En un mot : Le cas de l’ex-DG de la SE

Dramane_Aliou_Kone
Dramane_Aliou_Kone

Alors que de nouvelles arrestations dans l’affaire des bérets rouges assassinés sont annoncées pour ce vendredi, des interrogations se font jour sur la responsabilité de certains inculpés à l’image de l’ex-directeur général de la Sécurité d’Etat, le général Sidi Alhassane Touré.

 

 

 

Selon des analystes, il devrait bénéficier de circonstances atténuantes sur les conséquences de ses actes. Ils avancent que ses agissements se font sous le sceau de la raison d’Etat et sous la responsabilité directe du président de la République à qui il rend compte exclusivement.

 

De là à évoquer une éventuelle responsabilité du président de la transition dans ce qu’on reproche au général Touré, certains de ses proches n’hésitent point. Cela revient à poser la question d’une nouvelle législation sur les services de renseignement que Me Kassoum Tapo avait soulevée lors de l’affaire Boukary Daou. Il faut espérer que les nouveaux élus de la nation prendront cette nécessité à leur compte. Il en va de la bonne marche de la République.

 

 

DAK

PARTAGER

15 COMMENTAIRES

  1. A LIRE ABSOLUMENT :
    http://journallesphynxmali.com/index.php?option=com_content&view=article&id=622:confidences-et-breves-enigme-du-sphinx-connaissez-vous-ce-monsieur-de-la-federation-malienne-de-football-expert-en-trafic-dinfluence-et-escroc-patente-pour-vous-aider-a-resoudre-lenigme-quelques-indices-il-nest-pas-un-membre-du-comite-executif-enc&catid=3:enquete&Itemid=60
    ……..ce n’est pas fini ….. 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉

  2. Au lieu de rendre compte au Président de la République fusse t il par interim il le rendait lui à SANOGO qui l’avait placé là pour lui servir lui et non l’etat malien;; alors il est et doit etre entendu et écroué , rien à dire c’est la justice qui a prevalu là et aucun lobbyng ne pourra changer cela.

  3. sting

    “,les faits retenus contre lui, donnent matière a réflexion quand au sérieux de cette affaire dites « bérets rouges”

    Quand au SERIEUX de cette affaire… Il s’agit là de 21 assassinés dont on a retrouvé les cadavres, alors par respect pour les familles endeuillées, aies au moins la DECENCE de ne pas parler du “sérieux” de cette affaire! 👿 👿 👿 👿

    Ensuite, tu écris des énormités pathétiques: “-TENTATIVE D’ELIMINER DES ELEMENTS DE PREUVES(tentative)”
    Et oui mon vieux, ne t’en déplaise, la justice punit aussi les TENTATIVES de meurtres, les TENTATIVES de viol, les TENTATIVES de cambriolages, les TENTAVIVES de…. etc, etc, etc…

    “mes chers amis ou est le sérieux dans cette affaires???”
    Mon cher ami, OU EST LE SERIEUX dans ton post de défenseur des assassins! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

    • mon cher ami NFP je ne défend personne et je suis pour une justice équitable et impartiale!!je trouves indécent que quand près d’une centaine de nos soldats sont massacrés a Aguelhok par des assassins connus de tous ,les personnes comme vous ne disent rien!!c’est quand même curieux!!!croyez moi si vous combattiez les criminels d’Aguelhok avec la même énergie que vous déployez dans l’affaire des bérets rouges, justice serait rendue a toute une région a savoir le nord

  4. Maître Kassoum Tapo est le mieux placé pour apprécier le cas du DG de la SE qui l’avait retenu dans ses locaux, contre l’avais des agents chargés de l’interrogatoire. Un juge ne peut retenir un Général sans arguments solides. La jutsice est le seul moyen de stabiliser le pays surtout lorsque les victimes sont des militaires d’élite capables de se venger autrement. Vive le Mali.

