19è Congrès ordinaire et 10è séminaire de l’Aeem / Hamadoun Traoré, élu pour la quatrième fois secrétaire général

0
3

Les travaux du 10è séminaire de formation et le 19è congrès ordinaire de l’Association des élèves et étudiants du Mali (Aeem), se sont déroulés du 26  au 27 décembre 2011, dans l’Amphithéâtre de la Faculté des Sciences et Techniques (Fast). Au sortir, le secrétaire général sortant, Hamadoun Traoré, étudiant en deuxième année à l’Ecole Normale Supérieur (ENSUP), a été reconduit à la tête de bureau de coordination.

Les cérémonies de clôture et d’ouverture se sont déroulées en présence des Ministres de l’éducation, de l’Alphabétisation et des langues nationales, Pr Salikou Sanogo, et  l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Mme Siby Ginette Bellegarde, les recteurs des universités de Bamako, le coordinateur scientifique du séminaire de formation des leaders, Harouna Barry, des anciens leaders de l’Aeem et de l’Ams-uneem, etc. .                                                              

En effet, il s’agissait pour les élèves et étudiants d’échanger et d’analyser la situation de l’espace scolaire et universitaire afin de soumettre des doléances et préoccupations aux autorités. Durant deux jours, les leaders étudiants venus de toutes les régions et du District de Bamako se sont penchés sur des thèmes importants comme les réformes politiques et de l’Université de Bamako, la violence au sein de l’espace scolaire et universitaire.

Ensuite, ce fut l’élection du nouveau secrétaire général du bureau de coordination de l’Aeem par les congressistes. Le choix des délégués a été ainsi porté sur le secrétaire général sortant, Hamadoun Traoré. Etudiant en deuxième année de l’ENSUP où il occupe poste de secrétaire général également, il est à sa quatrième élection à la tête du bureau de l’Aeem. Avant, il a été secrétaire général de la Faculté des Lettres, langues, arts et sciences humaines (Flash) et deux fois secrétaire général du Lycée Fily Dabo Sissoko. Il dirige, pour le compte de l’année scolaire et universitaire 2012, un bureau de 24 membres. Hamadoun Traoré a remercié ses camarades pour son choix et les départements de l’éducation et de l’enseignement supérieur pour les efforts fournis en faveur du développement de l’éducation. Ce congrès s’est tenu au moment où l’Université est fermée depuis le 14 juillet dernier et où les étudiants en particulier attendent avec impatience l’ouverture des facultés. Il s’est tenu aussi au moment où certains syndicats d’enseignement secondaire et fondamental sont en grèves illimitée.

 Mais malgré tout, Hamadoun Traoré, a invité les élèves et étudiants à s’organisé pour fréquenter les centre de documentations, les bibliothèques et les salles d’internet pour s’informer et se former. En revanche, il a lancé deux messages forts à l’endroit de ses camarades : étudier pour aller vers la culture de l’excellence et retirer leurs cartes d’électeurs pour accomplir leur devoir citoyen pour les élections 2012. Pour terminer, il a invité les autorités à faire plus d’efforts pour mettre les élèves et étudiants dans les meilleures conditions de travail pour qu’ils participent au développement du pays. Les ministres de l’éducation et de l’enseignement supérieur ont assuré d’être à l’écoute de leurs préoccupations pour que soit sauvée l’école et renforcé le partenariat.                    

Parmi les doléances de 2012, l’on retient entre autres : la facilitation de retrait des diplômes au niveau secondaire ; le renforcement des écoles et universités en équipements technologiques ; la facilitation des visites de terrain des étudiants de l’Eni ; l’orientation des étudiants recalés du numerus clausus de la Fmpos ; l’accès du Master aux étudiants du LMD ; la résolution de la crise d’enseignants. L’insécurité routière est une préoccupation dans notre pays. L’occasion a été mise à profit par le département de l’enseignement supérieur pour remettre 100 casques aux étudiants afin qu’ils se protègent contre les accidents de la circulation routière. Ce mercredi, les participants visiteront les campus universitaires de la Fast, de l’Iug et de la Fmpos (en rénovation) et de Kabala (en construction).                                                                               

  Hadama B. Fofana

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.