Collège Horizon : Une nouvelle école ouvre ses portes à Sébénikoro

1

Le Collège Horizon étend son réseau d’écoles dans notre pays. Œuvre du mouvement Hizmet, proche de l’imam Fethullah Gulen, ces écoles se caractérisent par un choix très sélectif du corps enseignant et l’utilisation des moyens technologiques de dernière génération pour l’exécution des programmes. La nouvelle école qui vient d’ouvrir ses portes, à Sébéninkoro obéit aux mêmes réalités. L’infrastructure financées à hauteur de 3 milliards de F CFA par le mouvement Hizmet,  est un véritable joyau, une grande bâtisse divisée en deux compartiments : celui des filles et le bloc des garçons. La Direction de l’établissement dirigé par Mehmet Fattih YIGIT, a organisé, samedi 17 décembre 2016 dernier, un déjeuner de presse qui a pris fin par une visite guidée des différents compartiments de cette école ultramoderne où toutes les conditions sont réunies pour offrir une formation de qualité aux élèves. Outre les disciplines scientifiques (maths, physiques, sciences naturelles…), les élèves, à partir de la 4è année, découvrent l’apprentissage à partir de tableaux numériques et sont initiés à certains modules, dont la robotique qui les forme aux techniques de montage de robots. Accompagné de ces collaborateurs, le directeur de l’établissement a présenté aux journalistes les atouts d’une école qui forme les élèves à être compétitifs sur le marché de l’emploi.

Toute la question est aujourd’hui de savoir comment le gouvernement malien va pérenniser un tel acquis, dans un contexte où l’Eta Turc, sous la conduite du président Erdogane, a entrepris fermer partout ces écoles financées par des sympathisants du mouvement de l’imam Fethullah Gulen, (en exil) et qui s’oppose au président Erdogane.

Pour des questions politiques, le président Erdogane au pouvoir depuis 2002, a entrepris une véritable chasse aux sorcières contre les militants du mouvement. Sa politique ? Leur retirer la gestion de ces écoles avant les rapatrier en Turquie. En Afrique, en Asie et ailleurs, l’AKP (parti au pouvoir) est à l’œuvre afin transférer la gestion de ces écoles à la Fondation publique turque, «Maarif». Dans certains pays africains, la décision prise par le gouvernement de retirer à ces écoles l’agrément, suscite déjà des remous. C’est le cas, notamment au Sénégal où l’association des parents d’élèves dénonce la décision du gouvernement et envisage des marches de protestation. La Somalie où le mouvement compte deux écoles avec un effectif de 120 élèves, une seule fonctionne avec un effectif ramené à seulement 20 élèves. En Guinée Conakry, suite aux mêmes pressions exercées par le pouvoir turc, les cinq écoles qui sont enregistrées dans le pays sont toutes fermées, au grand désespoir des 890 élèves.

Les mêmes démarches ont été entreprises en direction du Mali, contre les écoles de Collège Horizon. Il y a quelques mois, une délégation dépêchée à Bamako par le gouvernement Erdogane, a été reçue à Koulouba. Elle était venue faire la même demande à l’Etat malien : autoriser le transfert de la gestion de ces écoles (de la chaine Collège Horizon) à la Fondation «Maarif» sur laquelle  le régime en place, l’AKP exerce un contrôle total. L’Etat malien qui n’a pas donné son accord, va-t-il résister longtemps à la pression du pouvoir Erdogane ?

Papa Sow/Maliweb.net

PARTAGER

1 commentaire

  1. Le mali doit fermer une telle ecole comme au senegal .En apparence ce Monsieur est implique ds trop de coup bas ds le monde .Mefiez nous des Turcs.
    En Afrique et au Mali on a besoin des ecoles d’agriculture vivriere riz ,ble et fruit et vegetaux.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here