrents horizons) n’est pas comparable au cas Lybien (revolte populaire).
    Si on est lĂ  aujourd’hui c’est Ă  cause des accords bidons signĂ©s avec la mĂ©diation de l’AlgĂ©rie. Cette guerre se fera quelque soit la position de l’AlgĂ©rie. Ce n’est pas un problĂšme de rĂ©bellion mais un problĂšme de terrorisme. Pour la lutte contre sa rĂ©bellion,le Mali n’a jamais demandĂ© une force Ă©trangĂšre.

  4. La crise au nord, le fonds de commerce des apprentis dictateurs au Mali

    Tous les maliens se souviennent des communiqués CNRDRE difficilement lus par des soldats de la garnison de Kati, le 22 mars 2012, évoquant la guerre au nord pour justifier la violation flagrante de la constitution malienne du 25/02/2012, avec son cortÚge de pillage organisé de nos administrations, de nos commerces, et des biens privés des citoyens maliens.

    La bande des hors la loi de Kati, ont mĂȘme osĂ© tenter suspendre, notre loi fondamentale, plĂ©biscitĂ©e par le peuple malien pour avoir un espace de libertĂ© et de droit en Afrique.

    Les populations dĂ©sabusĂ©es par les trahisons du rĂ©gime ATT Ă  rĂ©pĂ©tition (mĂ©ga corruption, abandon de l’Ă©cole, chĂŽmage Ă  ciel ouvert, gestion calamiteuse du dossier du nord…), ont Ă©tĂ© lourdement trompĂ©es par des apprentis dictateurs qui ne sont en rĂ©alitĂ© venus que pour confisquer le peu de pouvoir qui reste Ă  Bamako et se faire la poche sans jamais combattre pour le Mali.

    La supercherie est tellement rodĂ©e, qu’elle implique, un richissime astrophysicien de renom (pour ne pas Ă©veiller les soupçons sur la nouvelle “mangecratie” qui commence) et des opportunistes politiques de tout bord Ă  mal de popularitĂ© et Ă  la recherche permanente de gains facile, MP22, Copam, Yerewoloton (pour ne pas Ă©veiller les soupçons sur la nouvelle dictature militaire en essayant de la colorer “politique normale”).

    Mais prĂšs de 7 mois aprĂšs l’attaque contre la dĂ©mocratie malienne arrachĂ©e de haute lutte (bloody saturday march 23 th 1991), les apprentis dictateurs ont filĂ© 2/3 du territoire national aux islamistes sans jamais chercher aprĂšs Ă  le rĂ©cupĂ©rer.

    Les maliens ont au contraire eu droit la pirouette de Kati consistant Ă :

    -CrĂ©er une inopportune querelle intestine dans l’armĂ©e malienne (guerre des bĂ©rets en acculant Ă  la rĂ©volte le rĂ©giment des commandos parachutistes pour ensuite les Ă©liminer physiquement);

    -Tenter de restreindre la libertĂ© de presse et d’opinion en s’attaquant Ă  l’intĂ©gritĂ© physique des journalistes;

    -S’essayer Ă  l’apprenti justicier en s’attaquant aux paisibles citoyens maliens au motif qu’ils ont dĂ©tournĂ© des fonds publics alors qu’eux mĂȘmes, aprĂšs le pillage du 22 mars 2012, s’adonnent nuitamment et en plein jour aux rackets de paisibles maliens Ă  leur “Cheickpoint Charlie” de Kati et environs;

    -S’opposer inutilement Ă  la Cedeao et saper tous ses efforts pour nous aider Ă  recouvrer notre intĂ©gritĂ© territoriale et notre souverainetĂ© qu’ils ont laissĂ©es dans leur fuite Ă©hontĂ©e dans les eaux du Djoliba en le jetant par dessus le pont de Wabaria Ă  Gao;

    Bref tout est fait pour faire durer la crise et se maintenir inutilement au pouvoir dont ils occupent tous les ministĂšres rĂ©galiens (dĂ©fense, sĂ©curitĂ©, administration territoriale, justice et Ă©conomie) tout en ne respectant aucune autre institution de la rĂ©publique du Mali (notamment prĂ©sidence de la rĂ©publique, assemblĂ©e nationale, cour constitutionnelle et cour suprĂȘme).

    La nouvelle pirouette des hors la loi de Kati, Ă  travers leur ministre de l’administration territoriale, le Colonel Sinko Coulibaly, est la suspension de la rĂ©vision des listes Ă©lectorales pouvant permettre aux maliens d’Ă©lire leurs propres dirigeants.

    L’alibi est le mĂȘme qu’au 22 mars, la crise au nord, alors qu’ils sont les seuls Ă  entretenir Ă  l’infini cette crise pour ne plus jamais accorder aux maliens, la libertĂ© qui est la leur de choisir leur propres dirigeants.

    Nos partenaires amĂ©ricains ont vite compris supercherie et travaillent pour le faire Ă©chec dans l’intĂ©rĂȘt supĂ©rieur du Mali.

    La classe politique irradiĂ©e par son irresponsabilitĂ© des vingt derniĂšres annĂ©es (consensus de non sens quand ATT et sa clique conduisaient le pays Ă  l’abĂźme), se regroupe dans le FDR, pour l’essentiel, et tente de recoller les morceaux.

    Avec leur marche rĂ©ussie en faveur d’une intervention militaire Ă©trangĂšre au nord, elle doit sĂ©rieusement se battre pour assurer le suivi adĂ©quat du processus Ă©lectoral au Mali dont rien ne justifie la suspension.

