Crise universitaire : Mme Siby Ginette Bellegarde désemparée

0
3





Après une année blanche pour, disait-on, rétablir l’ordre afin d’uniformiser l’année scolaire et universitaire, l’enseignement supérieur est actuellement dans une crise qui ne dit pas son nom. C’est cette situation qui inquiète le malien qu’il soit de la ville comme de la campagne. Ce qui est plus inquiétant, c’est que le Ministre Madame Siby Ginette BELLEGARDE, en charge du département donne l’impression de ne rien maîtriser dans son département. Les problèmes sont nombreux. Entre l’équipement de l’Université en infrastructures adéquates, la scission de l’Université en quatre entités, et l’urgence de la rentrée universitaire 2011-2012, Madame le Ministre tergiverse. Pis, elle se permet souvent de donner la date de la rentrée qui ne sera pas respectée.

               

Ayons le courage de l’avouer, l’enseignement en général et celui du supérieur en particulier échappe au gouvernement actuel. On se rappelle la grève qui vient de secouer l’enseignement primaire et secondaire. Même si le Président de la République, celui-là même qui a créé le Programme de Développement Economique et Social estime qu’il n y a pas de crise, et d’ajouter que : "C’est l’école publique qui a un problème".

               

Le Ministre de l’Education est-il là pour gérer l’école publique ou l’école privée ? Nous nous contenterons de poser la question.

               

Le Ministre de l’Education, de l’Alphabétisation et des Langues Nationales, avec bien sûr le soutien de chefs de quartiers , les leaders des confessions religieuses et d’autres personnes ressources, arrive jusque-là à avoir un dénouement heureux de la crise. Mais son homologue de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique au contraire tergiverse et donne, du coup l’impression de ne rien maîtriser dans son département. Madame Siby Ginette BELLEGARDE puisque c’est d’elle qu’il s’agit s’en sort mal dans la gestion de l’enseignement supérieur.

             

   Rappelons que l’année universitaire 2010-2011 a été émaillée de grèves du Syndicat National de l’Enseignement supérieur (SNESUP) ce qui a fait qu’elle a été suspendue au grand dam des étudiants. Pour voiler l’incapacité de gestion, BELLEGARDE avait soutenu en son temps  que c’était dans le but d’uniformiser les rentrées. Elle avait également fait croire aux étudiants que ce n’était pas une année blanche et que la reprise devait intervenir en Octobre 2011. Déception ! Jusqu’en Décembre il n’y avait pas de date fixée pour la rentrée. Des journalistes plus que jamais préoccupés par la rentrée universitaire ont multiplié les question pour informer l’opinion nationale sur la date de la rentrée universitaire. Elle dira qu’elle ne sait pas.

              

  En mi-décembre, encore sous le pressing des journalistes elle annonçait sur les antennes de l’ORTM que : " la rentrée aura lieu en fin Décembre 2011 "

               

Madame le Ministre, avec tout le respect que nous vous devons, permettez-nous de vous rappeler que nous sommes vendredi 13 Janvier 2012. A quand donc la rentrée universitaire au Mali ?

Abou BOLOZOGOLA

Stagiaire

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.