En un mot : Au suivant !

Le gouvernement AIM hérite d’une situation difficile, voire inédite de crises à tous les niveaux : front social, sécurité, football, etc. La résolution de ces crises devient un véritable défi à relever et le temps semble compté pour une issue heureuse à tout.

La principale préoccupation  était de mettre fin à la grève illimitée de la santé. Le gouvernement a pu arracher en quelques jours un accord de reprise du travail dans les structures sanitaires. La crise du foot était un autre défi à relever à tout prix. Ce qui relevait de la gageure il y a quelques jours est devenu apparemment pour l’équipe d’AIM. En cinq jours de médiation, une entente a été scellée entre les protagonistes du sport roi avec à la clef la levée de la suspension des équipes nationales par la Fifa.

Le gouvernement est depuis lors sur la crise dans le milieu scolaire. Sa rencontre avec les syndicats la semaine dernière, qui a abouti à des négociations poussées, reste à ce jour l’espoir pour sauver l’année scolaire.

Si ces crises étaient gérées au mieux en un laps de temps, il appartiendrait alors au gouvernement de booster la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger. Cela passera par un diligent processus de DDR, l’ultime bataille à gagner restant la lutte contre l’insécurité qui affecte tout le territoire national. Mais, on reste prudent avec le régime puisque très vite un nouveau scandale est toujours à craindre pour enrayer la nouvelle embellie.

DAK

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Processus de DDR.
    Espèce de FOUGARIDEN, Tu penses qu’on est dans un conte.
    Qui va les desarmés ?

    ******************************************
    Gloire perpétuelle à KLELA BABA. Que soit benit son nom, sa vie, sa source et sa lumière.
    Vive le GANJISME, vive la science universelle !

  2. “…on reste prudent avec le régime puisque très vite un nouveau scandale est toujours à craindre pour enrayer la nouvelle embellie….”
    Huuum DAK, sens-tu quelque part une odeur …. pas saine……???? Ne nous faite pas languir… donne seulement un morceau.

  3. Il y a eu trop, trop, trop de négligence de la part de l’ancien gouvernement Modibo KEITA dans la gestion de ces crises dès le départ du déclenchement de ces hostilités. On dirait que ce Gouvernement se fichait pas mal de ces grognes qui ne les donnaient ni chaud ni froid. Ce gouvernement de Modibo KEITA n’a levé aucun petit doigt pour résoudre ces problèmes qui nous assaillent actuellement. Quel comportement indigne de la part de ce gouvernement? Ce gouvernement était sadique, mais, mais, mais Allah est toujours du côté des sans voix.

  4. Allahou inspire toujours bien ceux qui veulent en toute sincérité bien faire. Si Abdoulaye veut bien faire, Allahou est pour les bienfaisants.

  5. Le scandale est dans l’ ADN du régime.
    Comment peut-on avoir comme devise “profiter des deniers publics car nous sommes au pouvoir pour ça “et espérer éviter les scandales?
    Un clan a cherché le pouvoir pour les délices du pouvoir,utilise les cadres opportunistes pour faire croire à une volonté de développement du pays.
    Il pense pouvoir escroquer une deuxième fois le peuple malien.
    Sa volonté de garder le pouvoir se manifeste au fur à mesure que l’ échéance de la fin du mandat approche.
    Si les gesticulations du premier ministre ne produisent pas d’effets,il n’hésitera pas à organiser un tripatouillage électoral avec le ministre le plus opportuniste qu’ il vient de placer.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here