PDES : Toto et Nama en compétition

0
2

Décidément, les démons de la division et du nombrilisme politique n’ont pas de repos au sein du parti présidentiel. Quand deux hommes, aux idéaux et ambitions opposés se retrouvent dans une même famille politique, il faut s’attendre à tout.

En effet, Séméga et Bittar sont différents. Le premier se colle une étiquette d’homme fidèle avec  conviction et intelligence, tandis que le second possède d’une célébrité dans le triomphe de l’individualisme sans borne. Avec une réputation d’homme prétentieux, Jeamille Bittar se fait de jour en jour berner par des jeunes loups aux longues dents qui mangent dans toutes les assiettes. Confondant vitesse et précipitation, le premier vice président du PDES confirme toutes les minutes son amateurisme politique, à travers des jérémiades dans tout le pays. Comme pour corroborer la thèse suivante : «  les tonneaux vides font du bruit » 

        Au même moment, le président du parti Ahmed Diane Séméga laisse les rumeurs et les imaginations prendre du poids. Certainement qu’à l’heure indiquée, les choses prendront une autre envergure. Comme pour étayer la thèse suivante : « la patience est un chemin d’or ». Parlant de sa démission du gouvernement, chacun va de son commentaire et de ses analyses. Alors, qu’attend ATT pour débarquer son ministre que d’aucuns appellent, le plus fidèle ?  En tout cas, sur les dix ans du pouvoir ATT, l’enfant de Nioro aura fait plus de neuf ans aux postes ministériels. N’est ce pas une preuve de fidélité et de reconnaissance de l’un et de l’autre ?

Dans ce duel d’épée entre Ahmed Diane Séméga et Jeamille Bittar, on peut comprendre que c’est Toto et Nama qui compétissent. A qui le dernier mot ? Certainement au plus intelligent.

Par le Shérif

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.