    Le fallacieux prĂ©texte de la crise au nord, est un faux alibi comme il l’a Ă©tĂ© le 22 mars 2012, rien du nord du Mali, ne motive ceux-la mĂȘmes qui depuis mars 2012 veulent mettre le grappin sur notre systĂšme dĂ©mocratique dans leurs apĂ©ros gĂ©ants de Kati.

    Et les apprentis dictateurs qui aiment à dire que le Mali est en guerre, je leur répond que nous sommes plutÎt en fuite et en attente de soutiens étrangers et certainement pas en guerre.

    Nous avons cessĂ© d’ĂȘtre en guerre aprĂšs Aguelhoc et le massacre de nos vaillants soldats, avec en tĂȘte le Capitaine SĂ©kou TraorĂ©, qu’il repose en paix avec tous ses frĂšres d’armes tombĂ©s aux champs d’honneur pour le Mali.

    Un Mali qui doit rester un et indivisible, DÉMOCRATIQUE et puis LAÏC pour tous ceux qui se sont sacrifiĂ©s pour ce pays.

    Le colonelissime Sinko Coulibaly, avatar du cabinet de Kati et Kafougouna bis de cette transition, doit savoir qu’il ne peut en ĂȘtre autrement.

  5. Article lamentable! l’AlgĂ©rie a exportĂ© ses terroristes de façon Ă  avoir la paix sur son territoire. Une nĂ©gociation avec les terroristes, des tortionnaires et des trafiquants de tout gendre est-elle possible? Non! ATT a essayĂ© et on voit le rĂ©sultat tragique. L’AlgĂ©rie a ratĂ© une grande occasion d’ ĂȘtre un pays crĂ©dible et responsable, une vraie puissance rĂ©gionale, sa politique est basse, obscure et irresponsable.

    • que veux tu ,en cas de guerre l’AlgĂ©rie craint de voir les salafistes repasser la frontiĂšre et s’installer Ă  nouveau chez elle !! Alors bien sur qu’elle prone la discussion ! mais discute t’on avec des terroristes ?? discuter de quoi d’ailleurs ? que vous acceptiez la charia au Mali et ils vous premomettrons de ne pas faire sauter de bombes Ă  Bamako ??

  6. ALGER UTILISERA TOUS LES MOYENS POSSIBLES POUR ERADIQUER LE TERRORISME ET LES TRAFIQUANTS DE DROGUE AU NORD DU MALI, Y COMPRIS LA FORCE. LÀ-DESSUS, AUCUN DOUTE, L’ALGÉRIE RESTE FERME ET INFLEXIBLE SUR L’URGENCE DE L’ÉRADICATION DU TERRORISME ET DES GROUPES TERRORISTES QUI ONT PRIS EN OTAGE UNE PARTIE DE LA POPULATION MALIENNE

    Depuis l’indĂ©pendance de notre pays, l’AlgĂ©rie a toujours Ă©tĂ© le pire de nos amis, toujours prete Ă  nous poignardĂ© dans le dos.

    Pour les Algeriens le Nord Mali est une arriĂšre cour dans laquelle ils ont entretenu les crises pour Ă©viter l’implantation du gouvernement malien.

    Les Algériens ont toujours soutenu les Touaregs en leur offrant soutien et bases arriÚres.
    Les AlgĂ©riens qui ont efficacement luttĂ© contre le GSPC puis contre AQMI sur leur territoire, mais n’ont jamais rien tentĂ© contre les implantations d’AQMI au Mali, Ă  quelques kilomĂštes de leur frontiĂšre. Aujourd’hui, les AlgĂ©riens ne font rien contre les mouvements armĂ©s qui ont pris le contrĂŽle du nord de notre pays et surtout ils font tout pour que personne ne tente quelque chose. Le CEMOC n’a jamais rien fait, il n’a Ă©tĂ© crĂ©Ă© que pour contrĂŽler ce que faisait la Maurtitanie, le Niger et le Mali.
    Purquoi éradiquer les trafics de drogue quand les militaires algériens iplantés au sud en profitent pleinement.
    Aujourd’hui, l’AlgĂ©rie rĂ©agit Ă  la volontĂ© de l’UA, de la CEDEAO, des pays occidentaux et de l’ONU d’apporter enfin une rĂ©ponse au dĂ©vĂ©loppement d’un Sahelstan qui dĂ©stabilisera toute l’Afrique du SĂ©gĂ©nal Ă  la Somalie.

    L’AlgĂ©rie n’a jamais rien fait pourquoi le ferait-elle aujourd’hui sauf pour empecher la CI de faire quelque chose.

    Pour ce qui concerne le Mali, cela plus de 6 mois que nos dirigeants discutent, que nos organisations politiques et de la vie civile se rĂ©unissent, palabrent, protestent, organisent des marches et des manifestations voire des concerts…au bilan, quelle efficacitĂ©. Les groupes armĂ©s se renforcent sans cesse.

    Que faire ?
    solution 1 : continuer Ă  palabrer comme on sait si bien le faire en Afrique nord et surtout au Mali.
    solution 2 : agir.

    Le PR Hollande, connait l’histoire de France, il sait que pour reconquerir un pays occupĂ©, il faut combattre quitte Ă  se faire aider par des alliĂ©s.

    Mais au Mali, au delĂ  des discours guerriers rappellant le passĂ© glorieux mais lointain de notre pays, y a t-il un Malien du Sud pret Ă  mourrir pour le Mali inutile…Le cne SANOGO, grand chef de guerre, stratĂšge mondialement reconnu est-il pret Ă  montere l’exemple et Ă  monter au front.

