En un mot : Iyad Ag Ghali comme Ben Laden

1

La position de la France sur le chef d’Ançar Eddine est on ne peut plus claire : neutraliser Iyad Ag Ghaly. Les propos tenus à Niamey par le chef de l’Etat français sonnent comme le glas pour l’enfant terrible de Kidal.

Pour Macron, Iyad Ag Ghali est “un terroriste et un criminel” contre lequel la France mène la guerre sans la moindre négociation. Une posture qui tranche avec la démarche jusqu’ici adoptée par Paris dans la traque de l’homme alors que l’opinion nationale voyait en l’ex-colon l’ange tutélaire du terroriste qui préserverait ses intérêts au Sahel.

En décidant aujourd’hui de le combattre ouvertement est-ce que la France en a mesuré les implications sur le processus de paix ? Assurément non, car Iyad Ag Ghali mène encore à la baguette un certain nombre d’acteurs impliqués dans l’accord pour la paix et la réconciliation.

Y a-t-il un moyen plus intelligent de le neutraliser ? Difficile à dire. Il faudrait tout de même éviter de répéter la décision américaine qui a conduit à la mort d’Oussama Ben Laden sans pour autant enterrer Al-Qaïda. C’est là que réside toute la difficulté de la traque annoncée.

DAK

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Un comportement du président français qui trahit la volonté française de s’implanter dans la zone dont iyad ag ghali est la figure de proue qui empêche le plan français de se réaliser.
    Cela ne fait pas l’affaire du MALI,si on veut restaurer la paix dans cette partie du pays.
    Iyad AG GHALI est disponible pour une solution raisonnable de la situation que la partie française n’adhère pas ,que par contre l’ Algérie approuve qui aboutit au départ de l’ ARMÉE française de la zone.
    Il s’agit là de PARLER du MALI,la France a été invitée pour restaurer la paix,pas pour prendre la place du Mali.
    IBK a laissé à la France de décider à la place de l’ ÉTAT du Mali.
    Il faut s’attendre à ce que la situation insécuritaire perdure tant que c’est la France qui mène la danse car,en réalité,le problème ce n’est pas iyad ag ghali,mais l’ Algérie .
    Iyad AG ghali disparaît aujourd’hui,l’Algérie lui trouvera un remplaçant qui sera certainement plus sanguinaire que lui .
    C’est ce qui se passe en Afghanistan les Talibans sont protégés par le Pakistan.
    Le monde entier a constaté que ben laden vivait tranquillement dans ce pays à proximité d’un camp militaire.
    Nos autorités doivent s’assumer pour épargner à nôtre pays et à la sous région UNE AFGHANISATION.
    Il n’y a pas mille solutions,il suffit de remercier la France.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here