En un mot : Mensonge d’Etat

16

Nampala n’a pas fini de mettre à nu les dysfonctionnements dans la haute administration malienne, surtout en matière de renseignements.

Conséquence : le ministre de la Défense et des Anciens combattants (MDAC), Tiéman Hubert Coulibaly, passe désormais dans l’opinion comme quelqu’un qui a menti au peuple à propos de l’attaque du camp militaire de Nampala. Après l’assaut jihadiste dans lequel 17 militaires ont été tués mardi, le président de la République en a imputé la responsabilité à une défaillance du dispositif militaire.

D’ailleurs, selon des informations recueillies auprès des élus locaux et des populations, les assaillants, qui ont attaqué et saccagé le camp militaire de Nampala faisant au moins 17 morts lundi dernier, avaient été signalés 48h avant. Le ministre, comme pour montrer pattes blanches, a assuré les Maliens dans le journal télévisé de 20h du jour que la ville avait été reprise et sécurisée par les FAMa, qui ont repoussé les assaillants (sic…)

Cette assurance se révèlera une tromperie sur la marchandise. Mardi soir, en effet le camp de Nampala a été incendié par les mêmes jihadistes. Et le démenti du porte-parole de l’armée attribuant cet incident à des jeunes de la localité ne fait que confirmer l’abandon du camp par les militaires, contrairement aux allégations de Tiéman Hubert Coulibaly.

DAK

PARTAGER

16 COMMENTAIRES

  1. N’importe quel ministre avec un petit peu de décence aurait démissionné de son poste, mais ce n’est visiblement pas le cas de ce clown. Bientôt il ira se pavaner en tenue militaire (lui aussi à la eu sa dotation ded trois tenues), racontant ses bobards. Pauvre pays, mais bon il paraît qu’on mérite les dirigeants qu’on a.

  2. Merci Monsieur le journaliste.
    Ayant été prévenu 2 jours avant l’attaque, les FAMA ont fui comme d’habitude.

  3. Aba Brahima Ba, le maire de Nampala, a répondu aux questions de Jeune Afrique après l’attaque meurtrière d’un groupe d’hommes armés qui a coûté la vie à 17 soldats maliens dans sa ville, le 19 juillet. Il affirme notamment que les assaillants sont revenus à deux reprises à Nampala et qu’aucun militaire n’est présent sur place malgré l’annonce de renforts par les autorités.

    À lire aussi
    Mali : deuil national et état d’urgence réinstauré après l’attaque de Nampala
    Mali : deuil national et état d’urgence réinstauré après l’attaque de Nampala
    Mali : 17 soldats tués dans l’attaque de Nampala revendiquée par deux groupes armés

    Jeune Afrique : que s’est-il passé à Nampala dans la matinée du mardi 19 juillet ?

    Aba Brahima Ba : Le jour de l’attaque, je n’étais pas à Nampala. J’étais en déplacement dans une commune voisine. À 8h du matin, on m’a informé que la ville avait été attaquée à 5h par des hommes armés et que des tirs nourris résonnaient près du camp militaire. Ma fille m’a indiqué que tous les habitants s’étaient cachés chez eux et que des gens de peau blanche étaient en train de se promener armés. Elle m’a aussi dit qu’ils avaient incendié le camp militaire.

    Combien de temps a duré cette attaque ?

    Les assaillants sont arrivés à bord de pick-up et de motos et sont repartis vers 9h du matin, après avoir incendié le camp et emporté du matériel militaire. Ils sont ensuite revenus le soir, vers 21h, pour brûler tout ce qui ne l’avait pas été dans le camp et dans les différents checkpoints militaires de la ville. Nous avons aussi entendu des détonations au niveau du camp. Et ils sont encore revenus hier soir (mercredi 20 juillet, NDLR), vers 18h30, à bord de deux pick-up et de motos. Ils sont restés un peu, ont brûlé deux véhicules militaires à un checkpoint, puis ils sont repartis.

    Avez-vous une idée du nombre d’assaillants qui ont participé à cette attaque ?

    Ils étaient nombreux, sûrement plusieurs dizaines, mais nous n’avons pas une idée précise de leur nombre.

    Parlaient-ils fulfulde, tamashek, arabe ?

    Plusieurs personnes m’ont dit que c’était des hommes enturbannés à la peau blanche. Certains sont passés devant ma fille, qui parle fulfulde, et elle n’a pas compris leur langue. Donc ceux-là n’étaient pas Peuls. Les autres, je ne sais pas.

    Avaient-ils des drapeaux noirs ou d’autres drapeaux ?

    Il semble qu’un des véhicules avait un drapeau noir.

    Les assaillants se sont-ils attaqué aux civils ?

