Un sorcier à Koulouba : Le prince astrophysicien Cheikh Modibo est ‘’mort’’, vive le roi ‘’mathemagicien’’ Dioncounda.

14 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

La rivalité au sommet de l’exécutif entre le Pr. Dioncounda et Dr. Cheick Modibo Diarra qu’on avait décrite en «  un serpent de mer à 2 têtes hostiles » vient de connaître son épilogue. La guerre larvée entre ces deux plus hautes personnalités de l’Exécutif avait fini d’installer l’Etat malien dans une instabilité endémique qui empêchait tout fonctionnement normal des institutions.

Alou Badra Diarra, dirpub « L’Enqueteur »

Le climat tendu qui caractérisait la séance hebdomadaire du conseil des ministres pendant laquelle les deux têtes de l’exécutif se regardaient en chiens de faïence, faisait que l’activité gouvernementale était lourdement plombée, plongeant les départements ministériels dans une profonde léthargie et soulevant beaucoup d’interrogations et de doute dans l’administration centrale. Tous les ingrédients étaient alors réunis pour un blocage de la République avec toutes les conséquences négatives sur les plans économique et social qui en découlent. Dans ces conditions exceptionnelles, aucun des camps n’acceptant de lâcher du lest, les adversités dans la classe politique continuant de faire les choux gras de la presse bamakoise, l’armée devient malgré elle, malheureusement pour la démocratie, un recours de circonstance pour un recadrage de la Transition. On est presque tenté de dire ouf…, n’eût été  notre crainte liée au fait que la configuration nouvelle des pouvoirs ne donne désormais plus place à aucune possibilité de   jeu de cache-cache dont raffolent malheureusement les décideurs politiques, qu’elle annihile toute velléité de ruse ou de surenchère. Désormais, c’est la stabilité parfaite des institutions ou l’accrochage frontal entre le Pouvoir civil central et le commandement de Kati. Une éventualité qui exige de tous les acteurs un sens élevé du devoir et un esprit ferme de responsabilité afin qu’elle ne se produise jamais.

 

Le Président Dioncounda, comme il est le seul à en avoir le secret, a encore asséné un de ces coups de maître infaillible que le destinataire (la victime) ne voit jamais venir jusqu’à la survenue de l’impact fatal. Comme un anaconda affamé, le Président Dioncounda avance masqué avec la nonchalance et les capacités de transformation du caméléon en ayant l’œil toujours rivé sur sa cible,  qu’il ne quitte jamais du regard de l’esprit, dont il ne se gêne pas d’adopter la posture et les idées même s’il ne les partage pas, même s’il les abhorre. Stratège hors pair, ayant une foi inébranlable à son instinct de « tueur », le Président n’aura fait qu’une bouchée du Dr. Astrophysicien Cheick Modibo Diarra qui n’y a vu que du feu. Exploit suprême, il a su utiliser la junte comme bras armé, celle-là même qui avait proposé Cheick Modibo au poste de Premier Ministre de la Transition. D’une pierre mille coups de maître, voilà la formidable prouesse de M. Dioncounda ! Qui ose douter aujourd’hui des capacités quasi-magiques de manœuvrier du Professeur émérite, un presdigitateur hors pair ?

Affable, jovial, il a toujours une longueur d’avance sur ses adversaires. Une avance irrattrapable parce qu’invisible. Au moment où CMD bombe le torse et expose ses biceps, il fait profil bas et courbe l’échine comme un peureux. Quand CMD fait des discours pompeux avec son savoir de physicien en bandoulière, le Professeur comme un villageois qui a peur des lumières de la ville, se mure dans un silence de mort. Tandis que le PM court les capitales du Monde pour défendre les positions du Mali, il fait semblant d’être un infirme qui passe sa vie à faire le mort. Si CMD lui explique la direction à suivre, il le devance dans la position indiquée comme son subalterne. Les rares fois que le PM lui demande son avis sur une question urgente, les yeux hagards comme sortant d’un profond sommeil, il lui laisse l’initiative. Depuis que tout le monde le prend pour le grand perdant à tous les coups, mais plus rapide qu’une gâchette, il gagne toujours, ne ratant jamais sa cible. Après le nationaliste communiste Modibo Keita, après le Général conservateur Moussa Traoré, après l’Historien peureux AOK, après le Général escroc ATT, le Mali a désormais intronisé le Roi Magicien Dioncounda qui est parti pour s’installer durablement à Koulouba sans jamais être élu. Il fallait le faire!

Alors, nous vous demanderons respectueusement, Professeur-Président, d’aider le Mali à recouvrer ses territoires occupés; vous en avez la science en plus de la responsabilité et du devoir constitutionnels. Mais, soyez aussi assuré que, de la même manière qu’est combattue sans merci la dictature militaire, sera traquée,  avec la dernière énergie, toute tentation d’instaurer une dictature civile sournoise qui, elle, est la conséquence de l’unanimisme de façade et de la pensée unique.

Avec un Professeur « Mathémagicien », il ne faut jurer de rien !

