En un mot : Le juge Karembé “saboté”

11
Dramane Aliou Kone
Dramane Aliou Koné

On sait que l’arrestation du capitaine Sanogo et ses camarades putschistes n’est pas du goût des faucons du régime d’IBK dont certains, à l’instar de son propre fils, ont décidé de saboter le travail du juge Karembé chargé de l’instruction de l’affaire de la disparition forcée des bérets rouges. Ils ont décidé de tout mettre en œuvre pour tirer d’affaire ces ex-alliés du candidat IBK qui leur doit son élection à la présidence de la République.

 

 

Pour démontrer au juge que le judiciaire reste subordonné à l’exécutif, ils ont exigé et presque obtenu le non emprisonnement de certains camarades du capitaine Sanogo comme l’ancien chef d’état-major général et très prochainement la libération de l’ancien ministre de la Défense et ancien chef d’état-major particulier du président de la République.

 

 

 

Ceux qui avaient cru un instant à la promesse de changement faite par IBK et son revanchard garde des Sceaux, ont déchanté depuis qu’ils ont appris que dans l’autre affaire qui défraie la chronique ; à savoir : le présumé détournement de fonds à la Fédération malienne de hippisme, on a torpillé l’instruction pour qu’un conseiller spécial à Koulouba ne se retrouve pas en prison. La justice à deux vitesses a de beaux jours devant lui.

 

 

 

DAK

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. 😆 ben, il suffit de regarder cette gueule a la levre inferieure penande, surement bavant …pour savoir que c’est un retarde mental 😆

    😆 heureusement que meme 1% des maliens ne lisent ces sortes d’articles ❗

  2. Vraiment des attardés mentaux, qui se transforment en “analystes politiques”, on en trouve plein au Mali. Et que dire du principe de la séparation de pouvoirs.
    HONTE!

    • en un mot , je rate aucune raison pour lire ce mec.Toujours le lire me réjouis bcp , ce gars est plus humoriste que vrai journaliste,il me rappelle un vieillard racontant de petites histoires drôles à ses petits enfants.Oh putain, Sir DAK peut tourner Fréké Nyakami Bougou Version 2, Wôlayiii!

  3. “La justice à deux vitesses a de beaux jours devant lui.”; on dit…”devant elle”. Il parait que ce DAK enseigne le français à nos enfants au lycée, sans parler du fond; il passe du coq à l’âne. Enfin saches pauvre écrivailleur que tant qu’on est en phase d’instruction, la prison est l’exception, c’est la liberté qui est la règle.

  4. Pauvre dramane tu persistes dans ton oeuvre insensée de medisance malgré ta condamnation au tribunal !! Tu es plus proche de la prison que celui dont tu parles! Vas aider Karembe alors scribouillard tu dois être vraiment frustré de ne pouvoir livrer Konate à votre meute de pique assiettes

  5. Ce journaliste a toujours mangé dans la soupe d’ATT exxxxxx…. Il ne s’arrêtera que quand il réussira à obtenir d’IBK la place qu’il a perdue avec la chute d’ATT: les largesses du régime!

  6. Comment le judiciaire est subordonne a l’executif? Si tel est le cas on a pas la democratie au Mali, car sans justice libre et independente, il faut oublier la democratie. IBK va faire voir ses couleurs tres bientot.

Comments are closed.