AEEM: un affrontement entre les militants fait six blessés

7

Six blessés, des vitres de voitures fissurées, des portes cassées, c’est le lourd bilan d’un affrontement hier matin sur la colline du savoir à Badalabougou entre les militants AEEM de la Faculté des sciences économiques et de gestion(FSEG) et la faculté de droit privé (FDPRI).

La violence en milieu scolaire et universitaire continue a faire des victimes et des dégâts dans nos écoles. Hier matin les étudiants de la FSEG et de la FDPRI se sont affrontés avec des flusils et des machettes.

Par 30munites

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. Il est temps de nettoyer nos universités de ces terroristes de l’AEEM je jure de DIEU cette une organisation qui doit être éliminée…ce sont de vrais gangsters qui ont pris en otage nos étudiants qui ne demandent rien de plus que de venir apprendre en tranquillité! Comment l’état peut ignorer l’impact que fait cette association sur le bien-être de l’environnement universitaire?!

    • Il faut surtout couper toute source de financement de l’AEEM on verra vite que ces gangsters vont vite décaler et déserter les lieux!!!

  2. Il est regrettable que pendant que l’on se souvient de la mort, sinon du sacrifice de Cabral, pour l’école malienne, des étudiants soient en train de se battre comme des animaux dans la jungle! Certainement pas pour la bonne cause de l’école, mais plus sûrement pour des intérêts matériels et financiers. Car l’AEEM est bien loin de l’UNEEM quant à son idéal. Dommage pour l’école ! C’est à l’image de la déliquescence généralisée qui mine le Mali d’aujourd’hui.

  3. Cette racaille de AEEM ou je ne sais quoi commence vraiment à nous embêter. Qu’ils laissent ceux qui veulent étudier pour aller s’entretuer dans la maison de l’étudiant.

  4. Les ecoles secondaires ou superieures ou les universites ont toujours ete les lieux de l’avancee intellectuelle de l’avant gardisme et les debats des idees, mais au Mali tel n’a pas ete le cas, l’AEEM ne fait pas de sens et ne sait meme pas qu’elle est sa raison d’etre, le pouvoir IBK est tres demissionaire et nos enfants veulent la vie facile parcequ’autour d’exu le travail n’anoblie plus mais la corruption et le vol, voici le drame du peuple Malien.

  5. Si ça continue il faut purement et simplement dissoudre l’AEEM…

    L’objectif pour nos gosses à l’université n’est pas de s’entre tués et / ou se blessés

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here