Aliou Badara Diarra

 
SOURCE:  du   14 déc 2012.    

14 Réactions à Un sorcier à Koulouba : Le prince astrophysicien Cheikh Modibo est ‘’mort’’, vive le roi ‘’mathemagicien’’ Dioncounda.

  1. FAKELE

    Erreur de casting de Sanogo pendant la nomination de Mr. CMD comme premier ministre après les événements du 22 mars.
    Sanogo pensait pouvoir dictée ses ordres militaires a CMD. Erreur d’analyse et de jeunesse. CMD étant un homme intègre et intellectuel respecté ne pouvait faire l’affaire de Sanogo et Dioncouda d’où un conflit d’intérêt. la situation actuelle du Mali ressemble à un génocide social. une fois encore Sanogo vient de blesser le lion dans la foret.
    vive le mali, vive la république

  2. FURQANN

    Vous êtes un grand éditorialiste monsieur Diarra. Mon chapeau!

  3. moss

    JE SUI TOUT A FAIT D ACCORD AVEC CET ARTICLE
    DIONKOUNDA VA NOUS SORTIR DE CETTE MALEDICTION DIVINE
    BIEN AVANT LE COUP D ETAT
    CHAQUE NUIT PENDANT UNE SEMAINES JE VOYAIS DIONKOUDA DANS REVES PARFOIT AVEC SA FAMILLE PARFOIT TOUT SEUL HABILLETTE EN BLANC
    CE APRES LE COUP QUE JE RECONSTITUER TOUT SA
    JE SUI CONFIANT LE PROFESSEUR EST L HOMME DE LA SITUATION

  4. Basky

    Mr diarra parler un homme faux et irresponsable comme dioncounda est très écœurant car s’il était responsable c’était à lui de demander la démission du PM et non Kati. Le malheur que nous traversons actuellement dioncounda est réons able au même titre qu ATT car à l’assemblée il a toujours cautionné les actes dATT donc de grâce ne faites pas l’éloge de ce pedophile ALLAH KA MALI KISSI

    • Kaya Magan

      Baky, mais qui avait donné le plein pouvoir a CMD? C’est Sanogo,sa clique et ses supporteurs écervélés. Pourquoi ils ont agi ainsi? Tout simplement dans leur petite tete, CMD est supposé etre de leur coté. Il pourra faire intervenir les boys des USA. Aussi parcequ’ils ne faisaient pas confiance au président interimaire. Le PM a dit qu’il ne voyait personne a qui il peut remettre sa démission. Veux-tu que Dioncounda se batte a bras le corps avec lui pour qu’il lui remette sa démission? Débarassez-vous un peu de votre haine en diluant un peu votre bile, mon cher.

  5. Verite7

    Tres bel article! Depuis l’agression et le retour de dioncounda de la france sur fond de pardon, j’ai eu confiance en lui. Un grand est un grand!

  6. toure aameed ben hamat

    chers freres maliens, capitaine sanogo et ses compagnons d’armes ont mis le mali dans un ko eternel, je ne crois plus a la liberation du nord. qu’ttends le capitaine et ses hommes d’aller au front, maintenant quils ont recus des armes de la guinee, ils attendent qui pour affronter les bandits armees a qui ils ont livrer notre pays. capitaine, as tu recus ses armes pour teroriser la population? ou pour libere notre pays? tu as ete le malheur pour notre cher mali. assume tes responsabilitee. le peuple te maudit et nous te maudissons tous les jours que dieu fait. la population du nord mali te maudit aussi. les personnes lapider a mort te maudisse, ceux qui ont eu les bras emputer et les pieds couper te maudisse. l’argent que tu as voler pendant cette periode douloureuse de notre pays tu le vomiras avec tes compagnons. sanogo ton tour viendras tres bientot.

  7. sbt

    Au nord la population soufre et L’armée dort au sud pour attendre la communauté etrangère et la négociation de Blaise qui n’aimera jamais le Mali.C’est ecoeurant.
    Au nord les coups de fouets sont monnaies courants avec la taille des pantalons entre autre.
    Mais Bon Dieu quelle honte pour nos dirigeants moribonds et defiants face à la realité.
    Est ce que cette population du nord nous pardonnera un jour????.

  8. encorelui

    il fallait s’y attendre. c’est cette cacophonie à la tête de l’état entre la PM et le PR qui a emmené l’armée à prendre ses responsabilités. le même scénario s’est passé au Niger et Barre Mainassara s’est emparé du pouvoir. on s’en souvient tous.

  9. FAKELE

    La démission de CMD nous conduit encore à un génocide politique au mali. CMD soutenu par les américains n’a pas dit son dernier mot sauf si sanogo modifie la constitution malienne permettant aux militaires d’accéder au pouvoir. mais ce qui faut retenir cette situation restera un volcan mal éteint au MALI.
    une réelle pensée pour les populations du nord du mali qui vivent dans la crainte.

