Le complexe scolaire « La fontaine » : l’exemple d’une éducation de qualité

0
Le complexe scolaire « La fontaine » : l’exemple d’une éducation de qualité

Situé à Baco Djicoroni ACI, le complexe scolaire « la Fontaine » est une vraie révolution éducative. Dans un pays où la prolifération des écoles privées et le niveau des élèves ne cesse de créer polémique, se démarquer n’est pas chose facile  mais la Fontaine y est parvenue.

Historique d’une fontaine de savoir

Le complexe scolaire la « Fontaine »  a vu le jour suite à  l’extension du Jardin d’enfants « Les Petits Dinosaures » créé en 2001 par Mme TOURE Dana BARTAKOVA. Les petits dinosaures ayant grandi, il fallait donc trouver une autre formation adaptée à leur nouveau statut. Ainsi,  « La Fontaine » vit le jour en 2006 avec trois salles de classes supplémentaires pour un début du cycle primaire. La promotrice BARTAKOVA s’est donnée comme défi de former le leader de demain et pour cela, il fallait obligatoirement une base solide dès le départ. Après un moment de dur labeur, du savoir faire et surtout l’amour des enfants, la «Fontaine » va vite gagner la confiance des parents.

Une révolution éducative

La création d’un cycle fondamental en 2010, puis le lycée en 2015 sous le leadership de M. TOURE Mohamed Ludvik ouvre la porte à un complexe scolaire hors pair, envié des parents soucieux de l’avenir de leurs enfants.  Avec un effectif de 400 élèves, la Fontaine ne cesse de s’innover et s’adapter aux exigences d’un enseignement de qualité indispensable au 21ème siècle: salles de classes adaptées  avec une moyenne de 25 élèves (par classe), cadre sain et propice à l’apprentissage,  un suivi régulier  des élèves et surtout l’accompagnement et la mise à niveau des élèves trainant des lacunes.

A en croire  M. Romaric Kodzo GABIAM, Directeur du fondamental, le complexe s’est fixé dès le départ comme principal objectif  de donner une bonne formation aux élites de demain : « notre principal objectif est de préparer les jeunes scolaires à servir non seulement le Mali mais l’Afrique de demain, une Afrique où survivront seulement des excellents ».

Le Directeur Général M. Touré pense que l’excellence se cultive au quotidien et attend inculquer aux apprenants  cette philosophie. Pour lui, l’élève « nul » n’existe pas : « tous les enfants qui entrent par nos portes peuvent réussir et doivent réussir ».  Une pensée qui a fait ses preuves si on s’en tient aux brillants résultats  du complexe, réalisés dans les différents examens du Diplôme d’Etudes Fondamentales (DEF). Des résultats qui ont toujours été sanctionnés par des lettres de félicitations de la part du Centre d’Animation Pédagogique (CAP) de Baco Djicoroni. Notons que les ¾ de l’effectif des élèves de la 9ème année sont admis  avec des mentions,  l’élève Oumou BAH en est une parfaite illustration quant elle reçut un diplôme d’honneur délivré par la Directrice de l’académie de Bamako rive droite pour ses performances au DEF session de juin 2016.

Fidèle à sa  devise : « Travail et Discipline » et la compétence du personnel,  le complexe scolaire « la FONTAINE »  est parvenu à s’imposer comme une école citoyenne sur laquelle il faudrait désormais compter pour relever le défi d’une bonne éducation, un projet cher  aux autorités maliennes.

Amadingué SAGARA

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here