    Un chef de guerre crie Ă  ses hommes : “en avant suivez moi ! ” et non pas : ” en avant, allez-y, je vous vous regarde et je suis avec vous, mais de Bamako.”

    Bon courage au peuple Malien.

  7. Monsieur YAZID ALILAT cŽest préferable que vous aidez vos frÚres Algériens å liberez leurs queue dans les mains des Anges de Printemp Arabe qui sont lŽOTAN.Le GROS HAMECON qui a été jété pour lŽAlgérie,lŽa eu:Le VENDEUR VENDU.
    Mr YAZID pourriez-vous en temp quŽintellectuel me dire avec dignité quŽest ce que le MALI a Fait comme acte nuisible å lŽAlgérie?
    Ne connaissez-vous pas cher frÚre YAZID que le Pétrole que lŽAlgérie exploite est le pétrole Malien?
    Le printemp Arabe a atteind lŽAlgérie dÚs le jour que lŽAlgerie å accorder å la France de laisser passer ces revenants de la Libye avec leurs arsenal militaires pour rentrer dans un pays voisin le Mali.PiÚge Francaise contre lŽAlgérie.
    Bouteflica le prĂ©sident AlgĂ©rien ne voit seulement dans sa RÈVE que son gain pĂ©trolier dans la crise Malienne,mais au contraire cÂŽest bien lÂŽarrivĂ©e en AlgĂ©rie du PRINTEMP ARABE LE PLUS DÉSASTREUX du JAMAIS CONNU.
    Bouteflica doit ,au lieu de montrer ses dents au monde,Útre le premier å etre contre les térroristes dans le Nord du MALI,et Rapidement pour la Survie dŽune Algerie de Démain.
    ChÚre YAZID croyez-vous, qui dites des mots insensés,que votre pays seul par sa force peut régler ce GIGANTESQUE PRINTEMP déja ACTIF? OUI dŽune part si votre pays est le membre fondateur de lŽorganisation.
    Un simple “Pardon”ne calmera pas la douleur dÂŽun pieds amputĂ© ou dÂŽune fille dĂ©viĂšrgĂ©e.
    ChÚre Yazid éssayer å tout prix de bfaire montrer å ce monde que le peuple Algérien nŽest pas dérriÚre leur président dans cette IGNORANCE.
    Parler å tes frÚres Algériens ,il faut laisser les Maliens en Paix.
    Le MALI EST UN PAYS BÉNI.

    • vous ĂȘtes incroyable maliens. 🙄
      monsieur kabajaana. 😯
      le mali a commis un acte plus que nuisible en libĂ©rant des terroristes( condamnĂ©s par la justice algĂ©rienne a mort; par contumace ,pour avoir commis des attentas en AlgĂ©rie). sous pression de la France.ces memes terroristes libĂ©rĂ©s par le mali sont aujourd’hui les chefs du mujao. 👿
      2) explique nous par quel mĂ©canisme le pĂ©trole malien peut ĂȘtre voler par l’AlgĂ©rie.heureusement que hassi messoud se trouve au sud est algĂ©rien loin du sahel.de plus si un pays arrive a vous voler du pĂ©trole sans que vous bouger le q si que vous ĂȘtes vraiment lamentables.
      3)quand a l’arrive du printemps “arabe” en AlgĂ©rie ;sache que les algĂ©riens ne sont pas suiveurs en gĂ©nĂ©ral. encore moins les kabyles 👿 qui sont au contraire prĂ©curseurs de toutes les luttes nord africaines. 😆
      donc ” printemps arabe “pour les kabyles ça sonnent mauvais.
      4)quand a bouteflika croit moi ;moi mĂȘme je souhaite qu’ils dĂ©gagent 👿 le plus vite possible lui et tout son clan.
      mais lui reste 2 ans c’est supportable c’est rien.
      par contre s’ils commis l’erreur d’envoyer des soldats algĂ©riens dans un territoire Ă©tranger la il va payer cache.
      car en AlgĂ©rie; bouteflika na pas le pouvoir de faire ce qu’il lui plaie, il doit composer avec la rĂ©alitĂ© algĂ©rienne.l’AlgĂ©rie ni pas le Congo. 😆
      5)si plutĂŽt aux autres, pays voisins de laisser l’AlgĂ©rie en paix .quand tout va bien chez vous; vos faites ami ami avec la France ,les palais de Marrakech :mrgreen: …et dĂ©s que vous vous retrouvez dans la merde vous appelez l’algerie 👿
      ps.d’aprĂšs wikileaks tout les pays voisin de l’AlgĂ©rie la dĂ©nigres, auprĂšs des diplomates amĂ©ricain.et font tout pour faire plaisir a leur mĂšre patrie la France. :mrgreen:
      le pire est que la majoritĂ© des algĂ©riens sont naĂŻves 😳 , et ils pensent que vous les aimez vous les maliens;voila un lien de discussion entre algĂ©riens et marocains sur les clandestins subsahariens.
      http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=253754
      vous voyez a quel point les algĂ©riens vous dĂ©fendent. 😳

  8. æ”Ÿć±ă€‚ă€‚ă€‚ïŒC’est vraiment lamentable quoi,l’algerie n’est inquiĂšte que pour ses propres intĂ©rĂȘts comme tous les autres d’ailleurs,mais le Mali doit voir avec qui a-t-il les mĂȘmes intĂ©rĂȘts.Chacun vise ses intĂ©rĂȘts,donc si le Mali ne fait pas attention et il ne jouera que le rĂŽle de marionnette.Étant donnĂ© que cet article est Ă©ditĂ© par un journaliste algĂ©rien,donc cela a moins de crĂ©dibilitĂ©.