    • Je constate curieusement que DAK a une autre préoccupation aujourd’hui que de taper sur notre Prési bien aimé! Es-ce que je me trompe, ou il essaye même de plaider pour un des membres de la junte en L’occurrence Touré? DAK combien tu as eu pour cet article qui t’oblige même à abandonner tes vieux amours.Comme diraient les “coxeurs” “j’ai été témoin de l’opération; donc donne moi ma part de commission” 😆 😆 😆

      • mon cher koron douga au regard des chefs d’inculpations retenues contre les uns et les autres hauts gradés on constate qu’en ce qui concerne le cas spécifique de l’ex directeur de la SE le général sidi Toure,les faits retenus contre lui, donnent matière a réflexion quand au sérieux de cette affaire dites “bérets rouges” sinon dans quelle république peut on mettre un général directeur de services de renseignement sous mandat de debot pour motifs suivants:
        -TENTATIVE D’ELIMINER DES ELEMENTS DE PREUVES(tentative)
        -il AURAIT DEMARCHER L’ACTUEL MINISTRE DE LA DEFENSE POUR INITIER UN PROJET D’AMNESTIE EN FAVEUR DES PUTCHISTES
        mes chers amis ou est le sérieux dans cette affaires???
        mieux encore il est important de rappeler certains faits:
        1- l’actuel ministre de la justice qui est garent du bon déroulement de cette affaire est en même temps l’avocat des bérets rouges
        2-le juge d’instruction yaya karembe en charge de ce dossier a lui aussi collaboré avec le CNRDRE avec tous les avantages du au rôle qu’il a jouer et pire encore il enlever ,ligoter un colonel de l’armée qu’il a ensuite mis dans le coffre de sa voiture de Bougouni jusqu’à Kati chez aya rien que pour gagner l’estime de celui-ci..
        Nous voulons une vraie justice avec des juges intègres et irréprochables!!que ceux qui ont commis des crimes répondent de leurs actes dans le droit mais pas UNE JUSTICE DE VENGENCE; PAS UNE JUSTICE DE CLIENTELISME,PAS DE JUGES CORROMPUS;PAS DE JUGES MOUILLE DANS DES AFFAIRES SOMBRES ET LOUCHES

        • Non Sting; je plaisante quand j’écris ceci”j’ai été témoin de l’opération; donc donne moi ma part de commission ». Je n’ai rien contre le nommé Touré et je ne connais rien du dossier. Cependant je suis étonné que pour une fois DAK soit subitement positif dans cet article! c’est de notoriété publique que ce guignol passe le clair de son temps à pondre des articles autant noirs que ridicules!

  5. Après l’armée des voyous de Kati maintenant l’armée des récompenses inutiles:

    Je ne renie pas la valeur militaire de personne mais je constate qu’un soldat c’est d’abord le sens du service et de l’engagement pour le pays.

    C’est le dévouement pour son pays et la foi aux missions et opérations militaires pour sa défense et sa quiétude qui forgent le soldat et non pas autres choses.

    Ce qui se passe au Mali est révélateur d’un mal profond qui va au delà de Diago, Kati Malibougou et Fanafiè.

    Les charniers, l’atrocité et la cruauté sans nom qui ont proliféré dans notre pays du fait de la soldatesque ivrogne de Kati, posent l’épineux problème de la gestion des militaires du Mali.

    La question charnière est qu’avons-nous fait et que fait-on de notre armée?

    Voilà plus de 45 ans, une institution malienne sans presque contrôle qui broie le budget d’état et ses ressources publiques par plusieurs dizaines de milliards par an et qu’aucune structure de contrôle de l’état n’ose fourrer son nez pour y voir clair dans sa gestion et dans son efficacité.

    Au nom du sacro-saint secret de défense ni les processus de recrutement et de formation, ni les affectations des soldats et leurs fournitures et matériel entre les différentes garnisons et la gestion des carrières ou d’avancement en grade, ni la gestion des fournitures et dotations (carburant, électricité, eau, nourriture…), ni la gestion des équipements militaires ne font l’objet d’un contrôle sérieux ni du ministère de la défense, ni du gouvernement, ni d’une autre institution de la république.

    Nos militaires jouissent d’une confiance aveugle du peuple malien alors qu’ils sont loin d’être “blanc comme neige” dans leurs missions pour le Mali et dans la gestion des ressources qui leur sont confiées pour cela par le Mali.

    J’ai beaucoup dénoncé la pratique d’Alpha, ATT et Dioncounda (qui continue sous IBK) qui consiste à loger allègrement les hauts gradés de cette armée dans nos ministères civils et ambassades pour être “Hauts fonctionnaires de la défense”.

    Sauf que chacun de nous sait qu’il n’y a rien à “défendre” dans ces ministères si ce n’est une distribution gratuite de “salaires et autres avantages” INDÛMENT à des gens qui ont prêté serment pour défendre le Mali.

    Nos militaires surtout officiers qui avancent en grade quand le calendrier change d’année et chaque 22 septembre ou 20 janvier rien que avoir fait plaisir ou être dévoué à une femme ou une maîtresse d’un officier supérieur, ont vite compris que pour avoir son “Na songon” il faut vite oublier le sens du service et l’engagement pour le Mali et se la jouer dans la fourberie, la bassesse, la duperie, la malhonnêteté et le tout toujours dans le complot.