  10. BATHIO

    L’ELEPHANT ATTENDU EST VENU AVEC UN PIED CASSE

    Qui pouvait definir les contours du plein pouvoir? Personne evidenment. Qui avait voulus le plein pouvoir au PM, Kati biensur. Et pourquoi, parce que le PM est suppose etre de leur cote, et ils ne faisaient pas confiance au president interimaire. Je savais que cela allait cree des confusions au sommet de l’Etat un jour, et il nous fallait un debat de bien definir le plein pouvoir. Revoila maintenant Kati, qui viens de le definir avec une rupture douleureuse qui vas surement ralentir l’elan de la recuperation du nord. La confiance qui manquait entre le President interimaire et Kati vient d’etre creer, helas esperons que cela perdure.

    ma deuxieme inquietude est une future ingerence annoncee par Kati dans la gestion des institutions, si jamais eux suspectaient que qqun ne fait pa son travail correctement. Oh bon Dieu, je voudrais etre tout sauf un ministre dans cette condition, car le juge est dans un camp militaire, je ne connais pas ses textes de loi et surtout que je sais que son verdict est crucial et humiliant… Tu es un suspect si jamais on arrive pas a comprendre: la gestion de tes finances (bien vrai qu’on n’a aucune notion de la finance), la maniere dont tu gere le budget (bien vrai qu’on ne sait rien du budget, tes rencontres et voyages (bien vrai qu’on ne connait rien de la diplomacie), L’equipe de ton cabinet(bien vrai qu’on ne connait rien de la gestion des ressources humains) ou si et seulement si on arrive vraiment pas a te comprendre (bien vrai qu’on ne sait pas dans quelle merde on est entrain d’enfonce le pays d’avantage): On envois seulement deux ou trois pick up chez toi et t’amener a la barre.

    CHERS FRERES ET SOEURS LA LIBERATION DU SUD ET DU NORD EST L’ORGANISATION TRES RAPIDEMENT DE L’ELECTION PRESIDENTIELLE SANOGO EST DEPASSE PAR LES EVENEMENTS

  11. Kassin

    J +10

    Cela fait aujourd’hui 14/12/2010, 10 jours que les armes débloquées du port de Conakry sont à la disposition de l’armée malienne dans le fief de la junte militaire à Kati.

    Depuis aucun acte militaire en faveur de la reconquête des régions nord du pays n’a été entrepris.

    Mais des actions tape à l’œil (lancement en grande pompe d’un recrutement massif de 2000 jeunes dans l’armée) et les manœuvres dilatoires de l’écartement manu militari du premier ministre CMD.

    Sinon rien!

    Les maliens ont donc, au moins, des sujets de conversation pour les 3 prochains mois (Départ précipité de CMD, nomination inattendue de Diango Cissoko, formation de son gouvernement, etc et etc.) c’est à dire tout sauf la libération du nord du pays et l’organisation des élections.

    La magie est que ça marche à tous les coups, internautes, grins, milieux politiques, professionnels et familiaux, tout le monde s’engouffre dans la brèche pour oublier l’essentiel, pourvu que Kati ne prenne jamais la direction du nord du pays.

    On va tourner en rond encore pendant 9 mois avant d’attaquer manu militari Diango Cissoko à son tour!

    Son tort?

    Il est tout simplement un peu trop clair, il ressemble donc à un rebelle Touareg, et pourquoi pas à un Shebab, ou un rebelle congolais, et Kati va se méfier de lui, Dioncounda serait d’accord et les maliens commenteront, comme d’habitude.

    Ainsi va mon pays coupé en deux et pour très longtemps.

    En attendant, Kassin compte les jours depuis la libération des armes réclamées par le Copam, Mp22 et acolytes.

    Aujourd’hui 14/12/2012: J+10

    À bientôt mes amis !

    • nonalinertie

      Non Mr Kassim, le nouveau PM est simplement un TCHACHO! Ce que n’approuve guère Feu Hampâté BA. En tout cas, le MALI n’a pas 5 FCFA pour faire la guerre. Donc, le nouveau PM n’a pas 10 000 solutions: i)prélever 10 000 fcfa sur tous les salaires pendant un mois en faveur de l’effort de guerre, ce qui est peu probable ou ii) convaincre rapidement la communuaté internationale à voter la résolution qui va débloquer les 200 millions de dollars pour libérer le Nord. Sinon coups de marteau? Licenciement? En tout cas, le statu quo est inimaginable à long terme: poursuite des amputations, lapidations, enlèvements, arrêt de tout processus de développement, etc. Etc. Hors, c’est le statu quo que souhaite sûrement le CNDERRIERE (ne plus aller au front), et apparemment la communuauté internationale qui ne veut pas financer notre guerre parce que nous sommes insolvables et qu’il y a la crise fiancière chez eux, en même temps déclare qu’on ne peut pas négocier avec les terroristes/ pirates/ djihadistes. Autrement dit, les  »fous de dieu » abandonneront d’eux-mêmes le Nord Mali, la charia, les enlèvements, le terrorisme. C’est très joli tout ça, puisque la majorité des maliens aussi, à l’intérieur comme à l’extérieur, ne proteste guère, DE FACON COORDONNEE ET MASSIVE…