  9. Secoueons un les dessous et dessus de vaste ettendu de sable et apres mettons nous tous ensemble le securiser. Peut etre UN jour sarko et holla irons se bronzer la bas UN jour et prendre des bains de sable. Qui sait???? 😉 .

  10. je suis tres surpris de l’attitude de l’Algerie qui ne manque pas d’occasion pour tenter de faire avaler aux maliens son plan de sortie de crise basee sur le dialogue et la negociation. L’Algerie a-t-elle oubliee que cette crise que notre pays, le Mali sinon tout le sahara connait est nee de la mauvaise gestion de la crise post electorale en Algerie en 1990 ou le FIS a ete carrement depouillee de sa victoire des urnes. Pourquoi a l’epoque les autorites algeriennes n’ont pas privilegie le dialogue et la negociation. Queleques annees plus tard les elements les plus radicaux du FIS sont entrees dans le maquis avec le GSPC devenu finalement AQMI apres avoir fait allegeance avec le ALQAEDA de Ben Laden. Pourquoi l’Algerie a continuee de les traquer? Ou etaient ces vertus de dialogue et de negiation que l’Algerie tentent de nous imposer?Si la strategie de l’Algerie consiste a cantonner ses terroristes au nord du Mali, elle fait un mauvais choix car le terrorisme est une menace a la paix et a la securite internationale qui tombe sous le coup du chapitre VII des Nations Unies donc elle n’a qu’a faire gaffe.

  11. Dans cette crise malienne le temps perdu et la fameuse mormalite vont creer beaucoup de victimes innoncentes. Il est urgent d’explorer la voie de l’alternative la plus efficace qu’est la guerre.

  12. l’Algerie tire les ficelles au nord Mali
    1)Le but:faire de cette zone un no man’s land.
    2)La raison:selon leur analyse le gisement de petrole au nod Mali serait lie au sien sous terre;et s’il arrivait que le Mali commence son exploitation alors le magot sera « partage ».
    Alors la zone etant un no man’s land le mago sera a eux seuls.
    3)La preuve recenment les hotages du consulat d’Alger a Gao etait un montage avec le s islamistes qui ont alors la benediction d’Alger.
    4)Les hotages francais ont d’ailleurs ete dans leur plan initial (mnla ancardine aqmi et mujoa) connaissant l’opinion Francaise contrairement aux Americains et Russes qui ne negocient pas avec les preneurs d’hotages,voulant ainsi contraindre la France a ne pouvoir agir au conseil de securite ou unilaterement.
    5)Recenment la soit disant execution d’un membre du consul d’Alger etait un montage ,l’affaire s’est d’ailleurs etouffee apres.

    6)Et le comble est que :ancardine et le mnla ne savent pas qu’ils sont manipules car cette zone dans le plan d’Alger doit rester un no man’ land.
    De toute facon c’est au peuple Malien de se lever pour son territoire.

  13. l’Algerie tire les ficelles au nord Mali
    1)Le but:faire de cette zone un no man’s land.
    2)La raison:selon leur analyse le gisement de petrole au nod Mali serait lie au sien sous terre;et s’il arrivait que le Mali commence son exploitation alors le magot sera « partage ».
    Alors la zone etant un no man’s land le mago sera a eux seuls.
    3)La preuve recenment les hotages du consulat d’Alger a Gao etait un montage avec le s islamistes qui ont alors la benediction d’Alger.
    4)Les hotages francais ont d’ailleurs ete dans leur plan initial (mnla ancardine aqmi et mujoa) connaissant l’opinion Francaise contrairement aux Americains et Russes qui ne negocient pas avec les preneurs d’hotages,voulant ainsi contraindre la France a ne pouvoir agir au conseil de securite ou unilaterement.
    5)Recenment la soit disant execution d’un membre du consul d’Alger etait un montage ,l’affaire s’est d’ailleurs etouffee apres.

    6)Et le comble est que :ancardine et le mnla ne savent pas qu’ils sont manipules car cette zone dans le plan d’Alger doit rester un no man’ land.
    De toute facon c’est au peuple Malien de se lever pour son territoire.
    👿

  14. On ne veut plus entendre de l’Algerie. La situation ne pourra plus etre pire qu’elle est presentement pour le Mali… y en a marre de la lachete malienne. S’il ya une consequence cest l’Algerie qui l’a provoquee en abusant le Mali… mais cela ne pouvait trop durer. La seule chose que l’Alger pourra desormais faire cest de cooperer avec la France, le Mali et la CEDEAO ou par contre d’essayer de les saboter en jouant des coups bas (terrorisme) dans le but de faire echec a leur intervention et cela finira par la destruction de l’armee algerienne. Quand on s’engage dans la mafia on ne sait jamais la limite de ses consequences… ce n’est pas Kadhafi qui dira le contraire… cest bien le moment oĂč l’ on se croit bien en maitrise de chose que la calamitĂ© tombe.
    Tout dependra du Gouvernment malien: Soit il est determine a liberer son pays (comme tout pays digne de ce nom ferait) ou soit il est prĂȘt a satisfaire l’Algerie avec une consequence incalculable sur l’avenir du Mali. Cest le moment le plus decisif de l’histoire de notre pays. Cest ici que le Mali s’affranchira ou se vendra pour de bon. Ceux qui comprennent les enjeux actuels savent bien de quoi je parle.

