Assurance qualité dans l’enseignement supérieur : Les chercheurs des universités de Bamako outillés

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

En partenariat avec le bureau multi pays de l’Unesco, le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a organisé un atelier national de partage et de capitalisation des expériences sur accréditation et l’assurance qualité dans l’enseignement supérieur. C’était le 13 décembre 2012 à l’hôtel Salam.
Dans le cadre du renforcement des capacités des enseignants du supérieur, le Mali bénéficie de l’accompagnement de plusieurs partenaires techniques et financier dont l’Unesco. Selon le directeur du bureau multi-pays de l’Unesco, Juma Shabani, a indiqué que le présent atelier est la suite logique du projet de renforcement de l’assurance qualité de l’enseignement supérieur  de son institution lancé depuis 2009. Dans le cadre dudit projet dit-il, des réflexions ont été menées pour la création des écoles doctorales. Afin de répondre positivement aux exigences du système Lmd. Pour terminer, il a reaffirmé l’engagement de l’Unesco à accompagner le Mali dans sa réforme du système de l’enseignement supérieur. Avant d’inviter le Mali à s’inspirer de l’expérience sénégalaise pour la mise en place d’une autorité de l’assurance qualité de l’enseignement supérieur.
Pour sa part, le secrétaire général du Département de l’enseignement supérieur, Moussa Kanté, a rappelé les trois axes prioritaires de la réforme du système national d’enseignement supérieur. Il s’agit d’un enseignement de qualité et des formations qualifiantes qui facilitent l’insertion sur le marché du travail ; d’une nouvelle gouvernance du système qui favorise l’excellence et l’efficacité et un meilleur suivi de la gestion du sous secteur  par le renforcement  du suivi-évaluation. Il a saisi cette opportunité pour remercier tous les partenaires de l’enseignement supérieur. Il ajoutera que la présente journée  vient à point nommé. Car la mise en place de l’Agence Nationale d’Assurance qualité constitue une priorité dans le plan opérationnel du Gouvernement. En effet, poursuivra M. Kanté, la mise en place d’une Agence Nationale d’Assurance Qualité  s’inscrit dans la dynamique de la reforme de l’enseignement supérieur au Mali à travers le Projet d’appui au développement de l’enseignement supérieur (PADES) et  répond à la volonté de mieux servir le système   d’enseignement supérieur et de recherche, dans un contexte d’internationalisation croissante. A en croire M. Moussa Kanté,
Les universités africaines sont dans le besoin de conjugaison des efforts afin de répondre aux exigences de l’heure. Pour lui, cette journée d’échange permettra de prendre conscience davantage de la nécessité de mettre en commun nos expériences et d’élaborer, en toute responsabilité, notre programme national d’assurance qualité et d’accréditation.
Oumar KONATE

SOURCE:  du   17 déc 2012.