Baccalauréat malien : Deux résultats à Koulikoro

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

scolaire 2010 2011. Après les épisodes  de fuite des sujets au DEF et au Bac, les fraudes massives, le retard dans la proclamation des résultats du Bac nous voici devant une autre expérience douloureuse qui met en question la crédibilité de toute la structure chargée de l’éducation dont dépend celle de l’ensemble du Mali.  Il s’agit du double résultat de l’examen du Bac.

Les répercussions mettent les élèves et les parents le désarroi.  On se demande à la limite qui est à l’origine de cette malédiction qui vient de frapper l’éducation. Les résultats du Bac qui ont  longtemps traîné avant leur publication avaient déjà suscité l’indignation chez les Maliens. Une indignation appelée à s’exacerber  car deux listes ont été publiées  dans certaines localités  par rapport aux résultats: une la liste officielle affichée, mise à la disposition des autorités locales au niveau  des régions  et une autre liste qui a été  publiée le lendemain de la proclamation sur Internet sur le site GOUV. ML, selon nos sources. Il s’est alors avéré que certains candidats n’ayant pas leurs noms sur la liste affichée ont été retrouvés sur le net.  Une quinzaines de cas se seraient déclarés dans la circonscription de l’Académie d’enseignement de Koulikoro. Le vendredi dernier, les responsables des établissements d’enseignement secondaire général ont été envahis par les élèves se trouvant dans ce cas précis pour demande d’explication. Explications par rapport à la validité de ces résultats.

Le  chef de la division Examen et concours de l’Académie de Koulikoro, Karamoko Berthé, de marteler  que son département n’est en  rien dans cette affaire. Il a, d’ailleurs, pointé du doigt le gros registre de la liste des admis de la région en disant « c’est ce que nous on connaît ». Des chefs d‘établissement auraient souligné  la même chose aux élèves qui les assaillaient  avec comme seule explication: « contentez vous de la liste affichée».

Selon certains candidats, cette liste fantoche aurait disparu de la toile du net. Mais dans la confusion, certains ont eu le réflexe de télécharger cette liste en guise de preuve ou pièce à conviction de « la fraude commise par les autorités maliennes ».

Élèves et parents concernés  par ce scandale  dont on ignore l’origine ont été plongés  dans une profonde désolation  qui les a poussés à s’en prendre aux autorités de l’éducation nationale. Comment est ce possible qu’il y ait une double publication des résultats du même examen considéré d’ailleurs comme le seul au Mali  à bénéficier d’une certaine crédibilité. «On verra tout dans ce  Mali là» accuse un parent.  Selon un autre, lorsque son enfant a été déclaré non admis sur la liste d’affichage  du Bac, il envisageait de prendre des dispositions pour inscrire son fils au  concours d’entrer au IFM (Institut de formation des maîtres). Mais dès que les échos du Net ont retenti, toute la famille fut transportée de joie et le projet de l’IFM fut mis de côté. Cet embrouillamini est gros de tous les dangers.

 D’après nos enquêtes, cette situation apparemment ne concerne que la région de Koulikoro, car  toutes les autres régions ne connaissent pas, pour le moment pareille situation. Si nous assistons à une œuvre de piratage informatique de la part d’un malin qui veut manipuler à tort ou a raison les Maliens ou tenter de  soulager l’angoisse d’un proche, des dispositions doivent être prises en vue de punir cet acte malveillant.

Zoumana NAYTE

Correspondant à Koulikoro

 

SOURCE:  du   25 août 2011.