Editorial : la guerre juste à huis clos d’un président ….« juste » normal

5 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

La guerre de libération du Mali engagée par la vaillante armée malienne pour redorer son blason et laver son honneur bafoué à Aghél-Hoc doit être néanmoins gagnée par la France.

La France, ancienne puissance colonisatrice, agent financier de toutes les économies en déliquescence des anciennes colonies, Etat parrain avisé des élites dirigeantes exerçant des pouvoirs corrompus au Mali, acceptables au Sénégal, sanguinaires au Burkina, au Tchad, en Centrafrique et aux deux Congo, des pouvoirs illégitimes au Gabon, au Togo, en Guinée et en Côte d’Ivoire, moribonds au Bénin et au Niger, ne doit pas s’engager dans une guerre dans cet espace géographique sans être sûre de la gagner haut la main, proprement s’il le faut et sans  contestation possible. Mais la France du Présent Normal Hollande se veut pudique, transparente, juste et ….normale quoi.

Cette France-là voulait inaugurer une ère nouvelle de liberté, d’indépendance, de non alignement, de promotion de l’autodétermination des peuples invités à disposer d’eux-mêmes. Cette France-là est à l’image de son Président Normal parce que formaté aux idéaux de respect, de paix, de considération, qui bannit la violence et la guerre. Un Président humain, honnête et sincère qui avait fait du retour des soldats envoyés en Afghanistan, un point d’honneur et de principe. Ce Président qui se veut normal parce que juste avait tenu à féliciter le Sénégal et à l’encourager pour ses efforts et réussites en matière de démocratie et des libertés, mais n’a pas hésité à rappeler à l’ordre et à se fâcher contre le Président Kabila pour sa frilosité démocratique et son peu d’attachement aux droits humains.

A ce Président juste, les terroristes, non contents de détenir six de ses  compatriotes en otage, ont commis la maladresse supposée de le provoquer en essayant, nous dit-on, d’occuper le 1/3 restant du territoire malien. Alors le Président Hollande a dû s’asseoir sur ses principes et croyances plusieurs fois réaffirmés, pour se faire respecter tout en secourant un Etat et un peuple en détresse, surtout que c’est le Président de cet Etat malien, en l’occurrence M. Dioncounda Traoré qui l’a appelé officiellement en aide.

Non seulement il a les arguments moraux et de droit pour justifier « sa guerre », mais il a l’occasion de donner une fessée inoubliable aux terroristes qui l’ont défié sans raison. Mais le Président Normal  cherche à faire d’une pierre incandescente entre ses mains blanches et douces plusieurs coups de maître en corrigeant les terroristes, en faisant faire et gagner la guerre par ses militaires tout en déplorant le moins de pertes humaines dans leurs rangs et chez les populations civiles, les dissimuler formellement le cas échéant. Cela suppose donc des combats loin des caméras et des micros des journalistes qui s’époumonent à parler, depuis le début et à travers les médias internationaux, d’une guerre dont ils ne savent rien et autour de laquelle les officiers maliens sont tenus de ne pas communiquer s’ils veulent sauver leur peau. Même le déploiement des forces africaines sera retardé en vue d’un tri minutieux des profils des combattants pour éviter des fuites à partir du front. L’essentiel pour l’écrasante majorité des maliens qui applaudissent de soulagement et d’espoir étant de libèrer leurs territoires trop longtemps occupés par des voyous et des criminels. Cette guerre est tellement juste et populaire qu’elle peut être menée à huis clos.

 

Aliou Badara Diarra

 

SOURCE:  du   18 jan 2013.    

5 Réactions à Editorial : la guerre juste à huis clos d’un président ….« juste » normal

  1. la paix

    JUSTICEQUITE,ON A UNE VAILLANTE AAAAARMEE,QUI A 50 ANS D’EXISTENCE NOUS A PROTEGÉ DES PREDATAIRES ET REMPORTÉ DES VICTOIRES,COMME TTE ARMEE,IL YA DES MOMENTS DE GLOIRES ET DE GALERES ,MALGRE CEL NOUS SOUTENONNS NOTRE ARMEE.COMME LA FRANCE EN 44,USA EN VIETNAM,LA RUSSIE EN AFGANISTAN.OUI NOUS AVONS UNE ARMEE,AVEC 15000000 DE MALIENS ENROLÉS.QUE DIEU BENISSE LE MALI :twisted: :twisted: :twisted:

  2. dibi

    Oui, avec de tels satrapes, l’Afrique ne peut rentrer dans l’histoire; et c’est d’eux dont parle le discours de Dakar de Sarkozy qui connait bien ces bandes de nègro-maçons et d’élites pourries qui ont rendu les indépendances africaines vaines et criminelles contre tout patriotisme.
    Ces lobotomisés politiques et prédateurs efficaces ont saccagé les Etats, la société, pillé les institutions et débilité les masses.
    Suivez le lien et vous comprendrez ce coute plus de 30 ans de régime néocolonial au Mali et à l’Afrique aux mains de tous ces nègres couchés du pré carré français ; je veux dire Compaoré, Ouattara, ATT, Yadéma, B. Yayi…et leurs héritiers politiques Dioncounda et autres à Bamako ou ailleurs.
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=PkFBjBqWzAc
    Bien protégés contre leur peuple par l’ordre impérialiste, leur garde prétorienne en plus des barbouzes de la coloniale, pour tous ces criminels, la charia wahhabite et l’Etat failli restent le dernier de leurs soucis.

  3. dibi

    On a mal à l’Afrique, au Mali en lisant certains messages. Ah les nègres couchés! Débilités par des dizaines d’années de régime néocolonial criminel et prédateur. Les Libyens aussi disaient, vive Sarkozy et merci la France, quand les barbouzes de l’Otan dézinguaient leur pays et assassinaient Kadhafi accusé de tous les maux. On a vu le même scénario avec certains Ivoiriens acquis au tandem criminel Ouattara-Soro. Rien que des esclaves célébrant sans dignité leurs maîtres dans un rituel à vomir! C’est dire que les Dioncounda et autres héritiers d’ATT se frottent les mains. Les Français pour leurs intérêts donneront les clés du pouvoir d’après massacres aux plus offrants dans la docilité à Bamako ou aux ethno-sécessionnistes Touaregs au Nord en plus de la charia comme c’est le cas aujourd’hui dans certains Etats du Nord Nigéria. Enfin nous sommes encore quelques uns à n’avoir pas oublié que ni l’Occident impérialiste, ni les prédateurs et satrapes nègres ne libèrent jamais les peuples.

  4. justicequity

    Quelle vaillante armée ? Mr le journalistevous êtes tous complices de ce qui a fallit signer la fin du Mali.La réalité c’est que cette armée n’était même pas capable de protéger un KM2 , si vous aviez fait correctement votre travail très peu de maliens se seraient opposés à l’intervention de forces étrangères au lieu de ça vous avez trouvé toutes sortes d’excuses et de prétexte en occultant la réalité que notre armée est probablement l’une des plus faibles du monde et ce n’est sûrement pas à cause de l’équipement mais plutôt sa formation et son organisation, sinon tous nos voisins ont le même niveau d’équipement que nous à l’exception de l’Algérie. Sortez des fantasmes ne vous comportez pas en militant, faites votre travail de journaliste en vous contentant de nous relater en toute objectivité la réalité, aucun journaliste ne nous a mis en garde que tout le Mali pouvait tomber,bien au contraire vous parliez de reconquête du nord. La prochaine fois la France ne sera peut être pas là .