    A bon entenduer.

    • moi si j’étais a la place des dirigeants algĂ©riens en lisant les commentaires des soit disant maliens sur ce site .
      j’aurais une haine envers ces soit disant maliens ingrats,inconscients.et je ferais tout pour vous pourrir la vie. 👿

  15. Cheick Modibo Diarra ”L’ALGERIE ne doit pas se sentir obliger d’intervenir militairement au nord du mali ou de s’impliquer dans la rĂ©solution de cette crise, le mali ne lui demande rien””.

  16. popopopopopoo Mais est-ce ce jourlaiste lĂ  vit sur la mĂȘme terre que nous ?Il doit ĂȘtre interner,il faut l’amener chez Dr KOUMARE Ă  POINT G.Imbecile sans domicile fixe .Non c’est pas lui , c’est la faute Ă  MALIWEB.”BASSABO”

  17. LETTRE A VOUS SƒURS ET FRERES DES PAYS DU MONDE, SOLIDAIRES ET EPRIS DE PAIX ET DE JUSTICE
    Par la présente, je voudrais vous rappeler que le Mali est malade et alité, presque sans assistance ; en tous cas pas à la hauteur de mes attentes. Les médicaments prescrits, qui ne sont disponibles essentiellement que dans les pharmacies CEDEAO, UA, OTAN et ONU, tardent à venir. Or le cas échéant, le malade risque des complications trÚs graves voire fatales.
    DĂ©jĂ , la « dĂ©capitation du pays » (fuite d’Amadou Toumani TOURE) a mis Ă  rude Ă©preuve un Etat qui avait du reste de la peine Ă  assurer convenablement son propre fonctionnement rĂ©gulier sans l’appui des Partenaires au DĂ©veloppement tant les maux Ă©taient trop nombreux.
    ATT en dĂ©gringolant les marches de la colline de Koulouba (lieu d’implantation du Palais prĂ©sidentiel) nuitamment sans la moindre possibilitĂ© de donner au revoir Ă  son « Peuple de consensus » mettait en exergue les limites d’un systĂšme politique sans opposition crĂ©dible et axĂ© sur un unanimisme trompeur, malhonnĂȘte et suicidaire.
    La prise Ă©phĂ©mĂšre du pouvoir par des soldats corrobore cette gestion artisanale et le dĂ©litement de l’Etat malien, gĂ©rĂ© par un homme comparĂ© Ă  un dĂ©miurge par des griots et assimilĂ©s. Cette iconographie consacrĂ©e Ă  l’Ascension d’un Ex-putschiste PrĂ©sident a naturellement occasionnĂ© la gestion paternaliste du pouvoir tout en entraĂźnant l’unilatĂ©ralisme inĂ©dit en l’absence d’une opposition digne. C’est ainsi que des accords irrĂ©flĂ©chis et de traĂźtrise ont Ă©tĂ© signĂ©s en catimini avec les rebelles il y a des lustres (Alpha Oumar KONARE et ATT). En effet, il y a eu une politique de discrimination positive sans prĂ©cĂ©dent en faveur des rĂ©gions du Nord (surtout les Tamasheq) au dĂ©triment des autres RĂ©gions du pays et la mise en Ɠuvre prĂ©cipitĂ©e de la dĂ©centralisation alors que le pays n’y Ă©tait pas prĂ©parĂ©. Ce cafouillage a Ă©tĂ© mis Ă  profit par les caciques de la rĂ©bellion pour se renforcer. D’ailleurs, ils ont pu convaincre Alpha et ATT aprĂšs leur intĂ©gration Ă  ĂȘtre affectĂ©s dans le Nord. En dĂ©pit des renseignements des services en charge de la sĂ©curitĂ© d’Etat, ATT se mĂȘlait de tout ; mĂȘme de la mutation du Caporal. Et chaque fois que les rapports de force leur Ă©taient favorables, les rebelles n’ont pas hĂ©sitĂ© Ă  poser des actes de sĂ©dition comme le massacre des militaires sous-Ă©quipĂ©s Ă  Tombouctou, Ă  Gao, Ă  AbeĂŻbara, Ă  TinzaouatĂšne
 ; militaires enfouis en terre sans dignitĂ© et sans honneur parfois mĂȘme exhumĂ©s par des intempĂ©ries comme si on s’était dĂ©barrassĂ© du « cadavre » d’un mauvais animal de compagnie. Quelle ingratitude des premiers responsables de ce pays Ă  l’endroit de ceux qui ont choisi comme vocation le mĂ©tier des armes pour dĂ©fendre la nation. Et les auteurs de ces crimes Ă©taient promus au dĂ©triment des militaires mutilĂ©s et au grand dam du sacrifice ultime consentis par les soldats assassinĂ©s sur le champ de l’honneur, comme si il y avait « une prime du crime accompli ». Pouvez-vous comptez sur une armĂ©e pareille ayant le moral au talon ? Certainement pas. Mais, l’armĂ©e en dĂ©pit de cette irresponsabilitĂ© au sommet de l’Etat Ă  continuer Ă  faire preuve de bravoure, Ă  se sacrifier davantage pour le pays. Mais un militaire affamĂ©, sans munition ou avec des munitions avariĂ©es et dotĂ© de matĂ©riel surannĂ© ne peut pas faire face Ă  tes terroristes surarmĂ©s et bĂ©nĂ©ficiant de complicitĂ©s extraordinaires tant Ă  l’intĂ©rieur qu’à l’extĂ©rieur. Pour avoir Ă©tĂ© tĂ©moin oculaire, je peux dire sans risque de me tromper que l’armĂ©e du Mali est brave et patriote, engagĂ©e et responsable. Seulement avec la fĂ©lonie au sommet de l’Etat, « personne ne pouvait remplir un sac trouĂ© ».
    Ces mouvements tamasheq qui n’ont jamais dĂ©posĂ© les armes malgrĂ© les accords signĂ©s se sont regroupĂ©s grosso modo dans une alliance contre nature. Iyad AG HALY, tamasheq irrĂ©dentiste, fin calculateur, ancien rebelle, ancien diplomate du Mali en Arabie –Saoudite oĂč il a Ă©tĂ© dĂ©clarĂ© persona non gratta pour connexion avec le rĂ©seau terroriste international, pour des raisons de leadership, a crĂ©Ă© le sulfureux Aneçardine dans l’optique du retour Ă  l’ordre fĂ©odal : la suprĂ©matie de la fraction Ifoghas Ă  laquelle il appartient. Aussi « le nom Aneçardine » visait aussi Ă  crĂ©er une confusion terrible Ă  Bamako et dans le reste du pays avec Aneçardine du prĂȘcheur Cheick ChĂ©rif Ousmane Madane HAÏDARAB. Heureusement que le Peuple a compris en dĂ©pit de l’équivoque savamment crĂ©Ă©e par la presse internationale Suite Ă  leur derniĂšre rĂ©bellion, l’Etat malien avait utilisĂ© la politique de la division et Ă©tait parvenu Ă  propulser d’autres Tamasheq que les Ifoghas considĂšrent comme des hommes de seconde zone. C’est pourquoi presque tous les cadres Ifoghas de loin ou de prĂšs soutiennent le terrorisme appelĂ© injustement rĂ©bellion. Je veux faire allusion aux plus connus qui ont eu le courage d’agir de façon ostentatoire comme les dĂ©putĂ©s Alghabas, fils du patriarche Inthalla AG ATTAHER de la grande famille Ifoghas de Kidal, AG BIBI d’AbeĂŻbara et bien d’autres. Les deux groupes Tamasheq MNLA et Ançardine, aprĂšs avoir supputĂ© et trouvĂ© minces leurs chances dans un affrontement armĂ© contre les forces rĂ©guliĂšres de Bamako, ont dĂ©cidĂ© de faire cause commune et de faire appel aux Jihadistes que Iyad a toujours cĂŽtoyĂ© et avec lesquels il a renforcĂ© ses rapports quand il Ă©tait en Poste en Arabie-Saoudite. Ces deux mouvements ne sont pas Ă©tranges aux enlĂšvements d’Occidentaux dans le Sahel et aux paiements de rançons.
