19è congrès ordinaire de l’AEEM : Hamadoun Traoré vers un quatrième mandat

0
0

Le 19ème congrès ordinaire de l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM) s’est ouvert hier à l’amphi I de la FAST. Les travaux, qui doivent prendre fin aujourd’hui, seront sanctionnés par la mise en place d’un nouveau bureau des élèves et étudiants du Mali. Déjà, le Secrétaire général sortant Hammadoun Traoré, qui est à son troisième mandat est  pressenti pour se succéder à lui-même.

ce sont les deux ministres en charge de l’Education, à savoir Mme Siby Ginette Bellegarde de l’Enseigneur supérieur et Salikou Sanogo de l’Education de l’alphabétisation et des langues nationales qui ont présidé la cérémonie d’ouverture des travaux. Ils avaient à leurs côtés le Doyen de la FAST et les représentants du Rectorat. Ce 19ème congrès ordinaire, comme à l’accoutumée sera couplé avec le séminaire de formation des leaders de cette association.

S’agissant du congrès, il permettra aux délégués venus des quatre coins du pays de faire l’état  des revendications et des résolutions de leur organisation. Aussi, au cours de ce séminaire de formation, des leaders de cette association vont renforcer leurs capacités dans des thèmes comme la violence en milieu scolaire et universitaire, les réformes universitaires. Cependant, le clou de l’événement sera sans nul doute le renouvellement du bureau de coordination. Et, selon plusieurs sources concordantes, l’actuel secrétaire général sortant Hammadoun Traoré, faute de challenger, va sûrement se succéder à lui-même pour un quatrième mandat. D’ailleurs, celui-ci se réjouit des nombreuses réalisations du bureau sous ses mandats.

A savoir la bancarisation des bourses et des trousseaux des étudiants, la rétrocession des campus universitaires avec rénovation des résidences universitaires, l’organisation des vacances citoyennes, le recrutement des enseignants, l’accélération des travaux de construction de la résidence universitaire de Kabala, la scission de l’université de Bamako en quatre universités avec 4 équipes rectorales etc.

Il a affirmé qu’ils vont continuer à revendiquer pour l’amélioration des conditions de vie et d’études de leurs camarades élèves et étudiants. "Ces revendications se feront désormais dans le dialogue et la concertation, pour l’intérêt de la nation malienne en général, celui des élèves et étudiants en particulier, dans un espace partenarial que nous avons créé ensemble. Le temps de l’AEEM destructrice est révolu. L’école est notre bien le plus cher. C’est aussi pourquoi nous avons accepté les réhabilitations et la rétrocession des campus universitaires. Cela ne s’est pas fait sans opposition et sans acrimonie entre nous-mêmes" a-t-il souligné. Hamadoun Traoré a exhorté ses camarades congressistes à montrer à l’opinion nationale toute la maturité des élèves et étudiants et leur volonté à participer à la construction nationale.

Le ministre de l’Education de l’alphabétisation et des langues nationales, Pr Salikou Sanogo, dans son discours a rappelé que "la réussite de nos élèves et étudiants, leur entrée dans la vie active, leur confiance en eux-mêmes et à l’avenir de notre pays, dépendent aussi de leurs conditions de vie et d’études. C’est pourquoi leur épanouissement est au centre de nos préoccupations". Le ministre Sanogo a surtout mis l’accent au cours de son intervention sur les réformes majeures faites dans notre pays ces derniers temps.

 

Enfin, il a invité les élèves et étudiants à bannir la violence dans l’espace scolaire et universitaire. M. Sanogo a enfin salué les responsables élèves et étudiants pour leur prise de position courageuse et responsable en faveur «d’une école apaisée et performante».

 

Kassoum THERA


NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.