Appel au renouveau citoyen (Arc Mali) dénonce « Le Mali est le seul pays où l’université n’est pas encore ouverte »

0
0





La Maison de la presse de Bamako a servi de cadre le samedi 24 décembre dernier à une conférence débat organisée par l’Appel au Renouveau Citoyen (ARC Mali) en collaboration l’Association Ne Touche Pas à ma Constitution. 

Le président de l’Association Ne Touche Pas à ma Constitution, Hamèye  Founé, a déploré des situations inacceptables comme la crise de l’école, la famine,  l’insécurité au nord, le référendum constitutionnel et les élections à venir.  Il a dénoncé les reformes proposées par le président Amadou Toumani Touré, notamment le pouvoir du chef de l’Etat.  « Les actions et les décisions du président sont trop pour un seul homme, sauf si on va vers un Empire. Et on ne doit pas réviser la constitution pour le simple plaisir de le faire » a-t-il critiqué. .

Ali Nouhoun Diallo, ancien président de l’Assemblée Nationale, a exprimé son indignation par rapport aux problèmes du Nord Mali, de l’insécurité dans les grandes villes du pays, l’impunité, la corruption, etc.

Il a laissé entendre que la situation de l’Université du Mali reste aujourd’hui très grave, mais personne n’en parle. Selon lui, « le Mali est le seul pays où l’université n’est pas encore ouverte. On est en train de constitutionnaliser la dictature » a en croire Ali Nouhoun Diallo. Il a signalé aussi que « les contradictions doivent être  toujours sources de réflexions et non de prise de position ». Il interpellera que le Mali traverse aujourd’hui une crise sans précédant qui doit attirer l’attention de tout un chacun.

Youssouf Konate

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.