Don du gouvernement chinois à l’université du Mali : Deux amphithéâtres de 500 places et une cantine universitaire pour 620 millions de Fcfa

1

Le gouvernement chinois vient d’offrir, à l’Etat malien, dans le cadre de l’aménagement du campus universitaire deux amphithéâtres de 500 places et une cantine universitaire de 250 places. Ce geste vise à améliorer la qualité de l’hébergement et du cadre des études. Ces salles viennent appuyer les efforts de l’Etat malien estimés à 43.608 places. Il doit faire face cette année à plus de 100.000 étudiants, soit un taux global de 2,3 étudiants pour une place.
Inauguration au campusIls étaient nombreux les professeurs, diplomates, membres du gouvernement et étudiants, le lundi 27 mai au campus de Badalabougou, pour magnifier de leur présence à l’inauguration du complexe composé de deux amphithéâtres et d’une cantine scolaire.
Prévus pour une durée de 6 mois, les travaux de ces salles et cantines avec des infrastructures préfabriquées importées de la Chine, seront exécutés par 60 employés maliens et 5 chinois. Toute chose qui fera dire au ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Messaoud Ould Mohamed Lahbib, que l’accompagnement de la République populaire de Chine pour l’enseignement supérieur malien n’est pas une surprise au regard de la densité et de la qualité de la coopération entre les deux pays. Quant à l’enseignement, il dira ” autant notre priorité est de créer et de transmettre le savoir, autant elle doit progressivement évoluer vers l’orientation stratégique des grandes décisions concernant nos collectivités, nos régions et notre pays “.
Par ailleurs, le ministre a également rappelé que le diagnostic de l’enseignement supérieur au Mali demeure préoccupant même si des progrès ont été réalisés et continuent de l’être en vue de son amélioration et sa restructuration. C’est pourquoi l’enseignement supérieur se doit de relever de nombreux défis parmi lesquels l’amélioration de la gouvernance, le pilotage des réformes, l’adéquation entre les capacités d’accueil et  les effectifs d’étudiants entre autres. ” Ces défis ne peuvent être atteints sans la révision à la hausse du ratio d’encadrement. Or, notre système se trouve encore caractérisé par le ratio d’enseignement ” a-t-il précisé.
Pour l’ambassadeur de Chine au Mali, Son Excellence Cao Zhongming, l’éducation est le fondement d’un Etat auquel le gouvernement malien accorde de l’importance. Ainsi, dira-t il ” Notre souci est de contribuer à l’épanouissement des jeunes dans le domaine éducatif pour préparer un avenir meilleur “.
Il faut rappeler que la République populaire de Chine a réalisé  au Mali, le plus important projet de la sous-région dont le coût s’élève à 35 milliards de Fcfa. Il s’agit  de l’extension de l’université de Bamako à Kabala, de sa cité universitaire de 4.000 à 6.500 places ainsi que le siège du centre national des œuvres universitaires. Seront également construits l’institut supérieur de formation et de recherche appliquée, des bâtiments administratifs, des amphithéâtres, un centre multimédia, des laboratoires en vue de la création d’écoles doctorales et d’une école des mines.
 F. Mah Thiam KONE

PARTAGER

1 commentaire

  1. Un grand merci a la republique populaire de Chine, pour le prochain cadeau vous meriter 1tonne d’or. On verra sous la table bien sur. 😆 😉 . Sincerement merci a la Chine, c’est dommage pour notre ecole est foutue. Il fallait l’investir en sante ou au development durable.

Comments are closed.