    La guerre pouvait alors commencer. C’est cette complicitĂ© opĂ©rationnelle qui explique les tentatives de rapprochement Islamiste-MNLA, relayĂ©e par la presse internationale. Et mĂȘme-lĂ , il fallait ĂȘtre prudent et compter sur les cadres tamasheq acquis Ă  la cause, restĂ©s dans l’armĂ©e et l’administration pour donner des informations et divulguer des secrets d’Etat. C’est pourquoi, des convois en provenance de Bamako ou des renforts militaires de Gao, Tombouctou et Kidal Ă©taient constamment attaquĂ©s. Et ATT dans sa dĂ©marche esseulĂ©e et irresponsable, parfois au mĂ©pris des rapports de bon voisinage, n’a pas su relever les dĂ©fis. Au contraire, il s’en enfonçait chaque jour un peu plus avec la crĂ©ation de nouvelles circonscriptions « ethniques et irrĂ©dentistes » sans consultation prĂ©alable mais pour faire plaisir Ă  quelques hommes.
    Les trois rĂ©gions Ă  savoir Gao, Tombouctou et Kidal sont tombĂ©es avec une armĂ©e dĂ©moralisĂ©e, abandonnĂ©e, vilipendĂ©e et « vendue ». Les agissements de l’armĂ©e malienne sont moins des actes de dĂ©fiance que les manifestations de sa dĂ©structuration et l’injustice qui prĂ©valait en son sein.
    Certains officiers proches du pouvoir d’ATT comme dans tous les rĂ©gimes de corruption avancĂ©e Ă©taient devenus des administrateurs, des financiers, des hommes d’affaires, des diplomates
. dans les endroits de leurs choix alors que les autres, dĂ©shĂ©ritĂ©s Ă©taient balancĂ©s dans la nature sans consultation comme de vils objets et souvent oubliĂ©s. Le soldat recrutĂ© durant ces vingt derniĂšres annĂ©es pas le plus souvent par vocation mais par affinitĂ© et d’autres mĂ©thodes peu orthodoxes Ă©tait livrĂ© Ă  son triste sort. Vous voyez que l’armĂ©e Ă  besoin de soutien: la formation, la rĂ©organisation, le matĂ©riel appropriĂ©, la discipline, la sanction de la faute et la comprĂ©hension de nos sƓurs et frĂšres que vous ĂȘtes. C’est Ă  ce prix que la nouvelle armĂ©e du Mali que je baptiserai la FAMA ( Force ArmĂ©e du Mali) pourra relever le dĂ©fi sans amalgame ; oui sans amalgame car Tamasheq (Touareg) n’est pas Ă©gal Ă  Terroriste et le MNLA n’est pas Ă©gal Ă  Tamasheq encore moins Ă©gal Ă  Aneçardine. Il ya des Tamasheq qui ne sont ni Aneçardine ni MNLA et qui sont pour un Mali uni, indivisible et paisible. C’est pourquoi, quand le MNLA parle d’autodĂ©termination aprĂšs avoir, vers les annĂ©es 90 pratiquement prĂ©cipitĂ© la mise en Ɠuvre de la dĂ©centralisation comme Ă©voquĂ© in limine, pense s’acheminer subtilement vers l’indĂ©pendance dans une contrĂ©e oĂč la majoritĂ© des Tamasheq, des maures, des arabes, les sonrhaĂŻs, les peulhs, les bamabas, oui des bambaras dans le nord depuis des siĂšcles, des Bozo, des Bellas et j’en passe, aspire Ă  un Mali uni, indivisible, fort, prospĂšre et paisible.
    L’appui de la CEDEAO, de la CommunautĂ© Internationale Ă  l’armĂ©e malienne sera indispensable pour Ă©viter des rĂšglements de compte regrettables entre populations chaque fois qu’une ville est reconquise, en d’autres termes pour protĂ©ger la minoritĂ© tamasheq et les quelques-uns qui par peur de se faire tuer ou humilier ont fait allĂ©geance car n’ayant pas parfois oĂč aller. Cette dĂ©marche mettra aussi l’armĂ©e malienne Ă  l’abri de critique infondĂ©e.
    Dans tous les cas au Mali, nous reconnaissons nos erreurs et fautes du passĂ© et du prĂ©sent. Je pense que cela n’est pas une excuse valable pour que la CommunautĂ© Internationale nous tourne le dos. Nous avons aussi droit Ă  la vie et Ă  l’assistance. En Ă©coutant nos pamphlets, vous vous tromperez de combat et nous risquerons de vous poursuivre un jour pour non-assistance Ă  Peuple en danger. Qu’attendez-vous alors pour dĂ©bloquer nos armes et nous aider Ă  dĂ©livrer :
    – Ces femmes battues et violĂ©es ;
    – Ces femmes qui en voulant donner la vie y perdent la leur chaque jour, faute d’agents qualifiĂ©s, de matĂ©riel et de mĂ©dicaments ;
    – Ces femmes enceintes battues et emprisonnĂ©es pour le non port du voile dans un milieu oĂč il fait 50° Ă  l’ombre ;
    – Ces filles violĂ©es et sĂ©questrĂ©es avec des risques de maladies de toutes sortes, des traumas et des grossesses indĂ©sirĂ©es et indĂ©sirables ;
    – Ces filles exposĂ©es Ă  l’excision dans des conditions ignobles ;
    – Ces enfants qui meurent de faim et de malnutrition ;
    – Ces enfants qui meurent faute de soins ;
    – Ces enfants qui ne vont plus Ă  l’école ;
    – Ces filles contraintes de se marier ;
    – Ces enfants contraints Ă  l’exil avec ou sans leurs parents tuĂ©s ;
    – Ces enfants contraints Ă  la corvĂ©e d’eau ;
    – Ces enfants endoctrinĂ©s, droguĂ©s et enrĂŽlĂ©s dans l’armĂ©e du Jihad ou de l’irrĂ©dentisme ;
    – Ces enfants qui errent, pleurent et meurent parfois sans assistance ;
    – Ces bras et pieds coupĂ©s ;
    – Ces mausolĂ©es profanĂ©s et dĂ©truits ;
    – Ces personnes du troisiĂšme Ăąge et les grands malades sans assistance ;
    – Des dizaines de militaires massacrĂ©s en violation de toutes les conventions internationales en prĂ©sence d’enfants, d’élĂšves et la population utilisĂ©s pour filmer et relayer la cĂ©rĂ©monie funeste;
    – Ces archives sĂ©culaires nationales et mondiales emportĂ©es ou brĂ»lĂ©es

