14e édition maxi tour school : Moisson fructueuse pour le lycée Montesquieu

0

Maxi-schoolLe lobby a payé et les commentaires vont bon train sur le choix du jury. Contre toute attente, le jury de la 14e édition de Maxi Tour School a octroyé samedi à l’hôtel Radisson Blue, le prix de la rubrique “Mots et lettres” au lycée Montesquieu de Bamako.

 

Après plusieurs mois d’intenses activités, marquées par des poèmes, chants et chorégraphies  sur la paix et la réconciliation, la cohésion sociale et le développement socio-économique, les rideaux sont tombés le samedi 31 mai sur les travaux de la saison 2014 de Maxi Tour School de Prestige Consulting.

Pour cette édition, plus d’une dizaine d’écoles étaient en compétitions officielles sur la paix, le patriotisme, la scolarisation des filles…

Les finalistes ont fait des poèmes sur la cohésion sociale et l’histoire des grands hommes qui ont marqué le peuple africain. Les candidates ont parfaitement maîtrisé le sujet. Les dictions étaient sans reproche, l’identité culturelle était en harmonie avec l’accoutrement et les écoles n’ont pas pêché devant les membres du jury.

Le jury, présidé par le directeur général de la Radio Nassiraoulé, Yaya Coulibaly, a attribué la plus forte moyenne dans la rubrique Mots et lettres au lycée Montesquieu de Bamako. Le lycée privé Nadio a raflé la mise en poésie, Bougousso de Kayes a gagné en chant. En chorégraphie 2 lycées ont été retenus : Lanterne de Bamako et Napouno Sanogo de Kati.

Pour le promoteur de l’émission, Ismaël Ballo dit Ballody, ce concours interscolaire, qui cumule plus d’une dizaine d’années d’expériences, suscite aujourd’hui un véritable engouement auprès des élèves et étudiants. Il met en compétition les différents établissements de la sous-région en poésie, chant, mots et lettres, chorégraphie et sport. Dans le souci de promouvoir les potentialités culturelles de l’Afrique, le Prestige Consulting a initié cette émission de téléréalité sur les ondes de la chaine panafricaine Africable Télévision. Pour cette 14e édition, les 5 régions administratives et le district de Bamako sont retenus, a souligné M. Ballo, ajoutant que ce choix n’est nullement fortuit.

Le statu quo qui règne au nord nous a permis de limiter nos compétitions dans les régions de Mopti, Ségou, Sikasso, Koulikoro, Kayes et le district de Bamako, a-t-il expliqué. Et d’ajouter que tous les établissements peuvent participer à ce concours festif interrégional, à moins qu’il réponde aux normes internationales.

 

La confiance des partenaires renouvelée

En mettant les élèves sur le chemin de l’apprentissage à travers le divertissement, Ballody est en train de participer à la construction citoyenne. C’est toute l’Afrique qui doit soutenir ce jeune entrepreneur, a expliqué Maïmouna Niaré de l’opérateur historique de la téléphonie mobile, Sotelma/Malitel, ajoutant que le rôle de l’école n’est pas seulement de nous apprendre à lire et à écrire, mais c’est de nous inculquer toutes les voies et Maxi Tour School est un exemple. La Sotelma Malitel va remettre un téléphone et une tablette Samsung Galaxy aux heureux gagnants de cette édition.

La représentante du directeur général de Malitel a promis que l’opérateur Malitel en tant qu’entreprise citoyenne va soutenir Ballody dans son nouveau projet Maxi Tour School Afrique. Même son de cloche chez NBB.

Pour Oumar Maïga, encadreur du lycée Cheick Oumar Bathily de Koulikoro, cette émission a une importance capitale. Au-delà du caractère récréatif, il y a aussi l’aspect formation, à travers la rubrique mot et lettres. Aujourd’hui Maxi tour school répond les normes internationales, a-t-il déclaré.

Bréhima Sogoba 

 

PARTAGER