Échange sur la gouvernance de l’ULSBH : Les connaissances administratives des responsables renforcées

0

La salle de réunion du rectorat de l’université des lettres et des sciences humaines de Bamako (ULSHB) a abrité hier, un atelier d’échange sur la gouvernance universitaire. La rencontre était présidée par le vice-recteur de l’université qui avait pour la circonstance à ses côtés, son secrétaire général.

Le ministre de l'enseignement supérieur
Le ministre de l’enseignement supérieur

Ont pris part à cet atelier qui  n’ont duré qu’une seule journée, des responsables des structures de l’université des lettres et des sciences (FLSL, FSHSE, IUT) et les services du rectorat. L’objectif visé était d’améliorer la gouvernance de l’ULSHB à travers des échanges entre les hauts responsables des différentes facultés qui la constituent. A en croire le vice-recteur, Dr Macki Samaké, c’est le début d’une série d’activités que le rectorat dans sa mission entend entreprendre en vue d’assurer la bonne gouvernance à l’ULSHB. Il s’agit notamment de l’organisation des conférences-débats, les visites de travail, la tenue régulière des réunions du Conseil de l’université et une communication dynamique.

La restitution du voyage du secrétaire général de l’ULSBH, Cheick Oumar Traoré à Lomé en Décembre dernier, et le débat sur la gestion de la scolarité ont été les deux thèmes majeurs qui ont émaillé les travaux de cet atelier. Un atelier qui aura permis aux participants d’harmoniser leurs pratiques administratives et de se familiariser avec les  textes règlementaires qui soutendent la vie de l’ULSBH. Cela, à travers des exposés sur divers aspects de la gouvernance universitaire au nombre desquels figurent l’élaboration de l’annuaire statistique, l’inscription des étudiants, les textes règlementaires de l’ULSHB, les techniques de la rédaction des correspondances administratives.

Rappelons que l’ULSBH est un établissement public à caractère scientifique, technologique et culturel qui est à sa 2e année d’existence. Créée suite à la scission de l’ex Université de Bamako, elle compte environ 25 000 étudiants encadrés par 140 enseignants permanents. L’ULSBH est constituée de 2 facultés et un institut. A savoir la faculté des lettres, langues et sciences du langage (FLSL), la faculté des sciences humaines et des sciences de l’éducation (FSHSE) et l’Institut Universitaire de technologie (IUT).

Ramata S KEITA

PARTAGER