    Ils n’ont pas touché aux habitants de Nampala. Tout le monde était rentré chez lui quant l’attaque a commencé.

    Comment ont réagi les militaires face à cette attaque ?

    Je ne sais pas précisément, mais ils ont quitté la ville après l’attaque.

    Le dispositif militaire était-il suffisant ?

    Je pensais qu’il était suffisant. Je ne m’attendais pas à une telle attaque vu l’important contingent militaire qu’il y avait à Nampala. J’avais confiance, je pensais même que nous étions plus en sécurité ici qu’à Bamako.

    Des renforts militaires ont-ils été envoyés à Nampala depuis l’attaque ?

    Non, il n’y a eu aucun renfort. Nous attendons que des soldats arrivent.

    Donc il n’y aucun soldat malien à Nampala ?

    À l’heure où je vous parle (jeudi matin 21 juillet, NDLR), il n’y a aucun militaire à Nampala.
    Benjamin Roger

  4. Je dis et redis que le ministre de la” Defense et du Repli tactique” n ‘a jamais pu avoir son Bac 2 ème partie; Aussi ce n’est point étonnant que sous son magistère, que l’armée continue devant les miliciens son fameux repli tactique

  5. Le Ministre n’a pas eu le courage de fixer la camera. ET tout le monde que notre armée n est pas prête pour affronter une attaque de ce genre. Le journaliste se contente de nous faire voir une autre face de ce que l’officiel n’a pas dit. A chacun d’apprécier.

  6. Mr Paul Diarra, derrière votre masque de bonnet blanc et blanc bonnet, vous ne trompez personne, sauf vous-même.
    En réalité vous êtes un de ces canaux satellitaires D'IBK, payés pour desinformer le citoyen lambda malien.
    Vous êtes tous démasqué
    Sachez qu'Ibk ne sera nullement libre d'échapper aux conséquences de ses choix

  7. Il faut changer le Ministère de la défense et du repli stratégique pour donner un nouveau nom: ministère de la défense de l’intégrité territoriale.

  8. Quel honte walahi je regrette d’avoir choisis IBK Coe président 5 ans de reculs son gouvernement est incapable et seront tjr incapable. Un jour vous allez rendre compte devant Allah pour trahir ton peuple et tout ce qui ne disent pas la vérité aux pauvres maliens qui ne fond que défendre leurs propres intérêts. Personne ne peut se cache d’Allah. Tjr InchaAllah même quand ils mattent vous allez mal finir attendons la fin de ton mandant je prie Allah qu’Il trache la vérité entre vous et le peuple.Maliens.

  9. Nous condamnons cet acte ignoble, barbare perpétrer contre nos Famas dans la localité de Nampala, je demande au gouvernement de faire tout pour mettre la main sur ce s a l a u d, qui fait des bêtises au nom des peulhs.

  10. Sachez qu’en matière de défense , toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire , par mesure de sécurité. Si on devrait tout nous dévoiler , notre descente en enfer serait plus précipitée que ce que nous vivons aujourd’hui .

  11. Ouvrez vos yeux et vos oreilles ce Tiéman Hubert a toujours menti sur les affaires militaires. même si notre ministre n’a pas un bon niveau intellectuel, le bon sens doit le guider au moins. il ment tout simplement pour ne pas perdre son porte-feuille de ministre, il dit ce que le président aime entendre. il ne maitrise absolument rien. Tant qu’il occupera ce poste ministériel, vous allez continué à inhumer vos enfants en masse.
    Il est quand même très habile en affaires et il va continué à bien dormir. il semblerait qu’il adore les jupons ?

  12. pas de mot ce gouvernement est incapable sur tout le plan,ils n’ont pas honte de mentir au maliens, depuis 3 ans la même chose.

    • tant qu il y a pas une discipline dans un pays , ça deviendrait du bordel .
      nous les malien on apprendra a choisir un président , ou candidat digne du mali . ce qui est là aujourdhui est le resultat directe de la corruption , il pleurait pour charlie abdo , mais pas nos militaire les enfants des pauvres sacrefié.ceux qui vident la caisse d ´etat ,surfacturation , emploie fictif , appel d offre.
      quand le president est complice des voleurs qui part en prison . c est les petits voleurs de moto .
      des militaires massacrés à kidal c ´etait une erreur ´napala a été attaqué 2 fois .
      partout dans le nord du mali les postes de police , camp militaire sont des targets . l accord qui a été sur le nord l opinion malienne n a pas été considée .
      les opportunistes voient tout ça aujourdhui ils parlent bien de IBK.
      il n a jamais contruit quelque pour le peuple mali depuis qu’il était le premier ministre jusqu aujourdhui . c’est les opportunistes qui veulent pas accepter ce retard causé par l incapacité du president . il n a pas de respect pour le mali .

Comments are closed.