Campus universitaire de Kabala : 5 ministres sur le chantier

0
Campus (photo archives)
Campus (photo archives)

Cinq ministres du gouvernement de transition, avec Ă  leur tĂȘte celui de l’Enseignement SupĂ©rieur et de la Recherche Scientifique, Messaoud Ould Mohamed Lahbib, Ă©taient le jeudi 21 fĂ©vrier dernier sur le chantier du Campus universitaire de Kabala.

Ils Ă©taient venus s’enquĂ©rir de l’état d’avancement des travaux de ce pĂŽle universitaire, qui est appelĂ© Ă  hĂ©berger, Ă  la fin de la construction, plus de 30 000 Ă©tudiants de l’UniversitĂ© de Bamako.

La situation d’avancement des travaux fait apparaĂźtre un grand retard, si I’on s’en tient au dĂ©lai contractuel du 31 mars 2012. L’avancement global est de 76%, alors que les travaux des gros ouvrages sont rĂ©alisĂ©s Ă  81%. La principale raison des retards accusĂ©s par les entreprises semble ĂȘtre la difficultĂ© pour l’Etat d’honorer ses propres engagements contractuels.

Non seulement le paiement par tranches annuelles n’est pas respectĂ©, mais les dĂ©comptes des entreprises, sur la base des travaux effectuĂ©s, ne sont pas soldĂ©s par le TrĂ©sor Public. Ainsi, sur 16 milliards de FCFA de dĂ©comptes effectuĂ©s par les entreprises, seuls 10 milliards ont Ă©tĂ© dĂ©caissĂ©s.

Les travaux de construction de la voie d’accĂšs (12 km environ) constituent une composante trĂšs importante du projet. Ce pĂŽle universitaire, qui sera unique dans la sous-rĂ©gion, comprendra 4 blocs d’hĂ©bergement, d’une capacitĂ© de 1 020 places chacun, un restaurant universitaire, une cafĂ©tĂ©ria centrale, des boutiques, une salle polyvalente, une infirmerie, une zone sportive et des voies et rĂ©seaux divers.

Une bonne partie de l’avenir de l’enseignement supĂ©rieur du Mali se joue sur ce chantier. C’est pourquoi le ministre de l’Enseignement SupĂ©rieur et de la Recherche Scientifique a dĂ©clarĂ©, Ă  l’issue de la visite, que le dĂ©veloppement d’un pays dĂ©pendait avant tout de la qualitĂ© de ses ressources humaines, qui dĂ©pendent Ă  leur tour de la qualitĂ© des formateurs, de ceux qui sont formĂ©s et aussi de leurs conditions de vie et de travail.

A terme, ce Campus remĂ©diera au dĂ©ficit de capacitĂ© d’accueil de nos facultĂ©s et Ă  l’insuffisance de nos capacitĂ©s la recherche, qui figurent en bonne place dans les prioritĂ©s du Gouvernement. «Kabala sera dans 3 ans l’une des rĂ©ponses Ă  ces problĂ©matiques majeures, en offrant 14 blocs supplĂ©mentaires pour les activitĂ©s pĂ©dagogiques, des bureaux pour l’administration universitaire, des laboratoires de recherche et une rĂ©sidence universitaire, pour amĂ©liorer les conditions de vie des Ă©tudiants. Ce site disposera d’une capacitĂ© de 7 500 places et reprĂ©senter, en termes de projet, le plus gros investissement de la coopĂ©ration chinoise dans toute la sous-rĂ©gion», a-t-il prĂ©cisĂ©.

Youssouf Diallo

PARTAGER