    Soyons justes. Quand la sĂ©curitĂ© de l’Occident est menacĂ©e, la CommunautĂ© Internationale s’organise et se mobilise illico presto pour aller traquer le terroriste oĂč qu’il se trouve comme en Afghanistan, en Irak ou au Pakistan. Mais quand la sĂ©curitĂ© de l’Occident n’est pas en jeu directement, ce n’est pas grave ; ça peut attendre et il faut peut-ĂȘtre nĂ©gocier. Le terrorisme, c’est comme du feu dans une usine d’air liquide. Aucune bouteille n’est Ă  l’abri de l’explosion quelque soit la qualitĂ© de la fermeture.
    Nous ne sommes pas des sous-hommes, nous sommes comme tout le monde et nous avons droit Ă  la vie, Ă  la dignitĂ© comme tout peuple. Et d’ailleurs, nous avons apportĂ© notre contribution dans la limite de nos moyens modestes Ă  l’extinction de foyers de tensions en Afrique et en dehors du continent. C’est notre tour et l’assistance ne devrait pas Ă  mon avis faire l’objet de tergiversations. Je salue la CEDEAO de Son Excellence Monsieur Alassane Dramane OUATTARA, PrĂ©sident de la RĂ©publique de CĂŽte d’Ivoire et PrĂ©sident en exercice de la CEDEAO et la France altruiste de Son Excellence Monsieur François HOLLANDE, PrĂ©sident de la RĂ©publique Française, qui par leur sens de responsabilitĂ©, ont soutenu une intervention armĂ©e qui ne veut pas dire extermination d’une ethnie ; ce sont des professionnels qui y seront avec l’armĂ©e du Mali. Autant l’AmĂ©rique et l’OTAN n’ont pas nĂ©gociĂ© avec Oussama BEN LADEN, autant le Mali ne pourra pas nĂ©gocier avec les ramifications de cet islamiste. Sachons surtout que le MNLA est une organisation terroriste tout comme Aneçardine, AQMI et ALQAÏDA.
    Des enjeux gĂ©ostratĂ©giques terribles parfois insoupçonnĂ©s au niveau sous-rĂ©gional et international compliquent aussi la gestion de ce dossier. C’est pourquoi, en cas d’opĂ©rations militaires, il faut absolument le renforcement de la sĂ©curisation des chancelleries, des institutions de la RĂ©publique, des siĂšges des organisations sous-rĂ©gionales et internationales. Sinon la surprise peut-ĂȘtre trĂšs amĂšre ; le Mali n’ayant pas une expertise solide dans la gestion du terrorisme international.
    Pour terminer, je vous demande de ne pas prendre en considĂ©rations nos diatribes du dĂ©sespoir se manifestant parfois par des insultes et manquements graves aux rapports de bon voisinage, aux organisations sous-rĂ©gionales et internationales sans lesquelles le Mali ne vaut pas une brindille. Et sachez surtout que c’est la position d’un groupuscule d’opportunistes en mal de popularitĂ©, tout en opĂ©rant par dĂ©sinformation d’une population majoritairement analphabĂšte et par insanitĂ©s de tous genres, pense que l’occasion est opportune pour s’implanter et s’imposer avec la situation politique actuelle.
    Je sais que vous me comprenez et que ma petite plume parfois acerbe ne vous dĂ©couragera point. C’est Ă  ce prix que moi et bien d’autres Maliennes et Maliens retrouverons la joie de vivre et savourerons Ă  juste raison notre appartenance aux organisations communautaires et internationales.
    Salutations et estime fraternelle.