    “Eh alla n’tora djanfala” comme disait un Yamoussa pleurnichard mais bien après un Tiècoro pleurnichard.

    Voilà l’armée malienne d’aujourd’hui en réalité et tant que cela ne change pas, il y aurait toujours des “soldats ratés” qui vont croire qu’un militaire est fait pour faire des coup d’état et violer les lois de son pays rien que pour sortir avec les femmes qu’il veut et collectionner des villas et des vergers sans travailler dignement.

    Beaucoup ne connaissent pas les vergers de Sanogo mais qui ne se souvient pas des vergers de Sekou Ly et de Moussa Traoré?

    Quand j’ai essayé de faire comprendre cela aux maliens dès le 23 mars 2012, c’est à dire le lendemain du coup d’état le plus stupide de l’histoire de l’Afrique, j’ai été dépeint comme un suppôt du régime ATT dont je passais mes journées à dénoncer les tares (les archives existent sur internet et n’importe qui peut les vérifier).

    Sanogo et ses sbires ont été présentés par leurs laudateurs et autres opportunistes de dimanche comme des “sauveurs du Mali” ou des “De Gaulle”.

    Sanogo organisait des actions “humanitaires” dans les garnisons, s’essayait au justicier de la 25ème heure en arrêtant qui il voulait et quand il voulait pour dit-on “Tolérance zéro” contre la corruption alors que lui et ses bidasses fuyards des combats ont fait pire en matière de vol des deniers publics.

    Aujourd’hui lui et ses complices criminels sont pour l’essentiel sous les verrous du juge Karembé.

    Mais pourtant l’armée malienne est loin d’être guérie du mal profond qui a produit des spécimens comme Sanogo, Seyba, Konaré et autres malfrats en tenues militaires.

    -Comment ils sont recrutés?

    -Comment ils sont formés?

    -Qui valide leur formation et selon quels critères?

    -Qui a fixé ces critères et qui les contrôle?

    -Les avancements en grade des militaires sont-ils faits selon les règles strictement militaires et dans l’intérêt supérieur de la nation?

    -Qui gère quoi dans l’armée et qui contrôlent leur gestion?

    -Comment fonctionnent nos garnisons et qui contrôle régulièrement le fonctionnement régulier de nos garnisons et de leurs stocks de matériels et de fournitures?

    -Qui achète quoi dans l’armée et selon quelle règle?

    -Qui contrôle la régularité et la sincérité du processus d’approvisionnement de l’armée?

    -Qu’est-ce qu’il faut pour l’entretien correct du soldat?

    -Et qui contrôle cet entretien correct?

    Voilà mes chers amis un échantillon de questions qui doivent nous aider à restructurer en profondeur un “grand corps malade” qu’est l’armée malienne.

    Au lieu de cela nous assistons à une sordide opération de communication stérile qui nous gratifie chaque jour des cérémonies de décorations et d’autosatisfaction dans l’armée malienne comme pour masquer ses défauts et continuer à tromper le peuple malien.

    Mais le temps est une variable implacable pour les humains.

    Et “souroukoubo mè o mè a bè djè”!

    Wa salam!

    • Nô comment! Kassim, voilà un tableau presque parfait dans un language éloquent et élégant rien à voir avec case saramaya lol. Plus sérieusement, je suis du même avis qu’il faille tout repenser et vite; quitte à copier coller chez les armées étrangères à orthodoxie réputée dans leur façon de faire pouvant servir de source d’inspiration

    • Kassin, on ne plus clair dans cette excellente contribution comme d´hab. Tu viens de decrire exactement les tares de cette armée, du moins ce qui en reste. Je suis sûr que si tes questions sont clarifiées on pourrait rebatir une nouvelle vraie armée avec des hommes du rang, sous-officiers et officiers soucieux seulement du devoir cardinal de la defense de l´integrité du territoire et seulement ca. Mais malheureusement l´armée pullule encore de cancres et le changement ne viendra pas de sitôt.

      • HI!!!”né da farala, n’ga djoli ma bô”! Ce site là est franchement bon à croquer des fois!

    • Là mon cher Kassin tu as presque très bien decrit les 2 cotés de la medaille. Seulement les avoir des anciens dignitaires dont tu parles sont plus que des mythes que de la realité sans nier leurs pages sombres de l’histoire.
      Sacré Kassin, superbe commentaire.

Comments are closed.