Editorial : Le Marché de dupes

7 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Aujourd’hui, Mnla et Ansar Dine négocient. Pourtant, la plupart de ceux qui sont persuadés, comme, Blaise, qu’il faut les déconnecter des terroristes doivent s’entendre sur les termes. Terroristes, Djihadistes, autonomistes, même si certains sont Maliens, sont-ils vraiment tous prêts à abandonner leur charia et l’indépendance? Questions qui poussent à se demander si l’on n’est pas en train de finaliser un marché de dupes. En tout cas, la médiation et ses partisans sont en train de jubiler, savourant une probable déconnexion. Une chose est sûre, c’est qu’Ansar Dine et le Mnla ont compris que l’évolution des évènements n’est pas à leur avantage.

Les forces nationales et internationales sont en train de réussir à accorder leurs violons. Il faut par ailleurs noter que d’une part, Aqmi et Mujao leur ont confisqué leur autorité sur leur propre terroir et que d’autre part, ils n’ont pas les mêmes possibilités de se mouvoir qu’Aqmi, la nébuleuse, qui, par essence, est un réseau qui se déplace sans laisser de traces. Ben Laden avait pu disparaitre du radar des Américains et s’installer au Pakistan pendant 10 ans. Cette caractéristique n’étant pas forcément celle d’Ansar Dine et du Mnla, puisqu’ils ont leur base sur le terroir malien et qu’ils sont par ailleurs détectables par les déplacés. Ils ont donc tout à fait raison de ne pas attendre dans le sahel et le désert maliens que les bombes leur tombent sur la tête. D’autant plus que l’Armée malienne a décidé d’être au-devant. Or, ceux qui ont perpétré les crimes à Aguel Hok savent à quoi s’en tenir. Toutefois, il faut réellement savoir aujourd’hui qui déconnecte-t-on de qui ? Aqmi, Mujao, Boko haram et autres ne regorgent-ils pas en leur sein des Maliens ? Ce serait vraiment passer un marché de dupes que de ne pas le reconnaître. Même si cela consiste à les affaiblir… en les divisant.

                            Baba Dembélé

SOURCE:  du   7 nov 2012.    

7 Réactions à Editorial : Le Marché de dupes

  1. Le Muet

    Dans tout ça, où est le Maréchal Pétain …..de Kati? Pauvre Maliiii !

  2. brahim ould mohamed

    Une mauvaise négociation,est toujours bénéfique qu´une bonne guerre.Afin de pouvoir epargner les vies humaines,autant dialoguer avec le diable,mis á part les terroristes,qui n´ont ensangranté non seulement le mali,mais aussi tous les pays du sahel.Cette guerre que nul ne peut vouloir est pourtant necessaire.Car c´est d´un affront qu´il s´agit.Des bandits de toute part,qui viennent amputer un pays souverrain d´une partie de son territoire.Mes compatriotes mauritaniens qui font partie de cette mafia khawarij,devraient-être sans autre forme de proces éxécuter.Souvent dans l´islam on nous taxe d´atteinte aux droits de l´homme,quant nous rendons justice.Soyez convaincu que le musulman pratiquant que je suis,je me permettrai la lourde responsabilité jurisprudencielle de confirmer que ces bandits ne font que le contraire de ce que dit notre sainte religion.Ayons fé en dieu,ils payeront de leur sale vie

  3. nonalinertie

    Comment IYAD qui est un djihadiste convaincu veut négocier maintenant ? A l’approche de la mort ? Au paradis l’attendent des vierges d’une beauté inimaginable (90, 40000 ou 400000, ça varie selon les prêcheurs), des vaisselles dorées et argentées, des plats exquis. Il parait, selon divers prêcheurs, qu’il suffit de penser à un plaisir pour mourir d’extase et ressusciter immédiatement. Que du bonheur, que du bonheur, que du bonheur, encore du bonheur, tout le temps, sans discontinuer, sans jamais s’ennuyer…

  4. fassogloma

    Que chacun s’apprete pour l’achèvement de la rev de 91. en un bon entendeur salut !
    Ignorer les minables qui veulent effacer la RV de 91 de histoire. Les vrais acteurs sont tjrs la. Moussa et son gendre n’ont qu’a se dtrompé.

  5. nonalinertie

    Pourquoi ne pas négocier aussi avec les tueurs en série ? Avec les violeurs incorrigibles au lieu de les castrer chimiquement ? On capitule face à un coupeur de route en se faisant proprement rançonner, ou on va chercher la gendarmerie à la première occasion, si une gendarmerie il y a. Sinon négocier avec quelqu’un qui ne cherche qu’à t’humilier, te vexer, te violer voire te tuer à quelque de surréaliste. Parce que la politique du diviser pour régner n’a jamais rien donné jusque là. Personne n’a jamais vu ces criminels se faire réellement la guerre, juste de petites querelles de famille de temps à autre…
    Si Iyad renonce à la charia, que lui reste –il à négocier? La liberté de poursuivre les enlèvements ? Les trafics de drogues, d’armes, de cigarettes ? Ou échapper à la CPI ou à la mort par les djihadistes ou par la CEDEAO ? Lui-même ne sera pas assez fou pour oser demander encore une place au soleil malien…

    • fassogloma

      si l’Etat accepte la negociation avec Iyad, le peuple malien prendra sa responsabilité. Assez assez assez assez…