Echos de nos facultés et grandes écoles

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

RAS à dans les facultés

A part la Faculté de Médecine, de Pharmacie et d’Odontostomatologie (Fmpos) où la rentrée n’est pas effective, les cours sont sur les rails au niveau de toutes les autres facultés, grandes écoles et instituts.

FMPOS: La rentrée pas encore effective

La rentrée universitaire 2012-2013 n’est pas effective d’abord à la Faculté de médecine, de pharmacie et d’Odontostomatologie. Pour cause, tous les résultats de la deuxième session ne sont pas sortis. Certains sont d’ailleurs attendus  ce jeudi 21 février 2013 selon un communiqué du décanat. Ce sont : les classes des 2è, 3è, 4è et 5è années d’Odontostomatologie. De même que pour les classes de 2è, 3è, 4è et 5è années médecine. Les résultats définitifs des classes des 2è, 3è, 4è et 5è années pharmacie ont été proclamés le 15 février.  Seules les dates de proclamation des résultats des classes des 1ère années médecine et pharmacie  ne sont pas connues.

* Ecole Nationale d’Ingénieur (ENI): les cours sur les rails

A l’école nationale d’ingénieur Abdrahamane Baba Touré (ENI-ABT) les cours battent leur plein. Les classes des premières années qui ont été les dernières a effectué la rentrée sont en classe depuis le 6 février. Les classes des deuxièmes et troisième années  avaient débuté bien avant.

* Ex-Faculté des lettres, langues arts et sciences humaines (Flash) : Le calme prévaut

A l’ex-Flash (sous la tutelle de l’université des lettres et des sciences humaines de Bamako) les cours ont aussi repris. Ils sont dispensés  sur la colline de Badalabougou et à l’Ecole normale supérieure (Ensup). Pour l’instant, aucune perturbation n’est annoncée.

* Ecole Normale Supérieure (ENSUP): grève en vue !

S’il n’y a pas d’arrêt des activités à l’ex-Flash, tel n’est pas le cas à l’Ecole Normale Supérieur (Ensup). En effet, ici, tout ce passait dans le calme jusqu’à ce lundi 18 février 2013. Ce jour, le collectif des responsables des classes et le comité Aeem de l’Ensup, ont déclenché une grève d’avertissement de 72 heures à l’administration pour l’amener à régler les questions de trousseaux et de bourses. La date butoir de ce préavis prend fin ce jeudi. Selon le communiqué, si rien n’est fait après cette date, il y aura un arrêt de cours, de stage et autres activités de la part des étudiants.

* Ex-FSJP: Pas de perturbation 

A l’ex-Faculté des sciences juridiques et politiques aujourd’hui scindée en Faculté de Droit Public et Faculté de Droit Privé, les cours vont bon train depuis la reprise d’il y a trois semaines. C’est le constat qui se dégage à l’Ex -ENa et sur la colline de Badalabougou où les étudiants des deux facultés prennent les cours.

* Institut Universitaire de Gestion (IUG):

Quand les syndicats d’enseignants ont levé leur mot d’ordre de grève, les cours avaient du mal reprendre à l’Institut universitaire de gestion. Pour cause : Les étudiants ne pouvaient pas rentrer, car les résultats de la session de rattrapage n’étaient pas proclamés. Maintenant, c’est chose faite. Les cours se déroulent depuis trois semaines et dans le calme.

* Faculté des Sciences et Techniques (FAST):

La Faculté des sciences et techniques ne fait pas exception à l’accalmie qui règne dans les universités, grandes écoles et instituts  actuellement. Ici, bien avant la suspension des activités pédagogiques par les syndicats d’enseignants, les cours se déroulaient au niveau de la filière courte depuis décembre. C’est au niveau de la filière longue qu’ils ont repris il n’y a pas longtemps : quelques trois semaines selon nos informations.  Et c’est le calme qui prévaut également là.

Hadama B. Fofana

 

SOURCE:  du   20 fév 2013.