  18. “C’est aux pays de la rĂ©gion de rĂ©soudre par eux-mĂȘmes par la concertation” mon oeil!plus hypocrites que ces algĂ©riens tu meurs, wallahi! quant ATT Ă©tait lĂ  que disiez-vous: fermetĂ©, fermetĂ©, force. Vous avez mĂȘme appelĂ© votre ambassadeur pour notre mollesse. Aujourdhui vous voulez qu’on discute avec Ansardine, c’est pas Ansardine qui a amputĂ© Ă  Tombouctou, lapidĂ© Ă  Aguelhoc? Et portant dans votre logique on ne discute jamais avec les terroristes, maintenant vous voulez que le Mali et le reste du monde le fassent. Aujourdhui l’ONU a decider, ce que vous redutez le plus va arriver, les forces internationales seront bien au nord du Mali pour demasquer votre turpitudes. Bataraden, djanfantchi nounou!!!

    • LĂ  je suis d’accord avec toi!! Il n’y a pas plus faux-cu-l qu’un algĂ©rien, il rigole avec toi si tu lui tournes le dos il te poignarde!!!

      • tu parle de quel algerien :mrgreen: .de l’est ,de l’ouest 😉 ,du centre 🙄 du sud est 😛 , du sud ouest 😀 , des arabes 🙄 ,des chaouis :mrgreen: des kabyles :mrgreen: 😆 😈 8) .les algĂ©riens sont diffĂ©rents.

  19. Non seulement Alger n’a jamais rien fait contre AQMI au Mali mais les gens d’AQMI se ravitaillent en vivres, carburants et autres en AlgĂ©rie. Cet article est un tissu de mesonges!

    • Le problĂšme, c’est NOUS MEME n’avons rien fait contre AQMI, alors qu’ils Ă©taient depuis 10 ans sur NOTRE PROPRE territoire!!!!!!!!

      Quand l’algĂ©rie avait chez elles les barbus, elle les a traquĂ© et exterminĂ© pendant 10 ans, jusqu’Ă  ce qu’ils viennent se rĂ©fugier chez nous!!! Et nous les avons laissĂ© s’installer en faisiant ceux qui ne voient pas, qui ne ne savent pas…. QUI est Ă  blĂąmer??? NOUS? ou EUX???

    • c’est ça ouii 🙄 et moi je suis le roi soleil 8) .l’AlgĂ©rie a tellement fait mal a aqmi qu’elle trouver refuge dans le pays qui lui a ouvert les bras sous att. 👿
      heureusement pour vous que l’armĂ©e algĂ©rienne 😈 ne les laissent sortir des montagnes ils sont encercler et bombarder tout les jours si l’AlgĂ©rie laissent les terroristes se balader librement :mrgreen: comme il a fait att a son epoque c’est Bamako qui sera envahie :mrgreen:

  20. Monsieur le journaliste, si vous avez rien Ă  dire taisez-vous s’il vous plaĂźt. ce drame que vit les maliens en gĂ©nĂ©ral et ceux du nord en particulier est la faute de l’ALGERIE ET ELLE SEULE assumez vous.
    Notre premier ministre, a Ă©tĂ© trĂšs clair envers vers Ă©missaire retardataire: “L’ALGERIE ne doit pas se sentir obliger d’intervenir au nord du mali ou de s’impliquer dans la rĂ©solution de cette crise, le malien ne lui demande rien maintenant”.
    Donc tirez toutes les conclusions de cette déclaration et terrez-vous dans votre pays, cette crise sera résolue sans vous.
    Votre tour arrivera bientĂŽt et le monde entier sera temoin de ce qu’adviendra votre pays Ă  l’issue de cette invasion.
    A bon entendeur salut! :mrgreen:

Comments are closed.