Editorial : Orgueil injustifié !

1

Bamako vient d’abriter l’atelier d’examen des difficultés et solutions pour une plus grande mobilisation du Fonds mondial de lutte contre le VHI au Mali. Pendant trois jours les maliens et  leur partenaires ont discuté des contraintes liées à la mobilisation du Fonds  avant de recommander des mesures visant à accroitre le taux de décaissement

Le moins qu’on puisse dire, c’est que nombreux ont été les participants qui n’arrivaient pas à contenir leurs pulsions face aux conditions édictées malgré un certain allègement par rapport à un  passé récent.

Celles –ci, c’est-à-dire ces conditions à leurs entendre heurtaient leur orgueil de malien et  les réduisaient  au rang de simples exécutants. Certains préconisaient des allègements dans les procédures  au moment où d’autres à mots couverts arboraient une posture de rébellion sans s’interroger sur les causes qui ont amené les PTF à exiger les dites conditionnalités.

La réponse est toute simple : la mauvaise gestion pour ne pas dire le détournement du fonds mondial a poussé les bailleurs à mettre des garde-fous pour discipliner les gestionnaires, voilà tout.

On pourrait les comprendre si leur orgueil les avait empêchés de puiser dans le patrimoine commun en violation des règles de gestion.

On pourrait les comprendre s’ils étaient parvenus à faire violence sur eux-mêmes en renonçant à la surfacturation, à l’argent facile

On pourrait les comprendre s’ils étaient parvenus à tourner dos aux pourboires

On pourrait les comprendre s’ils s’étaient refusés à donner un autre itinéraire aux fonds mis à leur disposition

On pourrait les comprendre s’ils avaient renoncé aux pompes dérivatives connectées aux  ONG et associations écrans qu’ils utilisaient pour puiser les ressources  publiques à leurs seuls profits.

Leur orgueil se justifierait s’il  les avait empêchés  de surévaluer des résultats a fin d’accéder aux nouveaux financements

Leur orgueil se justifierait s’il les avait invités à la modération dans leur quête permanente du bien matériel

Leur orgueil se justifierait s’il les avait interdits  de procéder à des réceptions de biens et de services en violation des  clauses contractuelles

Leur orgueil se justifierait  s’il les avait permis de sacraliser la chose publique en la respectant ;s’il les avait permis de mettre au-dessus de leur intérêt personnel celui du plus grand nombre

Leur orgueil se justifierait s’il l’avait amené à avoir pitié de ces nombreux malades et les parents affectés par une gestion descentes des ressources allouées

A défaut de toutes ces conditions, ils devraient avoir la sagesse et l’humilité de se taire et accepter les conditions qui somme toute faite ne visent qu’à assoir une bonne gestion des ressources pour l’atteinte des objectifs des différents programmes et projets.

En refusant l’autodiscipline, on court le risque de subir la discipline imposée par d’autres.

La RĂ©daction

PARTAGER

1 commentaire

  1. C'est très simple. La main qui quémande ets toujours en bas. Cela veut dire, que cette main subira toujours l'humeur de celle qui donne. D'ailleurs, ils n'ont pas le choix parcequ'ils défendent les intérêts des malades, du Mali et non le leur.

Comments are closed.