La 4eme Edition de la journée citoyenne du groupe Ecobank célébrée le 10 décembre dernier : Ecobank-Mali rénove et équipe les salles informatiques du Lycée Technique de Bamako pour plus de 35 millions Fcfa

2
Ecobank-Mali rénove et équipe les salles informatiques du Lycée Technique de Bamako pour plus de 35 millions Fcfa
Coupure du ruban symbolique par la DG de Ecobank

Après avoir rénové les deux salles informatiques du Lycée technique de Bamako, Ecobank-Mali vient d’offrir 30 ordinateurs et 2 imprimantes à cet établissement scolaire. Cette action purement humanitaire s’inscrit dans le cadre de la Journée Ecobank, célébrée depuis 4 ans dans les 36 pays du Groupe.

En plus d’œuvrer au développement économique et financier de l’Afrique, le Groupe Ecobank a également le souci permanent de contribuer à l’amélioration des conditions de vie et d’études des populations africaines. C’est dans ce cadre que la Banque panafricaine a initié, depuis quelques années, une journée dédiée à la réalisation d’œuvres sociales. Cela au bénéfice des communautés dans les 36 pays africains dans lesquels le Groupe Ecobank est en activité.

La tradition a été respectée cette année par Ecobank-Mali par la célébration de la 4ème édition de la Journée Ecobank, le samedi 10 décembre 2016, sous le thème : “Promouvoir la formation à la base dans les sciences de l’informatique, de la communication et de la technologie dans les écoles”. Pour ce faire, le Lycée Technique de Bamako était à l’honneur.  Ainsi, Ecobank- Mali a rénové les deux salles informatiques de cet établissement qui continue de faire la fierté du Mali en matière de formation. Ce n’est pas tout. La banque panafricaine a aussi équipé ces salles en ordinateurs (30) et matériel informatique avec 2 imprimantes. Le coût de cette opération purement citoyenne est estimé à plus de 35 millions de Fcfa.

Remise des ordinateurs par la DG Ecobank

La remise de ces équipements et l’inauguration officielle des salles informatiques ont fait l’objet d’une cérémonie grandiose dans les locaux du Lycée Technique en présence du secrétaire général du Ministère de l’Education nationale, Moumouni Traoré, de la directrice générale d’Ecobank-Mali, Mme Touré Coumba Sidibé accompagnée pour la circonstance de l’ensemble du personnel de la Banque.

Etaient aussi au rendez-vous, le directeur national de l’Enseignement technique et professionnel, la directrice de l’Académie de Bamako Rive gauche, ainsi que les membres du corps professoral du Lycée technique de Bamako. Les élèves étaient mobilisés pour la cause. “Merci Ecobank ! Merci Ecobank !” disaient-ils.

La directrice générale d’Ecobank-Mali, Mme Touré Coumba Sidibé, était très heureuse de doter le Lycée Technique en équipements informatiques. “Promouvoir la formation en technologie dans les écoles en Afrique est un élément important pour Ecobank. Notre choix pour ce thème découle du fait que les pays africains, notamment le Mali, restent en marge de l’avancée de l’utilisation de l’informatique dans les écoles en comparaison des pays occidentaux et asiatiques où cette matière continue de prospérer. Sur notre continent, nous en sommes à un taux d’un ordinateur pour 150 élèves contre un pour 15 élèves dans les pays développés” dira-t-elle. Avant de préciser : “En cette journée citoyenne et d’utilité sociale, nous avons décidé de la rénovation des deux salles d’informatique du Lycée technique de Bamako et l’équipement de ces salles en ordinateurs et matériel informatique. Pour cette action modeste mais symbolique, Ecobank-Mali souhaite contribuer à réduire la fracture numérique au Mali et en Afrique et aider nos jeunes cerveaux à s’épanouir pleinement”. Selon elle, une partie de l’argent de la Banque doit revenir à la population”.

S’adressant aux jeunes lycéens, la patronne d’Ecobank-Mali dira tout simplement : “N’oubliez pas, mes chers amis, que votre assiduité est la meilleure récompense des efforts de vos parents et de vos enseignants. De votre assiduité à l’école, de votre application, dépendra votre réussite et votre bonheur. Travaillez dur pour devenir ces grands cadres et ingénieurs qui changeront définitivement le destin de l’Afrique”.

Pour le Proviseur du Lycée Technique de Bamako, Yacouba Diabaté, c’est un grand jour. “Cette date est désormais inscrite dans les annales de notre établissement. Nous remercions très sincèrement Ecobank-Mali pour cette belle initiative de doter notre lycée de salles informatiques. Ces matériels contribueront à la formation de nos élèves. Nous allons les utiliser à bon escient pour le plus grand bonheur des élèves” dira-t-il.

Quant au secrétaire général du Ministère de l’Education nationale, Moumouni Traoré, il précisera d’abord que l’école doit être une affaire de nous tous. Pour ce faire, chacun doit jouer sa partition. Il s’est dit très fier de voir que les lycéens de cet établissement ne connaissent pas la grève. “Ces matériels qu’Ecobank-Mali viennent d’offrir permettront désormais d’élargir le champ de compétence de nos jeunes lycéens.  C’est sur le mur de ce Lycée technique que l’indépendance du Mali fut proclamée le 22 septembre 1960 par feu le Président Modibo Kéïta” précisera-t-il.

Notons que le thème de la première édition de la Journée Ecobank en 2013 portait sur l’éducation des jeunes. Pour ce faire, Ecobank-Mali avait construit et rénové les salles de classe de l’Ecole fondamentale Yacouba Sidibé de Lafiabougou. C’est sous le thème “la prévention et le contrôle du paludisme en Afrique subsaharienne” qu’Ecobank-Mali avait célébré l’édition 2014, à travers des dons de médicaments au Centre de santé communautaire (Cscom) et à l’Orphelinat de Niono.

Pour l’édition 2015, la Banque panafricaine a initié une grande opération d’assainissement de l’hôpital Gabriel Touré et l’hôpital de Ségou. Ces établissements sanitaires ont également bénéficié de dons de médicaments.  Après les différentes interventions, la directrice générale d’Ecobank, Mme Touré Coumba Sidibé accompagnée par le secrétaire général du Ministère de l’Education nationale et le Proviseur du Lycée technique, a procédé à la coupure du ruban symbolique des salles informatiques. La joie fut grande pour Mme Touré Coumba Sidibé de voir que ces salles ont été baptisées “Salles informatiques Ecobank-Mali”. Et ces salles, avec leurs nouvelles machines, sont aussi aux couleurs de la Banque.

   A.B.HAÏDARA

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Le premier boulot de EcoBank devra être la sécurisation de l’argent des clients. Les gens ont eu confiance en elle, il faut qu’elle mérite cette confiance.

Comments are closed.